La Cité des Eclipses

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La Cité des Eclipses

Message par Nere le 21/3/2010, 22:05

Alors qu'il se déplaçait d'habitude sur 2 pattes, Mélowanth’ildryad Finerinus s'accroupit soudain et se mit à humer l'air. Puis tout à coup, il partit en courant, vers ce qui semblait être la lisière d'une forêt.
- Attends nous !! s'écria Fou. Et il partit à sa poursuite, suivit par les autres Nacres.
Arrivé au bord de la forêt, et rapidement rejoint par les autres, il se trouvèrent en fait devant un ratel, qui s'enfonçait dans une forêt. L'arche semblait faite de deux matériaux. La partie gauche d'ivoire, la droite d'ébène, et à son sommet, un cristal brillait.

- La mélodie... elle est toute proche... il y'en a deux en fait.
- Nous pouvons l'entendre à présent, répondit Fou. C'est effectivement très beau.

Alors qu'ils s'approchait de l'intérieur. Une forme sombre se dessina dans les sous bois. Ils reculèrent tous, instinct.
Plouf agrippa son doudou, et se cacha derrière, tout en tirant Fou et Luciole par la manche, vers l'arrière. Mélow quant à lui semblait fasciné par cette forme. Deux yeux blancs brillaient dans l'ombre. La mélodie reprit, plus forte encore. Mélow s'approcha d'avantage. Les yeux aussi...
Mais soudain, un aboiement vint rompre la musique. Mélow se statufia.
- Recule, s'il te plait, fit une voix grave depuis l'obscurité. Mélow obtempéra.
Traversant l'arche, un grand loup noir s'avança. Du sang coulait abondamment de son flanc blessé. Plouf s'évanouit. Le loup regarda Fou dans les yeux, et dit :
- Vous devez être les XXXVI. Je viens simplement vous avertir. Prenez garde à Lossëa.
Il retraversa l'arche, et partit en courant dans les profondeurs, laissant derrière lui une longue trainée de sang.

Personne ne bougea. La mélodie reprit rapidement.

- C'est donc ce loup qui chante... chuchota Fou.
- Oui... mais il n'est pas seul, il doit y en avoir un autre, renchérit Mélow. Et la seconde mélodie semble provenir de l'Est de la forêt...

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
"Il arrive au bout et referme la bouche. Mon dernier lien avec ce monde saute comme un maillon dans une chaîne. Je m'en vais en laissant derrière moi une forte odeur de soufre. Juste histoire qu'on se souvienne de moi. "
La trilogie de Bartiméus - L’Amulette de Samarcande by Jonathan Stroud
avatar
Nere
Admin

Nombre de messages : 3113
Age : 24
Localisation : Word, 9ème page, paragraphe 4
Date d'inscription : 25/02/2008

http://ivoryfeather.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cité des Eclipses

Message par Rasenti le 21/3/2010, 23:00

-La forêt ? Quelle forêt ? demanda lucile, on est dans une plaine là je te signale...
-Oui mais il y a une forêt de l'autre côté de ce Ratel, je sens son odeur, expliqua Mélow.
-Et bien, quels sens ma foi fort utiles vous avez là.
-Et oui, mon corps est parfois beaucoup plus pratique que doit l'être celui des hommes...
-Donc on y va dans ce Ratel ? Et vous pensez que c'est quoi ce Lossëa ?
-Bof chais pas... on verra bien si on le rencontre ! Pas vrai ?
-Certainement...

Les Nacres travèrsèrent le Ratel, Plouf ayant repris connaissance, et se retrouvèrent non plus sur une route pavée mais sur un large sentier qui semblait avoir été tracé a force de nombres de passages, au coeur d'une épaisse forêt.
La musique continuait depuis l'Est. Après un bref échange de ragards, les quatres compagnons se dirigèrent dans sa direction, se demandant bien ce qu'ils allaient pouvoir trouver en arrivant. D'autant que la mélodie se rapprochait rapidement.
avatar
Rasenti
Futur Artiste

Nombre de messages : 1207
Age : 24
Localisation : A la frontière des mondes...
Date d'inscription : 11/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cité des Eclipses

Message par Fou le 22/3/2010, 07:13

-En y repensant, si c'était un piège ? s'inquièta Fou.

-Un piège ? Ben pourquoi ?

-Primo, la route était déjà loin d'être "pavée" de bonnes intentions.

Il n'y eut que Mélow qui rigola, mais visiblement cela satisfaisait Fou.

-Deuzio, si d'autres épreuves du genre nous attendent, "elles" essayent probablement de nous attirer. Et quoi de mieux qu'une jolie mélodie pour cela ?

-Ben, le loup chantait très bien, dit Luciole. Et il n'avait pas l'air méchant.

-La route non plus n'en n'avait pas l'air. Mais c'est trop beau pour être vrai. Un loup que nous n'avons jamais vu, qui nous numérote (nous sommes probablement les trente-sixièmes Nacres) et puis qui gentiment nous met en garde contre je ne sais quoi... Pardonnez-moi, mais je trouve cela louche.

-De toute manière, reprit Mélow, on va vite le savoir. J'ai l'impression que la mélodie se rapproche plus vite de nous que nous ne nous rapprochons d'elle.

Plouf plissa les yeux pour mieux apercevoir ce qui allait apparaître d'un instant à l'autre sur le sentier. Mais il n'eut le temps de ne voir qu'une très vague silhouette, que celle-ci fut soudain entourée par tous les arbres.

-Mais... mais tous les arbres viennent de bondir sur le sentier ou j'ai rêvé ?!

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Mieux vaut croquer la vie à pleines dents que vivre ses dents pleines à croquer (ce qui ne veut strictement rien dire).
avatar
Fou
Admin

Nombre de messages : 5335
Age : 25
Localisation : Au beau milieu de nulle part, puis à droite sur 500 mètres
Date d'inscription : 02/03/2008

http://www.tomberduciel.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cité des Eclipses

Message par Rasenti le 22/3/2010, 19:19

-Euuuh... Moi pas comprendre... Arbres pas censés pouvoir bouger... dit Mélow en ouvrant grand ses yeux bleus.

On entendit alors un grondement semblable à celui qu'avait émis le loup qui leur avait parlé et tous se figèrent.

-A votre avis, c'est lui ? demanda Luciole.
-Je ne sais pas, on ne peux pas vraiment savoir avec tous ces arbres qui nous bloquent la vue... et la route, déclara Fou.

Il y eu comme un frémissement des arbres lorsqu'ils furent énoncés, comme s'ils comprenaient qu'on parlait d'eux. Mélow fit un pas en avant et le grondement retentit à nouveau, comme un message d'alerte cette fois. Plus personne n'osait bouger et des sueurs froides commençaient à descendre dans le dos des Nacres...
avatar
Rasenti
Futur Artiste

Nombre de messages : 1207
Age : 24
Localisation : A la frontière des mondes...
Date d'inscription : 11/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cité des Eclipses

Message par Luce le 22/3/2010, 20:03

-C'est pas que ça m'gonfle, mais des arbres sont cencés rester à leurs places et arreter de faire *biiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiip*.

Lucile parraissait soudainement plus aggressive et determinée. Elle s'avança d'un pas décidé vers les arbres et arriva devant le premier, ignorant le grondement.
Mas lorsqu'il s'intensifia, Lucile se planta devant lui et se mis à geuler avec une rage indefinissable:

-Ecoute pauvre enfeuillé !! Chui pas bien placée pour dire ça, mais chaqsue chose qui est a une place, et se doit d'y rester, sauf si tu compte sauver le monde de la menace fantome. Or, ce n'est pas d'actualité. T'es un arbre, tu restes là où t'as planté tes racines et tu fais pas chier !!

Les Nacres étaient tous stupéfaits. L'arbre répondit, à la surprise de tous:

-Je ne suis pas un arbre.
-Alors t'es quoi ? Une aubergine ?
-C'est à dire que... (l'arbre semblait soudain gèné. Il s'enmélait les branches d'un air penau)
-Non...
-Si. Mon mage est un peu flemmard voyez vous et... il m'a croisé avec une aubergine, pour que je lui apporte moi meme mes fruits... C'est comme ça pour tous les autres arbres qui bougent...
avatar
Luce
Amis Artiste

Nombre de messages : 626
Age : 24
Localisation : Quelque part entre le ciel et la terre...
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cité des Eclipses

Message par Rasenti le 22/3/2010, 20:53

Mélow s'approcha d'un drole d'arbre avec des branches au bout desquelles pendaient des... slips...

-Qu'est ce que t'es toi !? Un arbre a slips ?
-Et bien... C'est a dire que... C'est assez gênant voyez-vous, mais oui, je suis un arbre a slips... Mon maitre avait la flemme de laver ses slips sales alors je lui en apporte de tout neuf quand ils sont a maturité...
-Oh la vache ! Il est pire que moi celui-là dis donc ! s'exclama Mélow. Et regardez là bas, un arbre à steaks ! J'veux le même !!
avatar
Rasenti
Futur Artiste

Nombre de messages : 1207
Age : 24
Localisation : A la frontière des mondes...
Date d'inscription : 11/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cité des Eclipses

Message par Aryko le 22/3/2010, 21:44

Pendant ce temps, Plouf courait après un arbre a chewing-gum, qu'il collectait dans son parapluie.
avatar
Aryko
Modérateur des Artistes
Modérateur des Artistes

Nombre de messages : 2064
Age : 26
Localisation : Quelque-par par là
Date d'inscription : 25/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cité des Eclipses

Message par Rasenti le 23/3/2010, 15:17

Entre temps les grognements avaient cessés et la mélodie c'était éloignée petit à petit, sans que personne ne s'en apperçoive. Les arbres se mirent soudain à s'agiter.

-Notre maître nous appelle ! s'alarma l'arbre-aubergine, venez avec nous, nous vous le présenterons ! Il est très gentil avec nous autres les arbres !
-Euh ouais, pourquoi pas ! s'exclama Mélow.
-Ne devrions-nous pas plutôt continuer notre route vers la Cité ? dit Fou alors que Mélow faisait une grimace boudeuse.
-Ne vous inquiétez pas, lui répondit l'arbre à slips, notre maître habite juste à coté du second Ratel !
-Et bien dans ce cas, nous n'avons aucune raison de refuser ! dit joyeusement Lucile.
-Chouette ! S'écria Plouf qui courait encore après l'arbre à chewing-gum.

Toute la petite bande insolite suivit donc le calme sentier, profitant de la brise fraiche et des odeurs de la forêt, avant de s'arrêter devant une petite bâtisse de pierres située juste en bordure de la route. Un énorme gros lard était affalé dans un transat, bronzant au soleil, sa graisse couvrant même son slip, qui semblait être son seul vetement avec ses lunettes de soleil et un petit chapeau de paille.

-Maitre ! Maitre ! s'écrièrent tous les arbres, nous sommes de retour !
-Ah ! Mes chères petits arbres adorés ! Allez donc voir l'arbre cuisinier qui me préparera un bon petit plat pour le gouter !
-Oui maitre ! Tout de suite maitre !
-Nous vous avons ramené des visiteurs maitre, ils se promenaient dans les bois !
-Oh oh oh ! Des visiteurs !
-Bonjour, je me prénomme Fou, et nous sommes des Nacres qui...
-Arbres gardiens ! coupa le maitre, tuez-les, ils me fatiguent...
-Que... Comment ? demanda Luciole.

D'imposants chênes situés sur les bords de la route s'animèrent soudainement, prenant les aventuriers au dépourvut.
La bataille s'engagea alors... Les branches sifflèrent dans les airs et les Nacres durent accomplir des prouesses d'agilité pour toutes les éviter. Mélow, qui du fait de sa race et de sa petite taille était très agile, bondit entre les branches de l'un d'eux et poussa un cri "Pyro-Choc !" avant de lancer sa paume contre l'arbre qui explosa soudainement dans des gerbes de flammes rougeoyantes. Le bois craqua alors que le chêne s'affalait sur le côté, inerte.
Une branche cueillit le Roxyllo au creux du ventre, l'envoyant rejoindre ses amis dans un grand vol plané.

-Mais qu'est ce que vous faites !? s'insurgea Fou, pourquoi diantre nous attaquez-vous ?
-J'aime la compagnie des arbres, mais les hommes m'ennuient, ils ne méritent donc pas de vivre...
-C'est quoi ce raisonnement à la noix !? S'écria Lucile.
avatar
Rasenti
Futur Artiste

Nombre de messages : 1207
Age : 24
Localisation : A la frontière des mondes...
Date d'inscription : 11/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cité des Eclipses

Message par Aryko le 23/3/2010, 15:29

Plouf, qui avait fini par monter dans l'arbre à chwing gum ne semblais pas se préoccupé de la situation, mais applaudis lorsque Melow envoya voler un arbre gardien. Tout en faisant des bulles de chwing gum il observa la suite du combat, de même, le magicien semblai satisfait de leur "prestation", il applaudissait en les félicitant de temps a autre. C'est alors que Plouf le vis, a coté du mage, c'est yeux s'agrandir, sa bulle éclata laissant échapper son chwing gum de sa bouche, il était sous le charme, qu'il était beau, l'arbre a bouteille de grenadine. Il fut tirer de sa reveri lorsque le maitre des arbres ,entre de rire, arracha négligement une bouteille de grenadine de l'arbre, lequel gémis.
La colère le pris, maltraité un arbre aussi noble, c'était inadmissible, il descendit de son perchoir, le maitre devait payé !!
avatar
Aryko
Modérateur des Artistes
Modérateur des Artistes

Nombre de messages : 2064
Age : 26
Localisation : Quelque-par par là
Date d'inscription : 25/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cité des Eclipses

Message par Nere le 23/3/2010, 17:09

- Maître, le blanc bec vous en veut je crois.
- Oh. Bonjour Pierrot la Lune. Ecoute, tu vois que je suis occupé, alors va jouer ailleurs.

Pour toute réponse, Plouf lui asséna un grand coup de peluche sur le nez.

- Putain il m'a fait mal ce con ! Grand chêne, détruit ce petit énergumène !

Un énorme chêne arriva alors, réduisant pas mal de ses congénères en petites brindilles en passant.
- OOOOOPS, fut sa seule excuse.
- Les amis, je crois qu'on est mal.
Le grand chêne envoya un formidable coup de racine sur Lucine, qui n'eut pas le temps d'esquiver, ne pensant pas qu'un être si imposant puisse être si rapide. Ses longues branches s'allongeaient rapidement, entourant les Nacres qui devaient agir avec agilité pour ne pas se faire ligoter.
Plouf tentait tant bien que mal d'atteindre le gros lard.

Soudain, la mélodie se fit de nouveau entendre. Allongé sur le sol, Mélow tendit l'oreille.
- Ce n'est pas le même loup que tout à l'heure !!


Dernière édition par Nere le 23/3/2010, 17:17, édité 2 fois

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
"Il arrive au bout et referme la bouche. Mon dernier lien avec ce monde saute comme un maillon dans une chaîne. Je m'en vais en laissant derrière moi une forte odeur de soufre. Juste histoire qu'on se souvienne de moi. "
La trilogie de Bartiméus - L’Amulette de Samarcande by Jonathan Stroud
avatar
Nere
Admin

Nombre de messages : 3113
Age : 24
Localisation : Word, 9ème page, paragraphe 4
Date d'inscription : 25/02/2008

http://ivoryfeather.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cité des Eclipses

Message par Fou le 23/3/2010, 17:13

Fou voulut écouter cette mélodie, mais la branche qu'il allait se prendre l'obligea à sortir son épée pour la cisailler en deux. Il voulut aller voir le dirigeant, mais il y avait tant d'arbres qu'il ne pouvait passer. Il se résolut alors à grimper sur l'arbre face à lui, puis une fois arriver à la cîme, sauta d'arbre en arbre avec agilité. Quand il aperçut ce gros plein de soupe, il sauta sur lui mais n'eut pas le temps de lui parler que déjà, Plouf se remettait à l'assomer de coups de parapluie.
-S'il-te-plaît Ts'envizaj le môme, laisse-lui juste la parole ! De quel droit vous accaparez-vous la vie d'autrui ?!
-Mais je m'accapre rien du tout, réussit-il à répondre entre deux coups de parapluie. Je veux juste vous transformer gentiment en arbre comme les autres.
Mais Fou n'eut pas le temps de répondre qu'il se prit en plein dos l'attaque d'un arbre à boulet.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Mieux vaut croquer la vie à pleines dents que vivre ses dents pleines à croquer (ce qui ne veut strictement rien dire).
avatar
Fou
Admin

Nombre de messages : 5335
Age : 25
Localisation : Au beau milieu de nulle part, puis à droite sur 500 mètres
Date d'inscription : 02/03/2008

http://www.tomberduciel.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cité des Eclipses

Message par Nere le 23/3/2010, 17:17

Surgissant de nulle part, un immense loup blanc se jeta sur le chêne, et le fit tomber. Avec plusieurs coups de crocs, il sembla lui arracher ce qui devait être ses yeux avec violence.
Fou furieux, le chêne envoya balader le loup d'un revers de branches, et se releva, hystérique. Quelques coups de griffes suffirent au loup pour réduire le bois à néant. Il se jeta de nouveau sur l'arbre, et apposa sa patte blanche sur le centre du tronc... et chanta.
Tous purent alors écouter cette mélodie, qui semblait venir de nulle part et de partout à la fois. Le tronc s'illumina, aveuglant les Nacres. Lorsque la luminosité revint à la normale, le loup avait disparu, et tous les arbres gardiens également. A la place de l'immense chêne, ne restait qu'une petite balle de bois, sur laquelle était gravé d'étranges inscriptions.

Plouf se jeta sur l'énorme pachyderme, le frappant toujours plus fort.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
"Il arrive au bout et referme la bouche. Mon dernier lien avec ce monde saute comme un maillon dans une chaîne. Je m'en vais en laissant derrière moi une forte odeur de soufre. Juste histoire qu'on se souvienne de moi. "
La trilogie de Bartiméus - L’Amulette de Samarcande by Jonathan Stroud
avatar
Nere
Admin

Nombre de messages : 3113
Age : 24
Localisation : Word, 9ème page, paragraphe 4
Date d'inscription : 25/02/2008

http://ivoryfeather.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cité des Eclipses

Message par Rasenti le 23/3/2010, 22:08

Mélow, un peu sonné par un coup de branche basse qu'il s'était pris derrière la tête, s'approcha de ce qui restait du chêne. Il ramassa la boule de bois et examina les écritures.

-Mais qu'est ce que c'est que ce charabia ? Et c'était quoi ce loup, ils pululent ici ou quoi ? Mais ça semblait pas être un loup ordinaire... Et c'est quoi cette boule ? Et c'est quoi cet espèce de malade mental qui nous agresse avec ses arbres là !? Nan mais oh ! C'est pas des façons ça ! Ouais vas-y, dégomme le Plouf !!
-Aë aïe !! Nan laissez moi, par pitié ! J'ai la flemme d'avoir mal ! Je vous excuse, voila ! Partez Maintenant !
-Tu nous excuse ? Comment ça tu nous excuse ?? Mais c'est qu'il se fout de notre gueule en plus ! s'écria Lucile.

Fou attrapa doucement Plouf et le tira en arrière, pour l'éloigner du gros lard flemmard.

-Ah merci mon bon monsieur !
avatar
Rasenti
Futur Artiste

Nombre de messages : 1207
Age : 24
Localisation : A la frontière des mondes...
Date d'inscription : 11/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cité des Eclipses

Message par Rasenti le 23/3/2010, 22:30

C'est Lucile qui s'approcha donc du mage et lui envoya une grosse baffe dans la figure, le faisant tomber de sa chaise longue.

-Nan mais ya pas idée de nous attaquer comme ça ! J'exige des expliquations sur le champs !!
-Mais je vous l'ai dis ! Je voulais juste vous transformer en gentils arbres... Oh mes pauvres gentils arbres ! Que leur avez vous fait !? Pourquoi tant de cruauté envers un honnête homme !?
-Mais je vais le...
-Oh ! Calme Lucile ! s'interposa Mélow, évitant bien plus qu'une baffe au pachyderme. Monsieur le gros lard flemmard, vous vouliez nous transformer en arbres dites vous ? Et bien j'ai une petite idée de comment nous allons vous punir...
-Me punir ? Mais c'est moi la victime dans toute cette histoire !
-C'est ça, c'est ça, repris Fou, je pense que je vois ou vous voulez en venir messir Mélowanth'ildryad Finerinus... Nous allons vous abandonner ici, livré à vous et à vous seul pour survivre, sans personne pour vous aider...
-Mais vous êtes des monstres ! Vous voulez m'abandonner ici ? Mais rendez-vous compte, ma maison est à dix mètres !! C'est énorme ! J'ai eu assez d'émotions aujourd'hui pour le restant de ma vie, je n'y arriverais jamais !! Oh par pitié ! Ne me laissez pas !!!
-Je pense que c'est une bonne idée en effet... susura Lucile. Allez venez, on décampe !

Les quatre Nacres se détournèrent et se dirigèrent vers le Ratel qui était en vue, abandonnant le mage à ses lamentations. Le Ratel était singulièrement différent du précédent, c'était un chambranle de porte doré très étroit et tout en hauteur, si bien que pour espérer le passer il fallait vraiment rentrer son ventre...
avatar
Rasenti
Futur Artiste

Nombre de messages : 1207
Age : 24
Localisation : A la frontière des mondes...
Date d'inscription : 11/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cité des Eclipses

Message par Fou le 24/3/2010, 08:35

-Je vois... dit Mélow. Bon, pas de temps pour la pitié, allons-y !

Tout le monde traversa le ratel. Ce fut Fou qui passa en dernier. Il trouva alors tous ses compagnons transis de froid. Pas étonnant, il y avait de la neige à perte de vue, et un vent glacial.

-M-m-mais mais ! bégaya Lucile. Il y a deux secondes il faisait ch-ch-chaud !
-Glaglaglagla ! glaglacia Mélow.

Plouf tira sur la manche de Fou. Quelqu'un approchait. Fou alla à sa rencontre.

-Salut à vous, voyageur inconnu, sauriez-vous...

A dix mètres de distance, Fou se fit tacler. Il commença à chuter mais se rattrapa avec les mains et, à la seule force de ses bras, se remit debout (en fait, c'était grave classe).

-Ca ne va pas non, qui...
-Je te croyais mort...
-Pardon ?
-Pourquoi s'être fait passer pour mort ?! cria Viliaine.

Tout le monde la regarda d'un air inquiet. Mais c'est qui celle-là ? L'écureuil de Fou descendit de son chapeau pour aller dans la neige, comme venait de faire l'écureuil qu'avait Viliaine. Ils se saluèrent avec un tchek écureuil.

-Mais... Qui vois-je de mon UNIQUE oeil ?! Cette pouffe qui a crevé l'autre ! Cette Luciole à la con !
-Ah non merde ! Je m'appelle Lucile d'accord ! Arrêter de m'appeler Luciole !!
-Donnant donnant !

Les étranges queues de cette adolescente se ruèrent toutes sur Lucile. Mélow sauta en l'air et en chopa deux au vol, alors que Plouf mettait un coup de parapluie à un autre. Personne n'eut le temps d'empêcher le quatrième d'aller crever l'oeil de Lucile, à part Viliaine qui éternua au dernier moment, stoppant net l'assaillant.

-Bordel-euh ! J'ai froid putain j'ai froid j'ai froid !
-Ecoutez, dit Fou qui ne comprenait pas grand chose à la situation, nous connaissons un lieu plus chaleureux, mais jurez de cesser votre attaque inconsidérée !
-Inconsidérée !? T'es donc au courant de rien ?! Ah qu'importe ! J'ai si froid... dis-moi où aller, et je me vengerai plus tard.
-Traversez la porte qui se situe juste derrière nous, vous verrez vous irez beaucoup mieux. Il y a un bois chaleureux et paisible...
-Très bien ! dit Viliaine en se dirigeant avec l'écureuil vers le Ratel. Mais je te préviens, je garde ton encyclopédie en otage au cas où. Au fond, je ne sais toujours pas de quel coté tu es.
Ce furent les dernières paroles que l'on entendu d'elle.

-Quelle encyclopédie ? Je n'ai jamais eu d'encyclopédie ? bégaya Fou alors que l'écureuil regagnait son chapeau.
-Quelle diplomatie ! s'exclama Mélow. Arriver à convaincre une folle de se calmer, bravo !
-Euh... par contre ça craint un peu pour le gros lard... dit Lucile.
-Des remords ?
-Aucun ! Atcha ! Bon dépêchons-nous de trouver le prochain ratel avant que je ne chope moi aussi la crève !

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Mieux vaut croquer la vie à pleines dents que vivre ses dents pleines à croquer (ce qui ne veut strictement rien dire).
avatar
Fou
Admin

Nombre de messages : 5335
Age : 25
Localisation : Au beau milieu de nulle part, puis à droite sur 500 mètres
Date d'inscription : 02/03/2008

http://www.tomberduciel.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cité des Eclipses

Message par Nere le 24/3/2010, 14:17

- Me dites pas que... la musique recommence !! s'écria Mélow.
- Ah ça suffit hein ! A chaque fois que ça chante, ça nous tombe sur la gueule ! se plaignit Lucile.

- Euh l'écureuil, je sais que tu m'aimes bien, mais c'est pas une raison pour te coucher sur ma botte ! fit Fou, qui, à cause du brouillard et de sa hauteur, ne voyait même pas ses pieds. Mélow s'approcha.
- Uhm. Ce n'est pas l'écureuil.
- QUOI ? Fou s'agenouilla, et tous les autres l'imitèrent. Aux pieds de Fou était allongé un tout petit loup, un louveteau même, aussi blanc que celui qui les avait sauvé un peu plus tôt. Il grelottait de froid.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
"Il arrive au bout et referme la bouche. Mon dernier lien avec ce monde saute comme un maillon dans une chaîne. Je m'en vais en laissant derrière moi une forte odeur de soufre. Juste histoire qu'on se souvienne de moi. "
La trilogie de Bartiméus - L’Amulette de Samarcande by Jonathan Stroud
avatar
Nere
Admin

Nombre de messages : 3113
Age : 24
Localisation : Word, 9ème page, paragraphe 4
Date d'inscription : 25/02/2008

http://ivoryfeather.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cité des Eclipses

Message par Aryko le 24/3/2010, 14:28

Plour refit ses grands yeux émerveillé, on dirais une grosse peluche qui bouge !!!!
Il se coucha lui aussi sur les pieds de Fou pour pouvoir câliner le loup.
avatar
Aryko
Modérateur des Artistes
Modérateur des Artistes

Nombre de messages : 2064
Age : 26
Localisation : Quelque-par par là
Date d'inscription : 25/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cité des Eclipses

Message par Luce le 24/3/2010, 14:51

Lucile pris le louveteau, s'attirant un regard désespéré de Plouf. Elle y repondit:

"-Il faut qu'on trouve le prochain ratel, on va tous mourir de froid sinon. Et ce loup aussi, alors arrete de me faire ces yeux là. J'agis pour lui. Aller, viens." conclu t elle en tendant la main à Plouf.

Le ratel n'était pas très loin. Et après l'avoir franchi, les Nacres se retrouvèrent... à la plage, sous un soleil écrasant de chaleur.
avatar
Luce
Amis Artiste

Nombre de messages : 626
Age : 24
Localisation : Quelque part entre le ciel et la terre...
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cité des Eclipses

Message par Nere le 24/3/2010, 15:16

Le louveteau sauta des bras de Lucile, se tourna vers elle et s'assit, la langue pendante. Entre ses crocs, pendaient un collier brillant, avec un pendentif tout noir.
- Du cristal d'ébène. Décidément, ce louveteau est bien étrange, fit Fou.
- Louveteau ? Je vous remercie, mais à soixante dix-sept ans je ne pense pas être rester un louveteau, lui répondit la douce voix de la peluche blanche. Sa voix était cristalline, et se mariait à la perfection avec le bruit des vagues au loin.
- ..., ne répondit pas Plouf, n'en finissant pas d'écarquiller ses yeux.
- Ah. V'là qu'la peluche parle maintenant, s'étonna Lucile.
- Peluche ? Ah. Et comme ça ? fit la louve, en prenant la taille d'un gros chien.
- ... ! fit Plouf, se cachant derrière Fou.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
"Il arrive au bout et referme la bouche. Mon dernier lien avec ce monde saute comme un maillon dans une chaîne. Je m'en vais en laissant derrière moi une forte odeur de soufre. Juste histoire qu'on se souvienne de moi. "
La trilogie de Bartiméus - L’Amulette de Samarcande by Jonathan Stroud
avatar
Nere
Admin

Nombre de messages : 3113
Age : 24
Localisation : Word, 9ème page, paragraphe 4
Date d'inscription : 25/02/2008

http://ivoryfeather.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cité des Eclipses

Message par Luce le 24/3/2010, 15:41

Lucile parrassait emmerveillée. Un sourire béa illuminait son visage, la joie se peingnait clairement sur ses traits. Elle chercha sur le pelage de l'animal une trace, un dessin. En vain.
Soudainement, tout redevint sombre sur son visage. Elle parraissait déçue. Elle s'assit dans le sable, regardant la Mer. Elle s'adressa de dos à la louve:
"-Donc t'es quoi, toi ?"
avatar
Luce
Amis Artiste

Nombre de messages : 626
Age : 24
Localisation : Quelque part entre le ciel et la terre...
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cité des Eclipses

Message par Nere le 25/3/2010, 18:24

- Je suis quoi ? Je suis Lossëa. Dernière descendante des Blanches. J'ai été... informée, de l'arrivée des XXXVI, c'est pour cette raison que je suis venue à votre rencontre.
- Venue à notre rencontre ? En grelotant dans la neige ? intervint Mélow.
- Uhm. Je pense plutot que ce que veut dire cette louve, c'est que c'est elle qui nous a sauvé du grand chêne.
- C'est exact. Ce chêne était la pire invention de ce gros mage que vous avez vu. Ce mage, est l'un des cinq Saigneurs. Chaque Ratel est en réalité gardé par un Saigneur.
- Ah, nous venons pourtant de traverser le Ratel de la Neige avec beaucoup de facilité, répondit Lucile, le regard toujours perdu dans les vagues.
- Ce n'est pas un Ratel que nous venons de traverser. Seulement une porte. Nous sommes toujours dans le Second Ratel.
- Ah. Et cela signifie-t-il que nous devrons nous battre pour atteindre le prochain ?
- C'est une certitude...


Dernière édition par Nere le 26/3/2010, 16:07, édité 2 fois

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
"Il arrive au bout et referme la bouche. Mon dernier lien avec ce monde saute comme un maillon dans une chaîne. Je m'en vais en laissant derrière moi une forte odeur de soufre. Juste histoire qu'on se souvienne de moi. "
La trilogie de Bartiméus - L’Amulette de Samarcande by Jonathan Stroud
avatar
Nere
Admin

Nombre de messages : 3113
Age : 24
Localisation : Word, 9ème page, paragraphe 4
Date d'inscription : 25/02/2008

http://ivoryfeather.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cité des Eclipses

Message par Fou le 25/3/2010, 19:15

-Alors, tenta de résuma Fou, en fait, nous sommes passés dans des portes de téléportations qui nous ont éloignés des lieus alors qu'un Ratel ne téléporte pas, il est juste un lieu juste à côté d'un autre ratel/lieu bien que ces deux-là n'est strictement aucun élément identique étant donné que chaque mage l'a "décoré" comme il le désirait ? Par exemple le mage de ce second Ratel avait décidé de nous faire passer à la fois dans une montagne et sur une plage dans un seul et unique Ratel... Ouah.
-On peut dire ça comme ça, acquiessa Lossëa.
-Tant que j'y suis, excusez-moi mais vous parlez à nouveau de ces "XXXVI" comme l'avait fait un autre loup chantant que nous avions vu tantôt. Quelle est la signification de ce nombre ?


Dernière édition par Fou Mihilliat le 25/3/2010, 21:17, édité 1 fois

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Mieux vaut croquer la vie à pleines dents que vivre ses dents pleines à croquer (ce qui ne veut strictement rien dire).
avatar
Fou
Admin

Nombre de messages : 5335
Age : 25
Localisation : Au beau milieu de nulle part, puis à droite sur 500 mètres
Date d'inscription : 02/03/2008

http://www.tomberduciel.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cité des Eclipses

Message par Nere le 25/3/2010, 19:47

- Un loup chantant !? fit Lossëa en trébuchant. Quel loup chantant ? Auriez vous par hasard croisé Morë ?
- Si vous parlez d'un immense loup noir, alors oui, c'est bien lui.
- Oh... Interessant... que vous a t'il dit ?
- Eh bien à vrai dire, il nous a dit de se méfier de vous, répliqua Mélow.
- De se méfier de moi ? reprit Lossëa en faisant teinter le collier qui pendait entre ses crocs. Quel idiot... il m'en aura fait voir de toutes les couleurs celui ci.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
"Il arrive au bout et referme la bouche. Mon dernier lien avec ce monde saute comme un maillon dans une chaîne. Je m'en vais en laissant derrière moi une forte odeur de soufre. Juste histoire qu'on se souvienne de moi. "
La trilogie de Bartiméus - L’Amulette de Samarcande by Jonathan Stroud
avatar
Nere
Admin

Nombre de messages : 3113
Age : 24
Localisation : Word, 9ème page, paragraphe 4
Date d'inscription : 25/02/2008

http://ivoryfeather.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cité des Eclipses

Message par Rasenti le 25/3/2010, 20:33

-Pouah ! Qu'est ce qu'il fait chaud ici ! J'aime pas ça !! Je crève moi avec ma fourure ! Ca vous dit on avance un peu ?

Tout le monde se regarda avec un air de "Quoi tu veux bouger ? Mais on est bien ici nous !" mais finalement ils reprirent leur marche d'un pas tranquille, profitant du paysage.

-Moi je vois pas pourquoi on pourrait pas te faire confiance, reprit Mélow, tu nous as quand même tiré d'un sacré pétrin ! Et puis au pire, si t'essaye de nous nuire, on t'abandonne dans un coin et puis voila ! Je peux te tutoyer hein ? J'aime pas vouvoyer les gens, ça fait trop... formel...

La louve éclata de ce qui semblait être un rire.

-Je te trouve bien présomptueux petit Roxyllo ! Tu penses vraiment pouvoir "m'abandonner", comme tu dis, si facilement ? Et oui, je t'en pris tu peux me tutoyer !
-Moi c'est Mélowanth'ildryad Finerinus, mais appelle moi Mélow, c'est plus simple... Et pourquoi je pourrais pas ? Je suis pas un gamin j'te signal hein !
-Et bien, si tu le dis Mélow ! fit Lossëa dans un sourire.
-Tiens au fait, c'est quoi ce collier dans ta gueule ?
avatar
Rasenti
Futur Artiste

Nombre de messages : 1207
Age : 24
Localisation : A la frontière des mondes...
Date d'inscription : 11/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cité des Eclipses

Message par Nere le 26/3/2010, 16:17

- Oh... ça. Eh bien l'homme au grand chapeau qui vous accompagne l'a très justement remarqué tout à l'heure. C'est un cristal d'ébène.
- Certes, mais d'où ça vient ? Excuse moi mais c'est pas courant de croiser une louve capable de changer de taille et se trimballant un collier dans la gueule.
- Uhm. Je te prierai de me parler sur un autre ton Mélowanth'ildryad Finerinus. Ce cristal... m'a été offert par Morë.
- Morë, le grand loup noir de tout à l'heure.
- Le grand loup noir de tout à l'heure, reprit Lossëa avec un sourire... ou ce qui semblait en être un, laissant apparaître ses crocs nacrés.
- Pourquoi t'avoir offert un collier s'il se méfie de toi ? demanda Mélow.
- C'est une très longue histoire. Je ne pense pas qu'il soit utile de vous la raconter... pour l'instant.
- Une histoire ? J'adore les histoires ! intervint Fou.
- Peut être , mais la mienne est trop compliquée, et risquerait de vous embrouiller l'esprit. Vous devez surtout vous concentrer sur votre quête.
- Alleeeeeeeeeeeer, je veux entendre ton histoire !! dit Mélow, en piétinant du pied, tandis que Plouf acquiesçait, à grand renfort de signes.

Soudain, la chanson de Morë reprit. S'arrêtant net, Lossëa leva immédiatement le museau et chanta elle aussi. Les autres ne faisaient pas un bruit, s'étant eux aussi arrêter et cherchant l'origine de la première mélodie.
- Elle semble venir... de la mer, fit remarquer Mélow, étonné.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
"Il arrive au bout et referme la bouche. Mon dernier lien avec ce monde saute comme un maillon dans une chaîne. Je m'en vais en laissant derrière moi une forte odeur de soufre. Juste histoire qu'on se souvienne de moi. "
La trilogie de Bartiméus - L’Amulette de Samarcande by Jonathan Stroud
avatar
Nere
Admin

Nombre de messages : 3113
Age : 24
Localisation : Word, 9ème page, paragraphe 4
Date d'inscription : 25/02/2008

http://ivoryfeather.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cité des Eclipses

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum