Un souffle - Nouvelle érotique de Fou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un souffle - Nouvelle érotique de Fou

Message par Fou le 5/4/2010, 08:37

Le soleil en était à la partie finale de sa descente, et répandait désormais une couleur rouge sang dans le ciel nuageux. Il se reflétait dans la carrosserie de la vieille voiture qui, après encore quelques mètres, freina sur le tapis. La conductrice regarda quelques instants le ciel embrasé depuis sa fenêtre fermée, rêveuse. L’unique passager qui se tenait sur le siège à sa gauche se pencha pour l’admirer avec elle. Elle lui caressa les cheveux.
-Prince, lui susurra-t-elle, vous sentez-vous prêt ?
-Je ne connais même plus le sens du mot « hésitation » soldat.
-En ce cas, tenez-vous prêt, dit-elle en lui relevant les cheveux d’un geste tendre et en commençant à lui mordiller l’oreille.
-Ah non pas l’oreille, s’écria-t-il en virant au rouge tout en se débattant. J’ai déjà dit pas l’oreille !
-Si, moi je veux…
Il tenta de regagner sa place mais elle lui tenait assez fortement la tête pour qu’il fusse obligé de rester penché. Elle commençait à s’exciter, il s’en aperçut aisément à la vue de son débardeur lui moulait désormais la poitrine. Il en profita pour lui pincer un téton.
-Non mais ça va pas grosse brute !!! Ca fait mal ! l’injuria-t-elle en le repoussant sur sa place.
-Quand je dis que je veux pas l’oreille c’est que je veux pas l’oreille !!
-Tu vas voir dans quel état je vais te la foutre ton oreille !
Elle lui sauta dessus en poussant des hurlements bestiaux tout en essayant de lui attraper l’oreille avec les dents. Il la saisit par la taille mais ne parvenant pas à faire un demi-tour sur lui-même dans cette position inconfortable, il la renversa en arrière contre la portière et commença à lui baiser le cou. Elle finit par se taire et le laissa faire tout en l’étreignant.
Le tapis avança de quelques mètres.
Il descendit progressivement et lui baisa les seins. Elle le serrait de plus en plus fort contre lui en poussant de petits gémissements. Il allait lui retirer son débardeur quand elle lui attrapa l’oreille.
-Gnam !
-Ah mais non !
-Gnah mais si !
Il retira violemment sa tête qui se cogna contre le pare-brise. Elle éclata de rire. Il se rua sur elle et l’embrassa sauvagement comme si cela aurait pu cette fois-ci l’empêcher de lui mordre l’oreille. Elle en tomba à la renverse sur son siège et ils se retrouvèrent allongés l’un sur l’autre en équilibre sur les deux sièges avants (et elle le postérieur appuyé sur la boîte de vitesse).
La tapis roulant avança à nouveau.
Le baiser était si sensuel qu’elle en rougissait. Il retira sa main avec laquelle il caressait ses cheveux et la plaça au niveau de sa jambe qu’il commença à remonter lentement jusque sous sa jupe. Quand il atteignit son entrejambe, il commença des caresses qui la firent geindre. Sous l’effet de l’excitation, elle tapa du pied de plus en plus fort, la fenêtre manqua de s’en briser. Puis elle tenta de se relever, mais il se plaqua si fort contre elle qu’elle ne put.
-Arrête de faire ça… suffoqua-t-elle en retirant la langue de sa bouche. J’en peux plus…
-Raison de plus.
-Fais-moi l’amour…
-D’abord, tu dois payer pour ce que tu m’as fait à l’oreille.
Le tapis roulant amena la voiture à l’avant-dernière place. Devant eux, une voiture vide quittait le sol.
-Saligaud…
Ses caresses devenaient beaucoup trop excitantes. Elle glissa sa propre main dans son pantalon et le lui saisit.
-C’est de la triche.
Les mouvements de chacun devenaient de plus en plus émouvants. Ils haletaient éperdument. Finalement, il retira sa main et tenta d’ouvrir sa braguette. Elle en profita pour se relever sur son siège et retirer son haut. Elle eut à peine fini qu’il se précipita sur elle. Ils se débattirent tout deux sans même savoir s’il cherchait à empêcher l’autre de faire quoique ce soit ou plutôt à accélérer l’arrivée du dénouement. Leurs ébats amoureux étaient si forts que quelque chose claqua et le dossier du siège tomba en arrière en les emportant tout deux.
La voiture arriva au bout du tapis.
Il était au-dessus d’elle, lui retira sa culotte fougueusement. Elle l’embrassait sur tout le visage, si ardemment qu’elle finit par le renverser sur le côté. Il tomba et se releva, elle le plaqua contre la banquette arrière. Il eut à peine le temps de lui saisir les hanches qu’elle s’enfonça sur son sexe.
L’aimant accrocha le toit de la voiture.
Elle agitait désormais ses hanches de multiples mouvements frénétiques qui le mettaient hors de lui. Elle frappa le plafond de la voiture de ses deux mains en criant.
La grue automatisée déplaça la voiture en l’air en grinçant.
Leurs cris se répondaient. Epuisée, elle se pencha au-dessus de lui les deux bras tendus, tout en continuant ses mouvements de hanches.
L’aimant relâcha la voiture qui tomba dans le bac.
Elle en fit un soubresaut qui le renfonça encore plus profondément en elle. A bout de souffle, elle accéléra ses mouvements alors que lui aussi relevait son bassin de plus en plus vite. Ils ne se contrôlaient plus, chaque partie de leur corps, cheveux ventre seins, ardents, balançaient à leur rythme pulsionnel. Ce fut l’extase.
Le compresseur frappa un premier coup violent contre la tôle.
Elle lui retomba dessus. Tous deux en transe, à bout de force, ils ressentaient la respiration de l’autre dans les battements de son torse. Il lui caressait les fesses, elle le buste.
A nouveau, le compresseur frappa violemment, et cette fois-ci les fenêtres éclatèrent.
Elle lui caressa les cheveux, puis lui mordit l’oreille.
Tout se resserra brutalement vers eux.
-Je t’aime, lui susurra-t-elle en lui mordillant le lobe.
-Moi aussi, répondit-il. Je t’aime.
Il regarda le ciel à travers ce qui restait du toit-ouvrant de la voiture. Il était rouge sang.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Mieux vaut croquer la vie à pleines dents que vivre ses dents pleines à croquer (ce qui ne veut strictement rien dire).
avatar
Fou
Admin

Nombre de messages : 5335
Age : 25
Localisation : Au beau milieu de nulle part, puis à droite sur 500 mètres
Date d'inscription : 02/03/2008

http://www.tomberduciel.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum