Raiponce de Byron Howard et Nathan Greno

Aller en bas

Raiponce de Byron Howard et Nathan Greno

Message par Fou le 2/12/2010, 19:32

8/10
Alors que sa mère va mourir en couche, on lui apporte un breuvage magique qui va bouleverser toute la vie de la princesse Raiponce. Naît avec des cheveux magiques permettant de faire rajeunir, la jeune princesse se fait enlever en moins de deux par la sorcière Gothel qui va l'enfermer dans une tour pour le restant de son enfance, se faisant passer pour sa mère. Mais un jour, le voleur le plus recherché dans tout le royaume, Flynn Rider, entre dans la tour sans savoir que s'y terre une jeune fille qui ne rêve que d'un guide pour lui permettre de s'échapper quelques jours...

Je n'avais pas envie d'aller voir ce film. La bande-annonce n'était parsemée que de gags à la Dreamworks, et les personnages semblaient aussi marquants qu'un joueur de foot français. Puis vint le moment où, allant sur Allociné, j'eus droit à l'habituelle pub qu'on ne peut passer qu'en cliquant sur "Aller directement sur...". Et là, en gros et gras était marqué : "Le meilleur Disney depuis La Belle et la Bête" Excessif.
Sur le cul qu'il était le Kevin. Un Disney actuel peut-il être comparable à l'âge d'or de la firme aux oreilles rondes ? Exit tous mes préjugés, je décidais donc d'enfourcher les lunettes 3D pour mettre à l'épreuve ce film.

Le rendu visuel est bluffant. Oui je sais, c'est pas original de dire ça sur un film aux images de synthèses, mais ça va plus loin ! Quel pari incroyable de prétendre pouvoir animer des métres de cheveux lisses et ondulants, mais il est réussi ! Et rappelons surtout que le projet date de Walt Disney lui-même, et en 50 ans, certains artworks magnifiques ont été créés pour être sublimés par la 3D.
Vient maintenant la question fatidique du scénario : fait-il rêver ? Incroyable mais vrai, oui ! Pour la première fois depuis 10 ans, on rêve devant un Disney ! On aime les personnages, on rigole et tremble avec eux ! Alors évidemment, on devine absolument tout ce qui va se passer tant tout est prévisible, mais qu'importe ! Certains moments m'ont mis les larmes aux yeux, et ça devant un Disney, je n'y croyais même plus (je retire les Pixar bien entendu).

On pourra faire deux critiques majeures au film : la musique est pas terrible, surtout les parties chantées où les doubleurs français semblent sortis de la Star Ac'. Heureusement, les pires casseroles sont au début. Deuzio, certains se sont plaints que ce film est trop enfantin. Eh bien moi, je trouve que c'est une grande qualité du film ! Tout comme avec How to train your Dragon, la naïveté est totalement assumé, et ça manque au cinéma !