Je dirais plus prose poétique...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Je dirais plus prose poétique...

Message par Lyryana le 26/4/2011, 17:14

Vous ne m'en voudrez pas d'avoir cédé à la tentation de l'Amour...

Aimer. Se construire un idéal fragile, comme des fleurs de lys blancs, aux pétales délicats. Semblables à de la mousseline, on croirait que le moindre choc les déchirerait, leur beauté est celle de la fragilité. Un souffle de vent les plie et les brise, une goutte d’eau les affaiblit. Et pourtant, tout leur éclat tient dans cette minuscule vibration de vie qui les compose.
On peut construire des châteaux en Espagne, aux murs couverts d’or, aux fenêtres incrustées de joyaux, aux tapis embaumés de parfums capiteux ; on peut se ruer dans le luxe et s’enivrer sans penser au lendemain. On peut s’enfermer dans un bunker, se cloîtrer sous des tonnes de béton, se dissimuler dans une chambre de sûreté et s’y tenir prisonnier pour l’éternité.
Mais on peut aimer, aimer comme quand on marche sur la plage, les cheveux au vent, le coeur gonflé par l’océan ; on peut aimer comme on court sur le sable, le rire à la bouche, les embruns salés perçant les poumons jusqu’à tomber évanoui de bonheur sur le sol. On peut aimer comme on contemple le ciel infini, sans pouvoir jamais le toucher, comme on s’émerveille de l’immensité inaccessible, on peut aimer comme on frissonne. Le regard et la perception changent ; tout est plus vrai, tout est plus simple, tout est infiniment plus léger, comme une feuille d’automne ou un grain de pissenlit bercé par le brise...
J’aime, comme on aime un rêve, une ombre lumineuse et ravissante, un rayon de soleil qui se pose sur mon oreiller. Je ne pense pas que cela soit réel, car cela est trop pur, trop éthéré, trop supérieur pour que cela puisse s’incarner dans le concret. La douceur de cet amour est semblable à cette fleur blanche et poétique dont le parfum lointain orne mon souvenir : si émouvante et si éphémère que l’effleurer ou la cueillir équivaudrait à sa mort imminente. C’est un amour qui se regarde de loin, comme un bel objet, une statue, une oeuvre d’art ; qui se contemple avec envie, avec désir, avec adoration.
C’est tellement beau et précieux que j’ai peur, le caressant de ma main, de faire cesser l’illusion, et de me retrouver face à de la poussière d’étoiles...



Dernière édition par Lyryana le 26/4/2011, 19:03, édité 4 fois
avatar
Lyryana
Futur Artiste

Nombre de messages : 1467
Age : 25
Date d'inscription : 27/02/2008

http://daughter-of-love.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je dirais plus prose poétique...

Message par Fou le 26/4/2011, 17:57

Argh, je suis désolé mais je dois te l'avouer : les points-virgules prennent un espace avant et un autre après, je me suis permis de modifier. Ouf, voilà, c'est dit.
À part ça (Wink), je suis tout autant désolé mais je dois t'avouer que c'est absolument sublime, et que je suis bien content que tu aies retrouvé l'inspiration, surtout si c'est pour écrire des textes aussi beaux.
Juste une petite critique : je trouve que dans
Lyryana a écrit:La douceur de cet amour est semblable à cette fleur dont j’ai parlé au début
l'usage de la première personne du singulier est mal amené, et peut-être serait-ce plus fort si elle n'était présente que lors de la toute dernière phrase.
Je chipote bien sûr, mais c'est dur de tolérer le moindre grain de poussière sur un tel bijou !

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Mieux vaut croquer la vie à pleines dents que vivre ses dents pleines à croquer (ce qui ne veut strictement rien dire).
avatar
Fou
Admin

Nombre de messages : 5335
Age : 25
Localisation : Au beau milieu de nulle part, puis à droite sur 500 mètres
Date d'inscription : 02/03/2008

http://www.tomberduciel.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je dirais plus prose poétique...

Message par Lyryana le 26/4/2011, 18:53

Donc tu me conseilles de déplacer cette phrase à la fin ? Ou, peut-être, aurais-tu une suggestion pour changer la formulation ? Smile

Même si je trouve ta critique judicieuse, tu hais vraiment les "je" maintenant Very Happy
avatar
Lyryana
Futur Artiste

Nombre de messages : 1467
Age : 25
Date d'inscription : 27/02/2008

http://daughter-of-love.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je dirais plus prose poétique...

Message par Fou le 27/4/2011, 19:26

Ahah, c'est vrai que j'ai l'air de faire une fixation sur les "je" maintenant rire, mais je pense que ma prof avait touché juste et ça m'a fait réfléchir à ce propos Very Happy

Je pense que le rappel se fait de lui-même, et il n'est pas forcément nécessaire d'insister dessus auprès du spectateur. Après je n'ai pas autant réfléchi à ce texte que toi, ça ne reste qu'un avis un peu flou Smile

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Mieux vaut croquer la vie à pleines dents que vivre ses dents pleines à croquer (ce qui ne veut strictement rien dire).
avatar
Fou
Admin

Nombre de messages : 5335
Age : 25
Localisation : Au beau milieu de nulle part, puis à droite sur 500 mètres
Date d'inscription : 02/03/2008

http://www.tomberduciel.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je dirais plus prose poétique...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum