Versus

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Versus

Message par Fou le 18/6/2013, 19:39

Argh ! Encore un projet voué à mourir rapidement en raison de son manque de limites menant à un énorme bordel ? NON !
Ah ? Alors tu vas encore nous préparer toute une trame dont on ne pourra pas décoller et qui ruinera notre créativité ? NON !

Approchez, approchez, néophytes ! Vous aller jouer à ce qu'on a fait de mieux en terme d'aventure forumesque !
Vous connaissez la légende du Pouvoir (avec un P majuscule comme dans Patate) ? C'est la plus grande énergie qui n'ait jamais existé dans l'univers de Saenteh ! La légende disait que bien que personne ne l'ait jamais vu, un jour, il brillerait si fort qu'il ferait jaillir un immense faisceau de lumière jusqu'au ciel, révélant son emplacement au monde entier... et ce jour est arrivé ! Immédiatement, des groupes d'aventuriers se sont formés, chacun étant décidé pour des raisons différentes à l'atteindre en premier !

A vous de partir à l'aventure ! Vous dirigerez un ou plusieurs personnages, selon votre choix, parcourant Saenteh ensemble dans l'espoir d'atteindre le Pouvoir avant le ou les personnages dirigés par les autres joueurs. Et tous les coups sont permis... ou presque !

- Vous pouvez ajouter des personnages à votre troupe quand vous le désirez.
- Seul le joueur possédant un personnage peut décider si celui-ci meurt ou est gravement blessé.
- Une ellipse a lieu lorsqu'aucun joueur ne peut interagir avec un autre, de manière à arriver au prochain moment de l'histoire où des personnages se rencontreront. Cependant, si un joueur a pris une avance que les autres ne peuvent pas rattraper, il se doit de raconter certaines étapes importantes (arrivée dans une ville, etc).
- Avant de poster un message, écrivez "PLACE RESERVEE" puis modifiez-le de manière à ce que personne ne risque d'écrire en même temps que vous.
- Plutôt que de remplir vos messages d'annotations, ce qui n'est pas très agréable à la relecture, merci de faire part de vos remarques dans la "discussion à propos de Versus".
- Evidemment, on s'en fout de qui atteindra le Pouvoir en premier. Merci de vous débrouiller pour que l'aventure soit la plus longue et délirante possible !


A vos marques, prêts ? PARTEZ !


Dernière édition par Fou le 22/6/2013, 12:12, édité 2 fois

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Mieux vaut croquer la vie à pleines dents que vivre ses dents pleines à croquer (ce qui ne veut strictement rien dire).
avatar
Fou
Admin

Nombre de messages : 5335
Age : 25
Localisation : Au beau milieu de nulle part, puis à droite sur 500 mètres
Date d'inscription : 02/03/2008

http://www.tomberduciel.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Fou le 18/6/2013, 20:01

L'écureuil bondit de branche en branche, et son allure pouvait tout autant laisser penser à un jeu qu'à une urgence. Alors qu'il venait d'atterrir sur une grande branche de chêne, il freina sa course avec maladresse pour se figer à environ un mètre d'un rouge-gorge qui regardait autour de lui frénétiquement, sans sembler avoir aperçu le rongeur. Les pensées de ce dernier n'étaient pas claires : voulait-il attraper l'oiseau ou en était-il effrayé ? Certes, il semblait plutôt craintif, mais par mesure de sécurité pour l’emplumé, P'tit Père poussa un cri destiné à le faire s'envoler. Sa stratégie étant couronné d'un franc succès, il regarda l'écureuil se redresser pour vérifier que personne d'autre ne se trouverait sur son chemin et repartir. Une fois qu'il se fut perdu dans les feuillages, P'tit Père décida de reprendre sa route. Bien sûr, c'était assez fatiguant, à six ans, de marcher comme ça depuis peut-être plusieurs heures au milieu de la forêt, sans s'arrêter. Mais il continuait à voir le rayon à travers les arbres, et il était bien évident qu'il fallait qu'il s'y rende.

L'air ni enjoué ni soucieux, P'tit Père continua ainsi son bonhomme de chemin à une allure respectable jusqu'à arriver à une clairière.


Dernière édition par Fou le 13/7/2013, 09:20, édité 1 fois

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Mieux vaut croquer la vie à pleines dents que vivre ses dents pleines à croquer (ce qui ne veut strictement rien dire).
avatar
Fou
Admin

Nombre de messages : 5335
Age : 25
Localisation : Au beau milieu de nulle part, puis à droite sur 500 mètres
Date d'inscription : 02/03/2008

http://www.tomberduciel.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Luce le 18/6/2013, 20:43

Un rouge-gorge terrorisé perça le feuillage, passant à deux centimètres du nez de Raven.
-Raaaaaah, si même les piafs s'y mettent je t'assure que je fais un carnage !
Le jeune homme redressa la tête, chassant ses cheveux noir d’ébène pour regarder la cime des arbres. Il se sentait à l'étroit dans cette foret. 
-Il serait bon pour mes oreilles et ma patience que tu cesses de te plaindre, partenaire. Et puis si tu n'es pas content, il nous suffisait de prendre les sentiers de la foret, et non de nous enfoncer comme des abrutis dedans. 
-C'est bien connu, le chemin le plus rapide, c'est tout droit !
-Ce que tu peux être stupide... Tu le vois toujours le rayon maintenant, toi ? 
-Moi je vois une clairière, partenaire. On verra là bas si tu veux bien. On y arrive.
Le second jeune s’immobilisa soudainement. 
-Raven, tu as entendu ?
Trop tard, il avait déjà disparut. Un cri retenti tout près. Puis la voix de Raven:
-T'es qui ? T'es quoi ? Tu fais quoi ici ? 
Théo sauta sans plus attendre à travers le buisson de ronces qui le séparait de la scène, près à se battre. Mais ce qu'il vit l'arreta net dans son élan. Les poings sur les hanches, il s'adressa à l'excité qui lui servait de compagnon de route:
-Raven... c'est un môme. Lâche le. TOUT DE SUITE !
avatar
Luce
Amis Artiste

Nombre de messages : 626
Age : 25
Localisation : Quelque part entre le ciel et la terre...
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Fou le 18/6/2013, 20:58

Théo se demanda si sa voix n'avait pas déraillé, car il avait eu l'impression d'entendre deux fois les mêmes mots. Il ne comprit qu'à la dernière seconde ce qui s'était passé, et brandit son katana juste à temps devant Raven qui mit plus de temps à réagir. Les lames s'entrechoquèrent dans un bruit éclatant, et Vivan fut surpris de la parade de son adversaire qui ne se contenta pas d'arrêter son épée mais le repoussa aussi en arrière. Ses deux pieds retrouvèrent le sol en glissant légèrement, et il se mit aussitôt à nouveau en position d'attaque sans quitter P'tit Père des yeux... qui semblait ignorer sa présence.

- Reposez immédiatement mon petit frère ! tonna Vivan.

Raven n'eut pas le temps de se demander s'il se joindrait à la bataille entre ce jeune homme et Théo qui venait à nouveau de le protéger. Alors qu'il tenait encore l'enfant dans ses mains, il entendit des bruits de feuillage sur sa gauche et aperçut en se retournant une adolescente bondissant à son tour sur lui en le visant d'une dague sortie de sa manche.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Mieux vaut croquer la vie à pleines dents que vivre ses dents pleines à croquer (ce qui ne veut strictement rien dire).
avatar
Fou
Admin

Nombre de messages : 5335
Age : 25
Localisation : Au beau milieu de nulle part, puis à droite sur 500 mètres
Date d'inscription : 02/03/2008

http://www.tomberduciel.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Luce le 18/6/2013, 21:30

Raven pivota en souplesse pour se trouver face à l'agresseuse, raffermissant instinctivement sa prise sur le môme pour s'en servir de bouclier. La jeune fille dans sa lancée ne put éviter le contact, mais au lieu de blesser Ptit Père, elle balança son poing à la figure de son ennemi. Raven se jeta sur le coté pour esquiver, sans lâcher l'enfant.
-Lâche ce môme Raven ! hurla Théo. Puis il reprit à l'attention du trio:
-Nous ne nous voulons aucun mal, il y a méprise ! Posons nos armes et nous vous rendrons votre frère !
avatar
Luce
Amis Artiste

Nombre de messages : 626
Age : 25
Localisation : Quelque part entre le ciel et la terre...
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Fou le 18/6/2013, 21:32

- Sales kidnappeurs ! grommela Vivan. Charognes sans cœur !
- Kidnappeurs ? bafouilla Théo. Ecoutez, reprenons depuis le début, je vous assure que nos intentions...
- ... sont déloyales, malhonnêtes, cruelles et...

Vivan n'eut pas le temps de terminer sa phrase car sa sœur lui colla un coup de coude dans la tempe qui manqua de lui faire perdre l'équilibre.

- Laisse-le au moins finir sa phrase.
- Aÿ ! Ça fait mal, bon sang ! Tu n'as vraiment aucune tenue !
- Ah oui ? Et c'est l'autre idiot bourrin qui mettait en danger le P'tit Père en s'emportant comme un orque qui vient me faire la leçon ?
- Il faut toujours que tu aies le dernier mot, hein ?
- Si ça peut nous éviter de finir une discussion sur une de tes âneries, oui, ça vaut mieux.

Théo, un peu dépassé par cette dispute familiale, retrouva ses esprits pour dire à Raven de poser le garçon, ce qu'il fit. Mais au lieu de se diriger vers les deux querelleurs, P'tit Père reprit rapidement la direction inverse le menant au grand rayon lumineux.

- Sorcière, bougonna Vivan à l'adresse de sa sœur.


Dernière édition par Fou le 19/6/2013, 06:02, édité 1 fois

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Mieux vaut croquer la vie à pleines dents que vivre ses dents pleines à croquer (ce qui ne veut strictement rien dire).
avatar
Fou
Admin

Nombre de messages : 5335
Age : 25
Localisation : Au beau milieu de nulle part, puis à droite sur 500 mètres
Date d'inscription : 02/03/2008

http://www.tomberduciel.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Luce le 18/6/2013, 22:20

Théo se félicitait d'avoir d’excellents réflexes et une bonne anticipation. Ainsi quand Raven tenta de sauter à la figure de Vivan il sut l’arrêter, s'interposant entre les deux. 
-Tu as quelque chose contre les sorcières paysans ?? écumait Raven
-Il est juste un peu impulsif, ne vous inquiétez pas. dit il affichant le sourire calme le plus convainquant de Sahente. 

Conscient de son pas de travers Raven retrouva son calme aussi vite qu'il était partit et tenta de changer de sujet:
-Il est attardé ou quelque chose comme ça vot' frangin ? demanda t il en le désignant négligemment du pouce. 
-Tu vas la fermer, oui ? lui glissa Théo à demi-voix. Tu n'en as pas marre de nous foutre dans des situations pas possibles ? 
-Pfff, ces paysans ne méritent pas qu'on s'attarde pour eux de toutes façons. Aller, viens, on va essayer de localiser ce foutu rayon.
avatar
Luce
Amis Artiste

Nombre de messages : 626
Age : 25
Localisation : Quelque part entre le ciel et la terre...
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Fou le 19/6/2013, 06:37

Vivan eut un mal fou à garder son calme, mais Raven lui ayant rappelé le P'tit Père à l'esprit, il se contrôla et partit le chercher sans même répondre.

- Eh ! Deux attardés ! persifla Raven.
- Arrête, enfin ! soupira Théo.

Raven espérait engendrer une nouvelle bataille maintenant qu'il avait les mains libres. Mais Aÿ, qui n'avait pas suivi ses deux frères, restait stoïque et renvoyait le regard de Raven avec suffisance.

- Je vois que Monsieur s'y connaît en attardés. L'expérience, peut-être ?
- Je...
- Cette discussion est close, mon quota de verbiage à l'adresse d'individus puérils étant atteint. Je vous prierai aussi de bien vouloir bifurquer.
- Sinon ?...

Quelques mètres plus loin, Vivan rejoignait le P'tit Père. De loin, il eut semblé que le jeune homme tentait par tous les arguments possibles de convaincre son jeune frère de revenir sur ses pas, ce à quoi le garçonnet prêtait la sourde oreille. Vivan perdit patience, et voulut saisir l'enfant avec autorité, quoique de manière plus affectueuse que Raven précédemment. Il n'en fit rien. Le garçon leva le bras droit face à son frère aîné, et il se forma aussitôt autour un étrange cercle cendré, parcouru de flux surnaturels et gravé de signes cabalistiques. Une énergie céruléenne se chargea au centre de sa paume, puis explosa en direction de Vivan qui fut projeté en arrière.

- Sinon, vous allez comprendre la désagréable sensation que peut éprouver un jeu de quilles, dit Aÿ en sautant dans les airs pour éviter son frère qui arrivait à toute allure sur le groupe.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Mieux vaut croquer la vie à pleines dents que vivre ses dents pleines à croquer (ce qui ne veut strictement rien dire).
avatar
Fou
Admin

Nombre de messages : 5335
Age : 25
Localisation : Au beau milieu de nulle part, puis à droite sur 500 mètres
Date d'inscription : 02/03/2008

http://www.tomberduciel.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Luce le 19/6/2013, 16:38

Ce fut cette fois Raven qui poussa Théo hors de danger. Ils roulèrent tous les deux dans la poussière avant de se relever dans un parfait ensemble. Ni l'un ni l'autre n'avaient vu l'attaque de Petit Père, puisqu'ils étaient entrain de converser avec Aÿ. Ils se retournèrent, effarés, vers l'enfant qui continuait sa route.
Raven soupira, regardant Vivan se frotter la tête d'un air désespéré. Ce n'était pas la première bizarrerie de leur voyage. Théo, lui, fronça les sourcils, sensible à la puissance dégagée par le petit etre. Mais avant qu'il ne puisse poser une question, son partenaire décida qu'il était temps d'avancer.
-Bon, ça suffit cette histoire, nous sommes pressés. Ravis de vous avoir rencontré, on vous souhaite une bonne balade et à plus tard !
Théo haussa les épaules, après tout, des mages, il y en a plein qui traînent ces temps si...
avatar
Luce
Amis Artiste

Nombre de messages : 626
Age : 25
Localisation : Quelque part entre le ciel et la terre...
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Fou le 19/6/2013, 17:00

Encore avachi au sol, Vivan touchait chaque partie de son corps en gémissant. Aÿ ne prit même pas la peine de l'aider à se relever, et se dirigea à son tour vers P'tit Père en dépassant Théo et Raven.

- Alors, P'tit Père, dit-elle en commençant à marcher à côté de lui, tu veux absolument aller jusqu'à la lumière, hein ? Mais elle est très très loin, tu sais, au moins à quatre pleines lunes d'ici.

Le garçon continuait à marcher d'un air désintéressé, et pourtant Théo et Raven sentait qu'il écoutait.

- Tu veux jouer au grand, c'est ça ? Mais tu vas vite avoir faim, P'tit Père, et tu n'auras rien de mieux à manger que des feuilles. Et quand tu auras sommeil, tu crois que tu seras à l'aise, par terre ? Ah, très bien, j'ai compris ; lorsque tu reviendras en pleurant à la maison, ne compte pas sur moi pour te consoler.
- Le pauvre, ce n'est qu'un enfant, le plaignit Vivan qui venait de les rejoindre.

Aÿ préféra l'ignorer.

- Tu sais quoi, P'tit Père ? Nous, on rentre.
- Ah bon ? s'indigna Vivan.
- Et tu resteras tout seul de tout seul, et quand tu voudras rentrer, tu ne trouveras plus ton chemin, et tu passeras la nuit dans les bois et les loups te dévoreront tout cru.
- Aÿ, tu ne le penses pas, rassure-moi ?

Plutôt que de répondre, la cadette se satisfit d'attraper Vivan par le col et le traîna avec elle en sens inverse.

- Aÿ, comment peux-tu... Tu m'étrangles, Aÿ... On ne va quand même pas vraiment le laisser...

Les paroles confuses de Vivan disparurent en même temps que lui et sa sœur dans la forêt. Théo et Raven regardèrent à nouveau droit devant eux, et virent que P'tit Père marchait toujours bon train vers le Pouvoir.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Mieux vaut croquer la vie à pleines dents que vivre ses dents pleines à croquer (ce qui ne veut strictement rien dire).
avatar
Fou
Admin

Nombre de messages : 5335
Age : 25
Localisation : Au beau milieu de nulle part, puis à droite sur 500 mètres
Date d'inscription : 02/03/2008

http://www.tomberduciel.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Luce le 19/6/2013, 17:19

-Elle était sérieuse pour les loups ?
Théo ne put s’empêcher d'ouvrir soudainement des yeux immenses vers son compagnon, qui se grattait négligemment le cuir chevelu. 
-Nan mais ça va ? C'est pas toi qui va avoir peur des loups quand même !
-Qui a dit que j'avais peur ? C'est un excellent casse-croute, un loup. 
CLACK, fit le bruit de la main de Théo rencontrant violemment sa propre figure.
-Ça te dis on le suis ?
-Quoi ? fit Théo mettant son désespoir de coté et reprenant part à la réalité. 
-Bin il va vers le rayon lumineux, autant le suivre non ? Il a l'air de savoir où il va, lui. répondit Raven avec un regard appuyé. 
-Roooh, ça va hein, c'est toi qui voulais qu'on avance à travers bois !
-Oui ou non ?
Le jeune homme au cheveux blanc acquiesça. 
Tant qu'a faire, si le chemin leur était tout tracé, autant le suivre. Pis ça lui permettrai de garder un œil sur le môme, qu'il n'avait pas le cœur a laisser seul dans la foret. 
-Eh, Théo... fit doucement Raven En plus, ça nous fera un bel appas pour les loups ! Mouarf mouarf mouarf, j'en salive déjà !
RE-CLACK.
avatar
Luce
Amis Artiste

Nombre de messages : 626
Age : 25
Localisation : Quelque part entre le ciel et la terre...
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Fou le 19/6/2013, 19:22

Au bout d'une heure, P'tit Père n'avait toujours pas ralenti, et Théo et Raven s'étonnaient de l'endurance de ce si petit garçon. Ils se demandaient combien de temps il allait encore tenir lorsqu'il s'arrêta net devant un orme gigantesque. Il saisit un petit caillou d'un gravier calcaire et se mit à tracer un cercle maladroit sur le tronc, le tout sans même s'être accordé un instant de réflexion. Théo et Raven restèrent derrière lui sans trop savoir quoi faire. P'tit Père posa alors ses deux paumes au centre du cercle, et l'intérieur de celui-ci se mit soudain à briller de manière si forte qu'on aurait cru qu'une gigantesque flamme blanche se trouvait dans l'arbre. Théo remarqua avec difficulté qu'il n'y avait pas que de la lumière qui semblait jaillir : tête et buste en avant, une femme aux longs cheveux dorés sortit petit à petit du cercle jusqu'à se retrouver debout face au garçon. La lumière cessa, et elle s'agenouilla aussitôt.

- Maître, dit-elle d'une voix douce, je suis enchantée de faire votre connaissance.

Comme à son habitude, P'tit Père ne dit rien. Ce qui n'empêcha pas la femme de lui répondre.

- Oui, Maître, je comprends. Oui. Très bien.

Elle se releva avec vigueur, et n'aperçut qu'à ce moment-là Théo et Raven qui regardaient le spectacle médusés. Le sang sembla lui monter à la tête.

- Qui êtes-vous ? vociféra-t-elle. Êtes-vous des ennemis, des dangers ? Faites un pas de plus en direction du Maître et ma magie vous anéantira !

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Mieux vaut croquer la vie à pleines dents que vivre ses dents pleines à croquer (ce qui ne veut strictement rien dire).
avatar
Fou
Admin

Nombre de messages : 5335
Age : 25
Localisation : Au beau milieu de nulle part, puis à droite sur 500 mètres
Date d'inscription : 02/03/2008

http://www.tomberduciel.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Luce le 19/6/2013, 19:51

-Ça commence a devenir bizarre, cette affaire... chuchota Raven à l'oreille de Théo.
-Je suis d'accord, j'ai un mauvais pressentiment perso. 

L’Être féminin commença à s'impatienter devant les deux ahuris qui la regardaient d'un air concentré, l'un les bras croisés et l'autre se frottant automatiquement le menton. 
-Hey, ne me croyez pas sourde ! J’exige une réponse !
Théo ouvrit la bouche, la referma, puis la rouvrit:
-Je n'ai nulle intention de décapiter, torturer, étrangler, molester ce petit bonhomme. A vrai dire, j'ai juste l'intention de le suivre et de...
-Bouffer les loups qui l'attaquent, termina Raven.
-Exactement, confirma Théo.
Et dans un ensemble parfait ils hochèrent la tête.


Dernière édition par Luce le 22/6/2013, 01:22, édité 1 fois
avatar
Luce
Amis Artiste

Nombre de messages : 626
Age : 25
Localisation : Quelque part entre le ciel et la terre...
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Fou le 21/6/2013, 22:34

- Dois-je comprendre que vous considérez le Maître comme un appât ? Vous allez payer pour cet affront...

A peine sa phrase terminée, une énergie magique commença à rayonner autour d'elle tandis qu'elle se mettait à courir vers Théo et Raven. Ceux-ci se tinrent prêt à riposter, mais elle s'arrêta brusquement à quelques pas d'eux... ce qui, entraînée dans sa vitesse, la fit choir lamentablement. Théo se demanda même s'il devait l'aider à se relever, mais elle ne lui laissa pas le temps de se décider en se relevant avec colère en direction de P'tit Père.

- Mais... Maître, pourquoi ? Ces marauds vont ont manqué de respect !

Une nouvelle fois, elle attendit quelques secondes dans le silence puis répondit comme si P'tit Père avait enfin daigné ouvrir la bouche.

- Vraiment ? Ils ne seront pas de grandes pertes, et cela pourrait me permettre de vous démontrer mes capacités... Allez, juste celui à gauche, qui à l'air si stupide... Bon, très bien, j'ai compris.

Elle s'approcha lentement de lui comme s'il allait se passer quelque chose d'extraordinaire, intriguant à nouveau Théo et Raven. Une fois à son niveau, elle le saisit sous les bras, puis le mit sur ses épaules. Et se mit à courir.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Mieux vaut croquer la vie à pleines dents que vivre ses dents pleines à croquer (ce qui ne veut strictement rien dire).
avatar
Fou
Admin

Nombre de messages : 5335
Age : 25
Localisation : Au beau milieu de nulle part, puis à droite sur 500 mètres
Date d'inscription : 02/03/2008

http://www.tomberduciel.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Luce le 22/6/2013, 01:32

Sciés, les deux jeunes hommes regardèrent s'éloigner l'étrange couple. 
Raven se tourna vers Théo:
-Bon, et maintenant que notre guide est parti à dos de gardienne tombée du ciel ?
Le jeune homme aux cheveux blancs soupira, se massant les tempes. Puis il pris une décision:
-On arrête de perdre du temps et de l’énergie. Les filles doivent nous attendre à Kaëla, la ville de l'autre coté de la foret. 
Meme si Raven avait compris ce que Théo insinuait, il ne rata pas une occasion d'ouvrir la bouche de façon triomphante:
-Ah ! J'ai une solution pour toi, elle nous permettrai à la fois de prendre de la hauteur pour voir où on va et d'aller plus vite ! 
-Ça va banane, pas besoin de la ramener ! Je vais nous créer un nuage pour nous dissimuler parce que si on est vus, tu vas attirer la moitié du pays à nos trousses... 
Théo fronça les sourcils et se concentra sur la tâche sans accorder un regard à Raven. Ce dernier avait fermé les yeux, et affichait un sourire carnassier. Son épiderme changea de couleur et de texture. D'abord ses pieds et ses mains, puis ses genoux et ses coudes... progressivement le noir ébène dévora tout son corps. Puis il se mit a grossir, tout son corps émis des craquements affreux et des grincements étranges. 
Théo bougonna quelque chose a propos de concentration et de silence. 
Mais Raven n'en avait cure, il étendit bientôt une immense paire d'ailes. La clairière était devenue trop petite pour lui. Il déracina un arbre (ou deux) rien qu'en déplaçant sa queue. Enfin transformé, enfin lui même, il leva sa grosse tête épineuse et rugis de bonheur.
-Eh ! Tu vas la fermer oui ? J'essaye de me concentrer moi !
Un petit truc aux cheveux blanc s'agitait à coté de sa patte avant droite... Un épais brouillard commençait à apparaître autours d'eux. Raven s'adressa à Théo par télépathie, seul moyen de communication qu'il lui restait:
-Aller, monte petit homme. Je te fais l’extrême honneur de t'accueillir sur mon dos. 
-Tu parles d'un honneur. Se faire balader entre les courants d'airs tout en étant assis sur des écailles plus dures que la pierre...
-Un jour, je te boufferai.
-Mais tout ça est loin d’être diplomatique ! répliqua Théo escaladant Raven.
-M'en fou de la diplomatie, je suis le Roi des Dragons. Je bouffe qui je veux.
Et sur un rire qui ressemblait plus à un grognement qu'autre chose, Raven étendis ses ailes et s’élança dans le ciel. Le nuage de Théo suivis de près. Le tout pris de la hauteur, emportant avec les deux compagnons vers Kaëla.
-Pff, soupira Théo, pourquoi fallait il qu'il fasse beau aujourd'hui... Il n'y a pas un seul vrai nuage dans le ciel...


Dernière édition par Luce le 22/6/2013, 11:19, édité 1 fois
avatar
Luce
Amis Artiste

Nombre de messages : 626
Age : 25
Localisation : Quelque part entre le ciel et la terre...
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Fou le 22/6/2013, 06:14

Vivan claquait des dents à toute allure. Il avait failli se prendre la queue battante du dragon, mais s'était baissé à temps pour la voir déraciner un arbre à la place. Aÿ lui posa la main sur l'épaule.

- Tu viens ? demanda-t-elle sans vraiment poser la question. Nous n'avons pas de temps à perdre.
- Mais bon sang ! Tu as vu ce qui vient de passer ou tu dormais !? Il s'est transformé en un... un... je ne suis pas sûr parce que le brouillard est arrivé avant qu'il ait fini, mais j'aurais juré que c'était un dragon !
- Ecoute, je suis impressionnée, mais même si c'est le cas, rester prostrés ici ne va pas nous aider. Il est parti de toute manière.
- Il est parti ? Tu es sure qu'il est parti ? On ne devrait pas encore patienter un peu ici... au cas où ?
- Chaque seconde, P'tit Père s'éloigne un peu plus de nous.

Vivan se releva d'un bond, comme s'il venait de parvenir à surpasser sa peur en un instant.

- Tu as raison ! s'écria-t-il. Pauvre P'tit Père ! Il faut immédiatement que nous le retrouvons, ce dragon à la con nous a déconcentré ! Par où est-il parti ?
- Vers la lumière, je suppose. Je propose que nous... Vivan ?

Le jeune homme était déjà parti au pas de course à travers les arbres, essayant tant bien que mal d'apercevoir le faisceau de lumière à travers les feuillages. Aÿ courut après lui en soupirant :

- Quelle famille...

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Mieux vaut croquer la vie à pleines dents que vivre ses dents pleines à croquer (ce qui ne veut strictement rien dire).
avatar
Fou
Admin

Nombre de messages : 5335
Age : 25
Localisation : Au beau milieu de nulle part, puis à droite sur 500 mètres
Date d'inscription : 02/03/2008

http://www.tomberduciel.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Luce le 22/6/2013, 12:09

-J'aurais du prendre un pull... bredouilla Théo qui se les caillait sec.
-On va pas tarder à arriver à Kaëla, j'aperçois le Palais des Nuits. Je vais me poser dès que je trouve un endroit adéquat. 
-Bonne idée, la place du marché est un peu trop peuplée... 

Il se trouve que l'unique endroit adéquat qu'il trouvèrent fut un lac. Trempés jusqu'aux os, ils reprirent la direction de la ville à pied, lancés dans une discussion animée sur les amerrissages foireux de Raven, qui n'en était pas à sa première tasse (un dragon, ça nage très mal... très très mal...).
Ils arrivèrent à Kaëla le soir même, à l'heure où le ciel est couleur sang (moment préféré de la journée de Raven). 
-Bon, faut qu'on trouve le bar "Girl Powah". Et qu'on se grouille, on a déjà deux jours de retard ! dit Théo en s’arrêtant devant un plan de la ville. 
Il faisait nuit quand ils franchirent la porte rose du bar qu'il recherchaient. Comme on pouvait s'en douter, la population était très majoritairement féminine, et le bar était bondé et très animé. De la musique, des cris et des rires, les serveuses courant dans tous les sens... 

 Théo balaya la salle du regard, et trouva tout de suite la personne qu'il cherchait. Debout sur une table, une chope dans la main et le col d'un pauvre bougre dans l'autre, Alexis était immanquable. Assise à cette même table, une autre jeune femme encapuchonnée sirotait un verre de vin distraitement. Les deux jeunes hommes se faufilèrent à travers la foule. Ils n'avait pas atteint la table qu'Alexis les reconnus. Elle lâcha sa chope et l'homme qu'elle étranglait et sauta littéralement sur Théo en hurlant:
-Théoooooooooooooooooooooooooooooooooooo !!! Oh, qu'est ce que tu m'as manqué !
Il la rattrapa du mieux qu'il put, mais tomba à la renverse sous le poids mort qu'il reçu dans la figure. Il n'eut pas le temps de sortir un seul mot qu'elle l'embrassait déjà à pleine bouche. Quand il put enfin en placer une, il lui dit en rigolant:
-Tu as définitivement beaucoup trop bu !
-T'avais qu'a arriver avant que je sois complètement bourrée ! Ça fait trois jours qu'on vous attends !

De son coté Raven retrouvait Paloma. Sous la capuche de soie noire, une longue chevelure rousse et bouclée encerclait un doux visage. Un seul regard suffisait à savoir qu'elle était de haute naissance. Elle leva les yeux vers Raven, et s'inclina:
-Mon Roi... VOUS ETES EN RETARD ! Regardez par votre faute ce déchet qu'est devenue notre noble Alexis ! Une fille du peuple, qui a tout oublié de ses manières !
-Arrête de m'appeler comme ça, tu sais bien que si je suis Roi, tu es Reine ma Sorcière. Et puis elle t'amuses bien, avoue le ! 

Le groupe enfin réunis, il burent quelques chopes se racontant ce dernier mois passé loin les uns des autres. Puis ils se rendirent à l'auberge où les filles avaient louées leur chambre pour une nuit de sommeil bien mérité. Le lendemain, ils firent leurs bagages, payèrent l'auberge et se dirigèrent vers le centre ville pour faire les emplettes nécessaires à leur long voyage. 
Alexis (même sous l'emprise d'une sacrée gueule de bois) voulais choisir les chevaux, Théo et Raven insistaient pour passer chez l'armurier du coin, Paloma souhaitait refaire son stock d'herbes chez l’apothicaire de la ville... Une longue journée pour leurs bourses en perspective !
avatar
Luce
Amis Artiste

Nombre de messages : 626
Age : 25
Localisation : Quelque part entre le ciel et la terre...
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Fou le 22/6/2013, 19:54

Alors que les boutiques commençaient à se faire de plus en plus nombreuses autour d'eux, Paloma crut entendre une musique au loin. Ses compagnons tendirent l'oreille, et ils perçurent à leur tour la mélodie qui semblait venir de quelques rues plus loin. Raven demanda si c'était la fête au village, puis sa curiosité le poussa à aller voir ce qui se passait, suivi par le reste du groupe.
Au centre d'une avenue commerçante était attroupé tout un tas de passants, réunis autour d'une roulotte excentrique sur laquelle semblait se déplacer une silhouette. En s'approchant, ils comprirent qu'il s'agissait du commerçant, chantant et dansant à tue-tête pour attirer la foule.

... caverne d'Ali Baba,
Vous paraîtra bien morne à côté de ça
Car jamais on ne vit plus de trésors,
Des items, mes amis, il y en a pléthore
Dans la roulotte de Fillajör !

Plutôt que d'acheter des épées rouillées,
Venez plutôt chercher la qualité !
Herbes, armures ou amulettes
Mais où donc donnez de la tête ?
Et si mes affaires sont en plein essor
C'est que quand il n'y en a plus, j'en ai encore
Dans la roulotte de Fillajör !

Que vous soyez aux as ou dans la galère,
Je sais où vous pouvez faire des affaires,
A-t-on déjà vu des prix si épatants
Pour des objets aussi étonnants ?
Passer son chemin serait un tort
Alors plutôt que de rester dehors
Venez dans la roulotte de Fillajör !

Toute la foule applaudit, car même sans avoir vu ce qu'il vendait, il fallait reconnaître qu'il avait une belle voix. Une queue se mis en place, bien trop longue pour que le groupe puisse espérait pénétrer la roulotte avant une bonne demi-heure. Les quatre aventuriers allaient passer leur chemin quand Alexis se décida à faire demi-tour pour s'adresser directement au marchand.

- Votre prénom est donc Fillajör, monsieur ?
- C'est exact, mademoiselle. Je n'ai menti ni sur ma personne, ni sur la qualité de mes artefacts.
- Je l'espère. Je n'aime pas les arnaqueurs. Beaucoup croisèrent ma route tout au long de ma vie, et leur jouissance à abuser de la naïveté des faibles gens me répugnent.
-Mademoiselle, pour peu, vous m'offenseriez. Si cela peut vous rassurer, je vous invite à monter immédiatement dans ma roulotte, et vous jugerez par vous-même l'exactitude de mes paroles.

Il lui tendit la main, mais Alexis préféra sauter d'elle-même sur l'estrade qui menait à l'entrée de la boutique sur roue.

- Tu penses qu'elle l'a fait exprès ? demanda Paloma.
- Ça ne m'étonnerait pas ! rit Raven. On la suit ?

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Mieux vaut croquer la vie à pleines dents que vivre ses dents pleines à croquer (ce qui ne veut strictement rien dire).
avatar
Fou
Admin

Nombre de messages : 5335
Age : 25
Localisation : Au beau milieu de nulle part, puis à droite sur 500 mètres
Date d'inscription : 02/03/2008

http://www.tomberduciel.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Luce le 23/6/2013, 19:20

A l’intérieur de la roulotte, Alexis balayait les étalages du regard. Théo l'avait suivi, laissant les deux sceptiques dehors. 
-Tu trouves ton bonheur ? lui demanda t il en glissant un regard vers les lames suspendues au murs. 
-Il n'a pas de chevaux, alors tu penses bien... 
Le jeune homme leva les yeux au ciel avec le sourire.
-Allez, viens. Si rien ne t’intéresse sortons. Et arrête de provoquer les marchands pour les décevoir après !
avatar
Luce
Amis Artiste

Nombre de messages : 626
Age : 25
Localisation : Quelque part entre le ciel et la terre...
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Fou le 23/6/2013, 20:08

- Bon, tant pis, concéda Alexis. Je te suis.

Alors qu'elle allait franchir le seuil de la porte, son regard se posa sur une couverture brune recouvrant une forme indistincte, posée entre deux étagères. Il ne lui en fallut pas plus pour que sa curiosité l'emporte. Elle commença par la soulever légèrement, mais lorsqu'elle comprit ce qui se trouvait en-dessous, elle retira l'étoffe d'un geste net. Une cliente hurla tandis qu'un rayon de lumière passant par une fenêtre atteignait Vivan droit sur ses yeux clos.

- Qu'est-ce qu'il se passe ici ? demanda Fillajör en rentrant précipitamment.
- Quel vacarme... maugréa Vivan. Quel est...

Il jeta un rapide regard sur sa sœur qui avait sa tête posée contre son épaule et semblait avoir beaucoup plus de mal à émerger. Tout sembla lui revenir.

- P'tit Père ! s'écria-t-il. Où sommes-nous ? Depuis quand ?

La moitié des clients étaient partis du magasin, effrayés de l'incongruité de la situation.

- Calmez-vous, le tempéra Fillajör. Tout va bien.
- Non ! Non ! P'tit Père ! Et puis qu'a Aÿ ? Je me souviens que nous essayions de courir dans la forêt en direction de la lumière, et puis... Et puis...
- Vous n'étiez pas du tout assez chaudement habillé pour être en forêt, dit paternellement le marchand. Vous couriez peut-être après quelqu'un, du moins est-ce ce que je crois comprendre, mais votre précipitation n'aurait pas dû vous empêcher de mieux vous couvrir. Votre sœur a dû attraper un vilain froid, rien de plus. Je conduisais sur la route de Tieché lorsque vous avez traversé devant moi sans même me prendre en compte, et l'un de mes chevaux vous est rentré dedans. Vous portiez votre sœur sur le dos, et vous êtes tombés à la renverse. Lorsque je suis venu vous voir, elle avait perdu connaissance et vous gémissiez. J'ai essayé de comprendre ce qui était arrivé, mais vous déliriez en me disant que vous ne deviez pas vous arrêter car vous poursuivez un enfant. J'ai essayé de vous faire entendre raison, mais c'est finalement l'épuisement qui a pris le pas sur vous car vous vous êtes assoupi d'un coup. C'est moi qui vous ai installés ici.
- Et vous les avez laissé au beau milieu de votre boutique malgré son ouverture ? demanda Alexis avec étonnement.
- J'ai roulé toute la nuit pour ne pas rater le marché, dit Fillajör. Je suis moi-même assez épuisé, et lorsque je suis enfin arrivé, j'étais tellement pressé d'ouvrir que j'ai oublié qu'ils étaient là. Je suis sincèrement désolé, si je peux faire quelque chose pour me faire pardonner cet incident...
- Nous devons retrouver P'tit Père ! tonna Vivan en se relevant. Allez, Aÿ, suis-moi !

L'adolescente se leva, toussa sèchement, puis s'appuya contre l'armoire, comme saisie d'un vertige, avant de se remettre à genoux.

- Ça ne va pas du tout... gémit-elle avant d'être prise d'une quinte de toux.
- Aÿ ? s'enquit Vivan. Qu'est-ce qu'il y a ?

Il releva la tête.

- Quelqu'un peut l'aider ? S'il vous plaît !

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Mieux vaut croquer la vie à pleines dents que vivre ses dents pleines à croquer (ce qui ne veut strictement rien dire).
avatar
Fou
Admin

Nombre de messages : 5335
Age : 25
Localisation : Au beau milieu de nulle part, puis à droite sur 500 mètres
Date d'inscription : 02/03/2008

http://www.tomberduciel.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Luce le 23/6/2013, 21:17

-Encore vous ? s'étonna Théo.
-Qui ça eux ? demanda Alexis, qui sentait la situation lui échapper (et bon Dieu qu'elle détestait ça)
-Quoi ça nous ? répondit Vivan, qui dans l'histoire se sentait comme accusé d'etre là, avec sa soeur malade sur les bras. 

C'est à ce moment que Raven passa la tête par la porte avec la ferme intention de remonter les bretelles de ses compagnons si ils ne bougeaient pas leur fesses rapidement. C'est qu'on a pas toute la journée ! Mais il aperçu Vivan:
-Encore eux ? s'exclama Raven
-Qui ça eux ? s'enquit Paloma
-Quoi ça nous ? répéta bêtement le pauvre Vivan dépassé par les évènements. 

Le marchand décida d'agir pour le bien de la pauvre jeune fille qui tournait de l'oeil. 
-Faites la sortir bon sang ! Qu'elle prenne un peu l'air !
Théo et Alexis saisirent Aÿ par les épaules et la portèrent dehors. Aÿ sembla reprendre doucement des couleurs, entre deux quintes de toux, soutenue au soleil par son frangin. Paloma s'approcha d'Aÿ:
-Ca a l'air d'etre un simple coup de fatigue, et un bon gros rhume avec. Vous avez peut être un peu trop forcé le pas, non ?
avatar
Luce
Amis Artiste

Nombre de messages : 626
Age : 25
Localisation : Quelque part entre le ciel et la terre...
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Fou le 23/6/2013, 21:28

- KEUF ! Nous devons retrouver KEUF ! P'tit Père KEUF ! Il risque d'aller beaucoup moins bien que moi KEUF !
- Dans votre état, vous n'irez pas bien loin, dit Raven. Il doit bien avoir quelque chose capable de vous guérir dans ce chariot.

Comme s'il l'eut entendu, Fillajör sortit à ce moment-là, un élixir à la main. Il le débouchonna et le tendit à Aÿ.

- Tenez, lui dit-il, buvez une gorgée par heure jusqu'à ce que ça aille mieux.
- C'est... dégueulasse, pesta-t-elle faiblement après en avoir pris.
- Ça va nous coûter combien ? demanda Vivan. Je... Je n'ai rien sur moi.
- Ecoutez, si votre sœur guérit face à tous ces gens, je me serais fait assez de pub pour toute la semaine que je compte passer ici. Restez juste à ses côtés pour vous assurer qu'elle prend bien l'élixir.
- P'tit Père... murmura Aÿ.
- Oui, tu as raison, bafouilla Vivan, mais je ne vais pas te laisser au milieu de nulle part dans cet état ! Qu'est-ce que je peux faire ? Qu'est-ce que je peux faire ?
- Calmez-vous, dit Théo. Si vous avez besoin d'aide pour retrouver votre petit frère, allez plutôt demander aux gardes, je suis sûr qu'ils pourront vous aider.
- Je... Je n'en suis pas si sûr...
- Qu'est-ce que vous racontez ? Ils sont là pour vous aider, allez les voir.
- Oui... Oui...

Ils étaient tous réunis autour du banc où était allongée Aÿ, dans un des coins de la grande place. Vivan aperçut un homme en uniforme, et s'éloigna en hésitant du groupe.

- Excusez-moi... demanda-t-il en baissant la tête.
- Qu'est-ce qu'il y a ? répondit le garde sur un ton suspicieux.
- J'aurais besoin de votre aide, mon petit frère s'est perdu dans la forêt aux alentours de la ville, et...
- Faites voir vos yeux.
- Pardon ?
- Vos yeux, j'ai dit.
- ...
- Vous êtes de Nilhdra, pas vrai ? J'ai tout de suite reconnu votre accent de bouseux. Cassez-vous.
- S'il vous plaît, j'ai vraiment besoin d'ai...
- Partez, j'ai dis ! Vous cherchez les ennuis, c'est ça ? Je ne veux plus vous voir !
- Je vous en prie, je...

Le garde lui mit une claque. Vivan resta immobile quelques instants, puis retourna en arrière, en direction de la roulotte. Fillajör lui barra le chemin.

- Où est-ce que vous allez ?
- Mon épée. Je l'ai laissée à l'intérieur.
- Je ne sais pas ce qui s'est passé et ce que vous comptez faire avec, mais c'est non.
- Laissez-moi passer.
- Monsieur, votre sœur se porte déjà assez mal comme ça, vous n'avez pas besoin de...

Vivan tenta de forcer le passage, mais Fillajör était un homme solide et parvint à l'en empêcher. Le jeune homme se retourna alors, et saisit une longue dague d'Alexis avant que cette dernière n'ait le temps de réagir. Paloma essaya de le rattraper, mais Vivan courut beaucoup plus vite qu'elle vers le garde et lui tailla une profonde encoche dans le bras en hurlant.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Mieux vaut croquer la vie à pleines dents que vivre ses dents pleines à croquer (ce qui ne veut strictement rien dire).
avatar
Fou
Admin

Nombre de messages : 5335
Age : 25
Localisation : Au beau milieu de nulle part, puis à droite sur 500 mètres
Date d'inscription : 02/03/2008

http://www.tomberduciel.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Luce le 24/6/2013, 10:12

Les quatre jeunes gens agirent sans un mot, avec une incroyable vitesse. On reconnaissait bien là un groupe dont tous les rouages étaient bien huilés, des compagnons de longue date sachant exactement les capacités des uns et des autres et connaissant leurs places dans une affaire comme celle-ci. 
Raven resta près du marchand, son coutelas tiré, à l’affût d'autre gardes.
Alexis et Théo furent en moins de deux aux coté de Vivan, bloquant tout deux de leurs lames la riposte furieuse du garde.
Paloma se plaça derrière le garde et le désarma de tout objet contondant d'un coup du tranchant de la paume. 
Le garde se retourna, hors de lui. Mais dès que son regard croisa celui de Paloma, il ne sut plus que dire, le souffle coupé par sa prestance. Il bafouilla une excuse incompréhensible.
-Je n'ai que faire de vos jérémiades, Monsieur. Comptez vous continuer à molester un jeune homme innocent sur une place publique ? Si oui, comprenez moi, mais vous passerez le restant de vos jours dans la peau d'un batracien pustuleux. 
Le garde secoua la tête avec énergie devant la perspective de gober des mouche pour se nourrir. 
-Bien, alors partez. Et donnez moi vos sous, tant qu'on y est.
Alexis et Théo affichèrent un air désolé. Décidément, dès qu'elle le pouvait Paloma était une vrai pique-sous. Après s’être fait détrousser, le garde partit, tout penaud. La sorcière rousse s'approcha de Vivan:
-Faire des choses stupides comme celle là ne t'aidera pas a retrouver ton frangin de un, et raccourcira drastiquement ta vie de deux. Donc apprends à garder ton calme s'il te plait. 
Elle ponctua sa phrase en jetant la bourse du garde dans les mains de Vivan puis tourna les talons. Raven la rejoins, Théo aussi, faisant un signe amical d’au revoir au passage. Alexis repris brusquement sa dague des mains de Vivan au passage, sans meme lui accorder un regard ni prononcer un mot.
Le groupe s'éloigna doucement, Vivan entendis même Paloma s'exclamer:
-Bon, on va chercher nos poneys maintenant ?
avatar
Luce
Amis Artiste

Nombre de messages : 626
Age : 25
Localisation : Quelque part entre le ciel et la terre...
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Fou le 24/6/2013, 20:54

Vivan courut vers les aventuriers qui partaient :

-S'il vous plaît, pouvez-vous m'aider, vous, à retrouver mon petit frère ? Il est perdu au milieu de la forêt, il va mourir si nous ne le retrouvons pas rapidement, aidez-moi, je vous en prie !

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Mieux vaut croquer la vie à pleines dents que vivre ses dents pleines à croquer (ce qui ne veut strictement rien dire).
avatar
Fou
Admin

Nombre de messages : 5335
Age : 25
Localisation : Au beau milieu de nulle part, puis à droite sur 500 mètres
Date d'inscription : 02/03/2008

http://www.tomberduciel.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Luce le 24/6/2013, 21:10

Théo s'arreta. Il soupira, se grattant l'arrière du crane, puis il s'adressa au pauvre Vivan:
-Ecoute, ça m’embête de dire ça mais on est particulièrement pressés... 
Raven se mêla à la conversation:
-Pis franchement, ton frangin a fait apparaître une espèce de créature zarb qui a faillis nous agresser juste parce qu'on suivait ton frangin. Donc je doute qu'il soit vraiment en danger... 
Les filles courraient déjà vers un enclos aux barrières blanches. Théo recula:
-Bon, faut vraiment qu'on y aille. Aller, courage, avec ta sœur vous le retrouverez bien ! Il finira par rentrer, comme elle a dit !
avatar
Luce
Amis Artiste

Nombre de messages : 626
Age : 25
Localisation : Quelque part entre le ciel et la terre...
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum