Versus

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Versus

Message par Fou le 24/6/2013, 21:22

Le jeune homme resta figé sur place tandis que le groupe s'éloignait. Il lâcha la bourse du garde qui se dispersa au sol dans une pluie de tintillements, puis retourna d'un pas lent vers sa sœur qui était toujours sur le banc. Fillajör était rentré dans sa boutique pour s'occuper des clients. Il restait une petite place à côté d'Aÿ que son frère prit. Il la regarda d'un air désemparé, et celle-ci lui retourna son regard avant de lui mettre depuis sa position allongée une claque beaucoup plus faible que celle du garde.

- Ce n'était pas malin ce que tu as fait.

Il fut parcouru d'un tremblement, puis se mit à pleurer en essayant de garder la bouche fermée par fierté, ce qui ne laissait passer que quelques sanglots puérils. C'en était trop pour lui. Aÿ utilisa toutes ses forces pour se redresser sur le banc, et prit son grand frère dans ses bras. Ils restèrent ainsi une dizaine de minutes.
Aÿ sentit une main lui tapotait sur l'épaule, et elle se retourna pour apercevoir Fillajör qui était sorti de sa roulotte.

- Vous voulez encore attraper froid, c'est ça ? Rentrez là-dedans, si vous restez derrière le comptoir, vous ne me dérangerez pas.

Vivan essuya ses dernières larmes, et Fillajör soutenu Aÿ avec lui. Ils s'installèrent tous les deux sur une chaise dans un angle, ce n'était pas le summum du confort, mais il faisait déjà plus chaud.

- Qu'est-ce que vous a dit ce con de garde pour que vous vous mettiez dans un état pareil ? demanda le marchand mal rasé entre deux clients.
- Je n'ai pas envie d'en parler.
- Bon. Et vous venez d'où ?
- J'ai dit que je n'avais pas envie d'en parler.

Aÿ s'esclaffa avant d'avoir une nouvelle quinte de toux. Son frère n'était décidément pas un génie.

- C'est vrai cette histoire de petit frère ? Ce n'était pas un délire dû à la fatigue ?
- Non. Il est vraiment perdu dans la forêt.
- Vu la bonne volonté des gardes, pourquoi vous ne demandez pas plutôt à votre famille de vous aider ? A vos amis ?
- ... Maman et Papa travaillent loin d'ici.
- Je vois. Vous avez une idée d'où peut être votre frère ?
- Il était attiré par la lumière du Pouvoir. Ou il a continué vers elle, ou il a finalement cherché à rentrer à la maison. C'est ce qui me fait le plus peur, dans ce cas-là, il s'est probablement complètement perdu.
- Je vois. Excusez-moi...

Fillajör sortit, comme il le faisait régulièrement depuis tout à l'heure pour faire entrer de nouveaux clients. Mais cette fois, il revint seul.

- Ben alors ? demanda Vivan. Il y avait une queue énorme.
- Je sais, dit Fillajör, mais on ferme. On doit aller chercher un produit très important. Il est tout petit et court à travers la forêt.

Vivan poussa un "Gueuh ?" d'étonnement absolument ridicule. Il ne trouvait pas ses mots, mais il semblait demander à Fillajör à travers son regard pourquoi il faisait ça pour eux.

- Essayez de convaincre votre sœur de reprendre de ce médicament infâme, dit simplement le marchand. Ça fait une heure.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Mieux vaut croquer la vie à pleines dents que vivre ses dents pleines à croquer (ce qui ne veut strictement rien dire).
avatar
Fou
Admin

Nombre de messages : 5335
Age : 24
Localisation : Au beau milieu de nulle part, puis à droite sur 500 mètres
Date d'inscription : 02/03/2008

http://www.tomberduciel.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Luce le 24/6/2013, 23:07

-J'veux celui là, là là là ! Oui, le noir tout noir ! Non, pas celui là, le petit, à coté !
Alexis à demi debout sur la barrière hurlait comme une gamine à la foire. L'un des écuyers du marchand de chevaux courrait après un grand poney noir d'encre à la crinière fournie qui refusait de se laisser attraper. Quand il eut enfin réussis à passer la longe autour de l'encolure du fripon, il l'attacha aux cotés de quatre autres poneys. Ils étaient assez grand pour des poneys, mais trop petit pour être des chevaux. De longs crins épais, de bonnes jambes et des têtes adorables, c'étaient de bon poneys de voyage (car, oui, la tête adorable, ça compte). 
Théo avait choisit une jument blanche, prénommée -avec beaucoup d'originalité- Neige. Paloma s'était décidée pour une petite alezane cerise portant le nom de Bluebell. Raven, lui, avait élu Ulysse, un étalon gris aux grandes tâches blanches et à la crinière noire. Ensemble, ils avait sélectionnés le dernier poneys qui porterai leurs affaire: Shala, une ponette grise pommelée au doux regard. 
Ils s'étaient entendus pour choisir des poney ne coûtant pas plus de 1000 écus avec leurs équipement, car il leur fallait garder des sous pour l'avenir. Paloma déposa une bourse de 5000 écus sur la table du marchand. Ils profitèrent de la demi-heure qu'il passa à compter pour harnacher les chevaux. Alors qu'ils étaient près à partir, le palefrenier les reteins:
-Excusez moi voyageurs ! Mais il manque des sous !
Il désigna la ponette noire d'Alexis:
-C'est Bitterblue, la demi-sœur de Bluebell. Elle coûte 1200 écus parce que son père est un étalon reconnu. 
Le visage d'Alexis qui rayonnais de bonheur autour de sa ponette changea soudain. Elle attrapa sans un mot le col du palefrenier et se dirigea vers le marchand d'un pas décidé en dégainant une dague. Théo fit mine de la rattraper puis haussa les épaules devant l'expression amusée de Paloma. 
Alexis revint cinq minutes plus tard avec de nouveau son visage d'enfant heureuse. Elle s'exclama en sautant en selle:
-En route pour l'aventuuuuuuuuuuure ! 
Et elle talonna la bête qui eut si peur qu'elle partit à fond les ballons droit devant elle.
avatar
Luce
Amis Artiste

Nombre de messages : 626
Age : 24
Localisation : Quelque part entre le ciel et la terre...
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Fou le 25/6/2013, 07:16

La roulotte quittait lentement la ville à travers la grande rue. La deuxième gorgée d'élixir avait été très efficace sur Aÿ qui arrivait maintenant à discuter convenablement.

- Nous vous serons redevables de ce service, dit-elle au marchand.
- Si vous m'êtes redevables, ce n'est plus un service. Laissez-moi faire quelques actes de bonté, ou je peux faire définitivement une croix sur Aguérant.
- Aguérant ? Le paradis de la religion pictorienne ? Vous êtes pictë ?
- Eh oui. Je sais, être pictë et vendeur ambulant, on fait difficilement plus paradoxal, tout rapport à l'argent est très mal vu dans cette doctrine. Mais c'est la voie que j'ai choisi.
- Où nous emmenez-vous ? demanda Vivan qui était devenu beaucoup plus calme depuis que sa sœur allait mieux.
- Nous retournons là où je vous avais trouvé, répondit Fillajör. Un enfant de son âge n'a pas pu aller bien loin.
- Un enfant, non, dit Aÿ, mais la femme qui le transportait a pu l'emmener n'importe où.
- La femme ? Attendez... Votre frère s'est fait enlever ?
- Non, reprit Aÿ, c'est lui qui l'a faite venir à lui et...
- Votre petit frère a enlevé une femme ?
- Vous allez me laisser finir, oui ? Nous ne savions pas qu'il était aussi capable de ça, mais il a réussi à faire apparaître une femme qui le transportait sur ses épaules quand nous l'avons perdu de vue.
- "Aussi capable de ça" ? Qu'est-ce que c'est que ce charabia ? Il a vraiment cinq ans, votre frère ?
- C'est compliqué. Oui, il a cinq ans, mais il a des pouvoirs étranges.
- Pour invoquer une créature, humaine en plus, il faut être un magicien d'un très haut niveau. Vous ne m'aviez pas dit que vous étiez une famille de mages.
- Nous ne le sommes pas. Il n'y a que lui qui fait ce genre de... choses.

Fillajör allait poser une nouvelle question, lorsqu'il s'aperçut qu'ils étaient sortis du village depuis cinq minutes et passaient à côté de quatre aventuriers à chevaux dont les visages lui étaient familiers.

- Hola les amis, s'écria-t-il, vous partez en quête du Pouvoir ? Besoin de quelques items ?

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Mieux vaut croquer la vie à pleines dents que vivre ses dents pleines à croquer (ce qui ne veut strictement rien dire).
avatar
Fou
Admin

Nombre de messages : 5335
Age : 24
Localisation : Au beau milieu de nulle part, puis à droite sur 500 mètres
Date d'inscription : 02/03/2008

http://www.tomberduciel.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Luce le 25/6/2013, 16:36

-Mais si je te dis, ce cheval n'attendait que moi ! Regarde, il s'appelle Ulysse, tu connais la légende d'Ulysse ? Celui qui brave tous les dangers pour retrouver son royaume et sa bien aimée. Sauf que moi j'ai déjà ma bien aimée... 
Le regarde d'amoureux transit de Raven se coula vers Paloma qui ne l'écoutait que d'une oreille, trop occupée à faire ralentir le poney de bat effrayée par la roulotte qui les dépassait. 
Théo tourna la tête vers le marchand, abandonnant Raven à ses histoires mythologiques de destin. 
-Ah, c'est vous ? Non, nous n'avons besoin de rien, merci !
avatar
Luce
Amis Artiste

Nombre de messages : 626
Age : 24
Localisation : Quelque part entre le ciel et la terre...
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Fou le 25/6/2013, 20:51

- Bien, dit Fillajör, comme vous voudrez.
- Et merci pour ce que vous avez fait pour Vivan tout à l'heure, dit Aÿ à tout le groupe bien qu'elle fixât Paloma en particulier.
- Tenez-le en laisse, répondit la sorcière. Et bonne chance pour votre petit frère.
- En parlant de lui, renchérit Fillajör.

Il donna les rênes à Vivan en lui disant de ne tout simplement rien faire, puis rentra dans la roulotte pour en ressortir aussi vite.

- Tenez, dit-il en jetant trois objets filiformes que Théo rattrapa.
- Qu'est-ce que c'est ?
- Des feux d'artifices diurnes. Allumez-en un si vous croisez le petit môme. Il paraît qu'il est accompagné par une adulte, aussi perdue que lui ou je ne sais trop quoi. Vous voulez que l'un des deux oiseaux que je transporte vous fasse une description ?
- Nous les avons déjà croisés, dit Raven. Mais pourquoi nous donnez trois feux ?
- C'est cadeau. Vous pourrez les utiliser pour vous faire une petite fiesta une fois qu'on aura retrouvé le môme. Bon voyage.

Théo n'eut pas le temps de se demander s'il lui restait de la place dans ses sacs qu'il s'aperçut qu'ils venaient de prendre une intersection et que la roulotte venait de prendre l'autre embranchement. Vivan les regarda tourner la tête et se remettre en chemin.

- Nous allons retourner à l'endroit où je vous ai trouvé et où vous avez donc perdu sa trace. Je ne vois aucune autre stratégie de recherche envisageable.
- Nous avions malheureusement perdu sa trace bien avant de vous rencontrer, dit Aÿ. Mais peu importe, je ne vois pas de meilleure solution non plus.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Mieux vaut croquer la vie à pleines dents que vivre ses dents pleines à croquer (ce qui ne veut strictement rien dire).
avatar
Fou
Admin

Nombre de messages : 5335
Age : 24
Localisation : Au beau milieu de nulle part, puis à droite sur 500 mètres
Date d'inscription : 02/03/2008

http://www.tomberduciel.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Luce le 25/6/2013, 21:53

Théo jugea bon de répartir les feux (pis aussi parce qu'il n'avait pas assez de place dans ses propres sacoches)
-Bon... Tiens Alexis, t'en prends un, t'es toujours en tête. Je garde le deuxième et Paloma prends le troisième.
-Et moi alors ! se plaignit Raven.
-Toi si tu t'énerve tu fout le feux à tout ce qui t'entoure. Donc pas pour toi ! Gamin, va. 
Lorsqu'il eurent rebouclé leurs sacoches, Paloma déclara avec un air malicieux en repliant la carte:
-Nous avons une grande ligne droite et plane devant nous. Et si nous testions lequel de ces poneys est le plus rapide ? 
Sans attendre la réponse des autres (elle la connaissait déjà) elle talonna avec un grand cri sa ponette. Bluebell bondit en avant, suivie de près par Shala.
avatar
Luce
Amis Artiste

Nombre de messages : 626
Age : 24
Localisation : Quelque part entre le ciel et la terre...
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Fou le 26/6/2013, 07:40

Cela faisait bientôt une heure que le chariot avait passé l'embranchement. Personne ne parlait, et les seuls bruits étaient ceux de la forêt environnant le sentier qu'ils prenaient ainsi que le claquement des fers des chevaux avançant au trot. Plusieurs fois, Vivan avait eu envie d'intimer l'ordre au marchand d’accélérer, mais sa sœur l'avait vu venir et lui avait demandé de bien vouloir se tenir calme d'un simple regard. Depuis, il restait assis en retrait, observant le paysage défiler d'un œil abstrait, en refermant parfois quelques boutons du gilet que Fillajör lui avait prêté. Il se préparait à une énième tentative de demande d’accélération lorsque un bruit sifflant apparut, lui révélant un filin de lumière noire à quelques kilomètres de là, semblable à celui du pouvoir quoique infiniment plus mince.

- Qu'est-ce c'est que ça ?! s'écria-t-il.

Aÿ et Fillajör se retournèrent juste à temps pour le voir disparaître ; le marchand en fut si étonné qu'il stoppa les chevaux. Vivan jeta un regard interrogateur à sa sœur.

- Ne me regarde pas comme ça, dit-elle, je n'ai pas plus idée que toi de ce que ça peut être.
- Ne m'avez-vous pas dit que votre frère avait des pouvoirs magiques ?
- Il a beau être en mesure de faire des choses très surprenantes, confessa Aÿ, jamais il n'aurait pu faire apparaître une lumière allant si haut. Je ne sais pas si n'importe quel homme en serait capable.
- On va s'y intéresser de plus près ou vous préférez que nous continuions notre route ?
- Continuons. Ça a eu lieu à l'est, pas loin de la route où doivent être les quatre cavaliers, je pense. C'est trop loin pour nous.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Mieux vaut croquer la vie à pleines dents que vivre ses dents pleines à croquer (ce qui ne veut strictement rien dire).
avatar
Fou
Admin

Nombre de messages : 5335
Age : 24
Localisation : Au beau milieu de nulle part, puis à droite sur 500 mètres
Date d'inscription : 02/03/2008

http://www.tomberduciel.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Luce le 26/6/2013, 21:12

Le grand galop avait mit les chevaux en forme. Le groupe avançait d'un bon pas, discutant joyeusement de leurs péripéties du mois passé ainsi, quand le bruit retentit tout près des chevaux, ils y eut un vrai vent de panique parmi les animaux ET les cavaliers.
Par chance, rien ne tomba des sacoches et Shala ne partit pas bien loin, de peur de perdre les autres poneys. Le silence tomba. (Boum)
Sans un bruit, les voyageurs sortirent leurs armes en continuant leur chemin. Moins d'une minute plus tard, ils arrivèrent sur les lieux. Une bataille avait assurément eut lieu. Les arbres étaient dévastés et des branches jonchaient le sol.
avatar
Luce
Amis Artiste

Nombre de messages : 626
Age : 24
Localisation : Quelque part entre le ciel et la terre...
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Fou le 27/6/2013, 19:33

- Qu'est-ce qui s'est passé ici ? demanda Paloma.
- Aucune idée, mais ça ne sent pas bon, dit Raven. Et je n'ai pas une folle envie de m'attirer des ennuis.

Le doyen du groupe allait faire demi-tour lorsqu'il entendit un craquement de branches, suivi de quelque chose de lourd qui s'abattait sur lui. Il ne prit pas même le temps de réfléchir, et son avant-bras frappa violemment dedans, déjà à moitié recouvert d'écailles. La créature tomba au sol sur ses deux pieds et glissa sur plusieurs mètres. Il la reconnut aussitôt.

- L'invocation du gosse ?

Elle était recouverte d'habits qu'elle ne portait pas le jour précédent. Elle avait toujours la même détermination farouche dans ses yeux, ainsi qu'un sourire de jouissance à l'idée d'une bataille. Elle tenait un long couteau dans sa main droite, tandis qu'une boule d'énergie rose se chargeait dans sa paume gauche.

- Attention ! cria Alexis.

Courant vers le groupe en tendant son arme en avant, elle jeta la boule vers les deux femmes.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Mieux vaut croquer la vie à pleines dents que vivre ses dents pleines à croquer (ce qui ne veut strictement rien dire).
avatar
Fou
Admin

Nombre de messages : 5335
Age : 24
Localisation : Au beau milieu de nulle part, puis à droite sur 500 mètres
Date d'inscription : 02/03/2008

http://www.tomberduciel.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Luce le 27/6/2013, 20:34

Paloma fut prise au dépourvut. Le vent s'agita autour d'elle mais elle n'eut pas le temps d'incanter un boulier. Alexis avait dégainé ses dagues et se prépara à parer avec ses lames une attaque magique. "C'est stupide" pensa t elle, n'ayant aucun espoir de bloquer la sphère.
Moana stoppa l'attaque, la déviant vers les arbres. Théo avait fait un bon extraordinaire pour se placer devant les filles. A partir de ce moment, ils réagirent avec cette incroyable unité qui les caractérise.
Paloma resta sur sa ponette et commença à incanter. Raven resta au corps à corps parant les attaques de la créature avec ses avant bras écailleux. Lorsque Alexis et Théo arrivèrent devant lui, il fit trois bons en arrière pour se placer correctement. Le couple attaqua pour tuer.
Les lames s'entrechoquèrent, les corps dansèrent une chorégraphie mortelle.
Puis Paloma cessa de chuchoter. Le vent s'enroula autour de chacun d'entre eux, leur conférant un épais bouclier qui ne bloquait pourtant pas les attaques de la femme. Elle leva un sourcil. Pourquoi avoir des boucliers s'ils ne servent à rien ?
Un rugissement la fit lever la tête vers Raven. Le jeune homme perché sur une branche juste à coté d'elle avait les yeux rouges. Il semblait gonflé comme une grenouille dans laquelle on aurait soufflé. Puis il ouvrit la bouche et un torrent de flammes se déversa sur la créature qui compris enfin à quoi servaient les boucliers de vent.
Bloquée par Alexis et Théo qui l’arasaient, elle vit la fournaise fondre sur elle.
avatar
Luce
Amis Artiste

Nombre de messages : 626
Age : 24
Localisation : Quelque part entre le ciel et la terre...
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Fou le 29/6/2013, 09:46

Une gigantesque barrière céruléenne apparut devant la femme et les flammes s'écrasèrent dessus tel un jet d'eau sur un mur, comme si les antagonistes étaient soudain séparés par un mur de feu. Si cela surpris les aventuriers, la femme ne sembla pas s'en étonner et jaillit des flammes vacillantes en un éclair. Il fallait bien avoir l'agilité de Théo pour contrer à temps son coup de couteau braqué sur leurs visages.

- Qu'est-ce qui s'est passé ? s'exclama Paloma. Je ne l'ai pas du tout vu charger ça !

Alexis et Théo redoublaient de coups contre l'assaillante. Alors que le jeune homme allait lui porter un coup décisif, elle recula brusquement de plusieurs mètres comme si un filin venait de la tirer violemment en arrière, attaquant par surprise Alexis qui était derrière elle et se cambra juste à temps. La bataille reprit, mais les mouvements de la femme étaient devenus absolument imprévisibles.

- C'est le gosse ! s'écria Raven. Je suis sûr qu'il ait caché quelque part et qu'il l'aide !

Il voulut sauter sur elle depuis les arbres, mais elle fit sans même le regarder un saut périlleux arrière bien trop haut pour un humain lui permettant de frapper Raven en vol tout en évitant un coup de Moana. Il para à temps mais tomba au sol alors qu'elle était déjà debout prête à fondre sur Paloma.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Mieux vaut croquer la vie à pleines dents que vivre ses dents pleines à croquer (ce qui ne veut strictement rien dire).
avatar
Fou
Admin

Nombre de messages : 5335
Age : 24
Localisation : Au beau milieu de nulle part, puis à droite sur 500 mètres
Date d'inscription : 02/03/2008

http://www.tomberduciel.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Luce le 30/6/2013, 11:14

Paloma ne cessa de psalmodier en sortant sa dague. Elle para habilement un coup, puis deux, puis trois. Elle n'attaqua pas, ce n'est pas son truc le combat rapproché. Le vent tournait autour d'elles, se faisant de plus en plus violent et réduisant le champs de vision des deux combattantes.
Théo surgit de nulle part, déclenchant une fois de plus l'un de ces mystérieux bonds qui éloigna la femme de Paloma. Il y eut un moment de flottement. Alors qu'elle s'attendait à être attaquée par les deux autres, elle fut déstabilisée par leur absence. Ils avaient disparut. Théo chargea, Moana en avant. Paloma, dont les yeux commençaient à émettre une curieuse lumière blanche, repris ses incantation de plus belle, conférant au jeune homme un torrent de courants d'air qui le rendait difficile à atteindre sans être déstabilisé.
Soudain, une puissance magique envahi les arbres. Le sol se mit à trembler. De nombreuses choses semblaient se déplacer sous l'herbe. Les arbres mugirent, le vent de Paloma forcit.
Puis comme attirés par quelque chose, tout convergea derrière un buisson de fougères.
Le fil invisible tira la créature l’amas de verdure. Si c'était bien Petit Père derrière le buisson, il avait senti la menace. Mais le vent se rassembla en une boule étrange qui explosa, envoyant bouler loin de Petit Père son invocation. Le sol redevint plat. Quand elle redressa la tête, Petit Père était immobilisé par Raven et la cible de deux dagues, cinq griffes acérées ainsi qu'un katana. Tout était figé, quatre regard étaient tournés vers la créature, portant une menace informulée mais pourtant pas moins réelle.
avatar
Luce
Amis Artiste

Nombre de messages : 626
Age : 24
Localisation : Quelque part entre le ciel et la terre...
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Fou le 30/6/2013, 13:35

Le sol se remit à trembler. Alexis n'y comprenait rien étant donné qu'elle n'avait pas jeté de nouveau sort, puis elle aperçut les yeux brillants de l'enfant. Tout son corps commença à scintiller, et une énergie titanesque repoussa les quatre aventuriers en arrière. Ils relevèrent la tête et aperçurent le garçon qui flottait dans les airs, entouré de cette énergie brillante qui luisait aussi de ses yeux à en voiler ses pupilles. La lumière devint de plus en plus forte, aveuglante, puis tout disparut dans un bruit indescriptible. Il n'était plus là.

- Il s'est téléporté ? demanda Paloma.
- Je pencherais plutôt pour une fuite, dit Raven. Je ne sais pas s'il s'est enfui ou simplement caché, mais on assez fait de grabuge comme ça, je n'ai pas le temps de jouer à cache-cache, surtout si c'est en attendant qu'une foule de curieux arrivent ici.

Théo se retourna pour regarder la route, et vit qu'une silhouette s'y tenait fièrement debout. L'invocation. Arme jetée au sol, tête levée vers le ciel, yeux fermés, elle semblait offrir son cou à ses adversaires pour qu'ils viennent le trancher.


Dernière édition par Fou le 1/7/2013, 20:02, édité 1 fois

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Mieux vaut croquer la vie à pleines dents que vivre ses dents pleines à croquer (ce qui ne veut strictement rien dire).
avatar
Fou
Admin

Nombre de messages : 5335
Age : 24
Localisation : Au beau milieu de nulle part, puis à droite sur 500 mètres
Date d'inscription : 02/03/2008

http://www.tomberduciel.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Aryko le 1/7/2013, 14:45

-20 Brousoufs que c'est du bluff !
-30 qu'elle veut vraiment être tuée parce "qu'elle a échoué dans sa mission et qu'elle ne peut retrouver son honneur que dans la mort" ou une connerie du genre.
Les deux intervenants étaient situés à une vingtaine de mètre derrière l'objet de leur parie, tranquillement assis sur le tronc d'un être qui avait du hêtre magnifique avant que ça destiné ne lui révèle qu'il avait tragiquement poussé au mauvais endroit au mauvais moment, soit à l'endroit même ou quelques illuminés décideraient de livrer bataille quelques décennies après sa germination.
Les regards se tournèrent vers ces nouveaux arrivant puis furent échangés*. A la vu des boucliers et de l’arc adossés à l’arbre, les mains se serrèrent sur les armes. Les étrangers quand à eux se redressèrent avec une souplesse que leur carrure ne laissait pas supposer. Dépassant d’une bonne tête le commun des hommes, leurs corps dissimulés sous une cape dont seule la tête dépassait. L’aspect volatile de la cape permettait aisément de l’identifié comme de la ronce brumeuse. Utilisé par de nombreuses personnalités à la triste réputation, seuls ceux qui voulaient inspirer la peur ou qui ne se souciaient guère de leur image en portait ostensiblement. Peau glabre et suintante, légèrement bleuté, nez presque réduis à deux fentes, des Syrienes à n’en pas doutées.
-Bon alors, vous la tuez ou pas ? lança celui qui devait être l’archer.
-Y’a de l’argent en jeu là, ajoutat le second avec un sourire provocateur.
L’invocation quand à elle n’avait pas bougé, attendant paisiblement.

Spoiler:
*L'échange de regard constitue une transaction couteuse en temps et en battement de cils mais est socialement indispensable à la cohésion de tous groupes composés d'individus dotés de consciences. Nous vous conseillons ainsi 4 échanges de regard par jour, et tant qu'a faire, faite en 5 fruités comme ça vous serez bels** sur les plages cet été et votre nutritionniste sera content.
** Bels est le masculin de Belles. Les esprits conservatistes grammaticaux (qu’on appelle aussi « vieux cons ») ne manqueront pas d’affirmer qu’on utilise pour cela le mot Beaux. C’est sans compter qu’il s’agit ici d’un univers narratif qui suit donc par nécessité les lois du sexisme ordinaires. Or sur les plages l’été et toujours selon le sexisme ordinaire, on est belle, mais comme le publique est mixte, ceux qui le compose sont bels, CQFD tat d’ignare.


Dernière édition par Aryko le 1/7/2013, 16:01, édité 1 fois

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
fonetik vɛ̃kra
avatar
Aryko
Modérateur des Artistes
Modérateur des Artistes

Nombre de messages : 2064
Age : 25
Localisation : Quelque-par par là
Date d'inscription : 25/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Aryko le 2/7/2013, 12:53

Les quatre compagnons de route préféraient ne pas réagir, ces deux la semblaient bien décontractés pour des arrivants s'adressant à des combattants plus nombreux. Il était en fait probable que d'autres soient encore caché dans les parages, les jaugeant.
-Et bien puisque cela vous tient tant à cœur, lança Paloma en optant pour une posture d'apparence moins offensive, peut être devriez vous entreprendre de le découvrir par vous même.  
-Je ne saurais me soustraire a une telle invitation, rétorqua un léger sourire au lèvre le syrienne de gauche en exécutant impeccablement une révérence des terres locales (qu'il préjugeait être les terres d'origines de son interlocutrice). Et saisissant son arc il répondit au regard interrogateur de son camarade :
-Ça ma l'air d'une grande fille.
-Dans le cœur donc.
Puis l'archer décocha une flèche vers ce qu'il supposait être l'emplacement du cœur de l'invocation.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
fonetik vɛ̃kra
avatar
Aryko
Modérateur des Artistes
Modérateur des Artistes

Nombre de messages : 2064
Age : 25
Localisation : Quelque-par par là
Date d'inscription : 25/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Fou le 2/7/2013, 19:00

Lorsque la corde de l'arc se relâcha, l'invocation bougea brusquement. Son geste tardif n'empêcha pas la flèche de l'atteindre, mais elle frappa son bras plutôt que son cœur.

- Ben alors ? demanda l'un des deux syriennes. On se débine ?

La femme resta immobile quelques secondes tandis que le sang se mettait à couler le long de son bras gauche.

- Ce n'est pas à vous de choisir ma destinée, finit-elle par dire avant d'arracher dans un hurlement la flèche de son bras, puis de fixer les quatre aventuriers droit dans les yeux en se plaçant la pointe sous la gorge. Un mot de vous et ma défaite deviendra aussi ma mort.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Mieux vaut croquer la vie à pleines dents que vivre ses dents pleines à croquer (ce qui ne veut strictement rien dire).
avatar
Fou
Admin

Nombre de messages : 5335
Age : 24
Localisation : Au beau milieu de nulle part, puis à droite sur 500 mètres
Date d'inscription : 02/03/2008

http://www.tomberduciel.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Luce le 2/7/2013, 19:34

-Meurt ! cracha Alexis en attrapant la bride de Bitterblue qui était revenue près d'elle.
Théo ne parut pas surpris, mais exprima tout de même son désaccord d'une grimace. Raven hocha une tête dont le visage fermé montrait une détermination inébranlable. Paloma haussa les épaules en rassemblant les poneys.
-Si tu souhaite te suicider, fais donc ! Mais si tu tiens à la vie, soit libre de la choisir... dit Théo en enfourchant Neige.
-Ca nous évitera un ennemi de plus... renchérit Alexis en arrangeant les sacoches de sa selle sans quitter les nouveaux arrivants des yeux.
Tous à cheval, ils attendaient la décision de la créature pour reprendre leur chemin.
avatar
Luce
Amis Artiste

Nombre de messages : 626
Age : 24
Localisation : Quelque part entre le ciel et la terre...
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Fou le 4/7/2013, 07:52

Le mot d'Alexis fut le dernier que l'invocation entendit, les autres paroles s'écrasant comme sur un mur invisible qui lui aurait soudainement coupé accès au monde extérieur. Elle recula légèrement la flèche de sa gorge, puis l'y enfonça violemment en poussant un cri muet. Ses lèvres essayaient désespérément d'émettre un son, mais il ne sortit de sa bouche qu'un mince filet de sang qui s'écoula lentement tandis qu'elle essayait compulsivement d'arracher la flèche pour respirer. Ses poignets tremblants réussirent finalement à arracher le projectile qui arracha encore une partie de sa gorge au passage, accompagné cette fois par une effusion de sang quasi-grotesque. Elle eut un soubresaut, puis s'effondra au sol, le corps toujours tremblant, essayant à la fois de crier et d'inspirer, les yeux écarquillés et les mains recouvertes de sang qui tentaient en vain de stopper l'hémorragie. Son agonie dura encore près d'une minute, un mince cri suraigu s'extirpa de ses lèvres, puis son visage en détresse se figea.


Dernière édition par Fou le 4/7/2013, 17:12, édité 1 fois

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Mieux vaut croquer la vie à pleines dents que vivre ses dents pleines à croquer (ce qui ne veut strictement rien dire).
avatar
Fou
Admin

Nombre de messages : 5335
Age : 24
Localisation : Au beau milieu de nulle part, puis à droite sur 500 mètres
Date d'inscription : 02/03/2008

http://www.tomberduciel.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Luce le 4/7/2013, 15:58

Alexis leva un sourcil. Théo haussa les épaules. Paloma soupira et Raven s'exclama d'un ton presque déçu:
-Bon, ça c'est fait.
Alexis semblait légèrement troublée, mais affichait un visage déterminé face au cadavre sanguinolent. Elle ferma les yeux. La terre s'ouvrit sous le corps de la créature. Des ronces poussèrent pour le recouvrir de végétation. En quelques secondes une sépulture de végétation se dressait à la place où la femme était tombée. Une grande tige nue sortit du buisson. Théo ferma les yeux, et des pétales et feuilles de glace fleurirent dessus. Raven ajouta une petite flamme éternelle au cœur de la fleur, dont les reflets illuminaient la glace. Paloma termina en créant un courant d'air protecteur autour de la création magique.
Leur oeuvre terminée, ils saluèrent les syriennes qui s'échangeaient ce qui s'apparentait à de la monnaie, il talonnèrent leurs chevaux puis disparurent dans la foret.
-Va vraiment falloir qu'on se fasse plus discret que ça ! J'ai pas envie de créer un tombeau de plus... bougonna Théo en flattant l'encolure de sa jument.
avatar
Luce
Amis Artiste

Nombre de messages : 626
Age : 24
Localisation : Quelque part entre le ciel et la terre...
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Fou le 6/7/2013, 05:59

- Toujours pas de feux d'artifice à l'horizon, je suppose que ce n'était pas Petit Père.
- Si vous voulez mon avis, ça pouvait tout aussi bien être lui.
- Vous pensez qu'on ne peut pas leur faire confiance ?
- Je pense surtout qu'ils ne sont pas les plus finauds qui soient. Ils se donnent des airs pour avoir l'air classe, mais je vous parie qu'ils ont complètement oublié que nous leur avons donné les feux et que ces derniers resteront au fond de leur sac jusqu'à ce qu'ils tombent dessus par hasard.

La roulotte allait bon train, bien que le groupe n'est toujours pas parcouru le quart de leur trajet. Fillajör tenait les brides de manière calme mais décidée. Aÿ restait avec lui et ils discutaient de temps à autre des sujets qui lui passait par la tête. Vivan traînait dans la boutique pour se changer les idées. Le véhicule prenait un virage lorsque Aÿ et Fillajör aperçurent un homme recroquevillé sur lui-même qui marchait lentement en claudiquant pour éviter qu'ils ne le percutent. Le marchand dut s'empresser de stopper la roulotte pour ne pas heurter l'inconnu. Celui-ci ne daigna pourtant pas tourner la tête vers eux et continua de se décaler à une allure pataude.

- Ça va, l'ami ? demanda Fillajör.

Pas de réponse.

- Ça sent le traquenard à plein nez, dit Aÿ. Déguerpissons.
- Si je réfléchissais ainsi, je ne vous aurai jamais sauvé, vous et votre frère. Tenez-moi les rênes.

Fillajör sauta avec aisance de l'estrade et alla se mettre devant l'homme afin que celui-ci soit forcé de le prendre en compte. Il était vêtu d'un grand manteau avec une cape parsemé de déchirures, ainsi que d'un akubra et d'un masque cachant tout son visage.

- Si je puis me permettre, vous n'avez pas l'air au top de votre forme, dit le marchand. Vous avez besoin d'aide ?
- Je... vais... bien... répondit-il d'une voix rauque semblable à celle d'un malade en phase terminale.
- ... Très bien, acquiesça Fillajör en haussant les épaules. En ce cas, avez-vous besoin d'un quelconque objet ? J'ai de tout dans ma roulotte.

Pour la première fois depuis qu'ils l'avaient croisé, l'inconnu se tourna vers le véhicule. Il sembla réfléchir quelques instants, puis se décida à marcher en sa direction. Fillajör l'aida à gravir les marches, l'étranger semblant être, malgré ses dires, en piteux état. Inspectant chaque recoin de la boutique, il semblait à la fois pressé et heureux d'être là.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Mieux vaut croquer la vie à pleines dents que vivre ses dents pleines à croquer (ce qui ne veut strictement rien dire).
avatar
Fou
Admin

Nombre de messages : 5335
Age : 24
Localisation : Au beau milieu de nulle part, puis à droite sur 500 mètres
Date d'inscription : 02/03/2008

http://www.tomberduciel.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Luce le 6/7/2013, 14:07

-Pourquoi tu ne m'a pas laisser envoyer un des feux qu'ils nous avaient donnés Théo ? demanda Paloma qui ne suivait plus trop la pensée de son partenaire d'aventure.
-Le môme était déjà repartit, ça sert à rien de leur faire faire un détour pour rien. Puis maintenant qu'il y a la tombe... On va ptet pas les faire flipper pour rien, si ?
Le raisonnement semblait logique, Paloma soupira. Il continuèrent d'avancer, profitant du paysage et du pas apaisant des poneys.
avatar
Luce
Amis Artiste

Nombre de messages : 626
Age : 24
Localisation : Quelque part entre le ciel et la terre...
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Fou le 6/7/2013, 15:34

L'homme mystérieux allait traîner dans tous les coins. Il fouilla avec plus d'attention une étagère, cherchant à atteindre les produits du fond comme une ménagère cherchant à atteindre le produit le plus récent. Son main ressortit en tenant un petit flacon de cendres que l'autre main déboucha avec maladresse. Il renifla l'odeur poussiéreuse et émit de petits cris compulsifs, à mi-chemin entre le rire et la douleur, qui mirent tout le monde très mal à l'aise.

- Je... vais vous prendre ceci, dit-il d'une voix toujours aussi éraillée.
- C'est cinq pièces d'argent, dit Fillajör qui semblait désormais avoir lui aussi envie de se débarrasser de ce client inquiétant.

L'homme fouilla ses poches comme si c'était la première fois qu'il y mettait les mains et qu'il ne savait absolument pas si de l'argent pût s'y trouver.

- On dirait que... je n'ai plus rien sur moi...
- Alors vous me voyez désolé, mais je ne peux pas vous le laisser.
- ... Je vous en prie...
- C'est non.

L'inconnu se figea, puis regarda à nouveau le banal petit tas de cendres. Après quelques dizaines de secondes de réflexion, il releva la tête.

- Acceptez-vous les prédictions ?
- Vous êtes voyant ? Je ne crois pas aux prédictions, les oracles ne voient et ne disent que ce qui les arrange.
- ... Je ne me trompe jamais.
- Ecoutez, ma religion m'interdit ce genre de boniments, et les gens comme vous sont neuf fois sur dix des imposteurs. Je n'accepterai pas ça comme monnaie d'échange.
- Vous ne cherchez rien ? La richesse ? La célébrité ? L'amour ?
- Je cherche mon frère, dit Vivan. Je payerai pour vous.

Fillajör voulut s'interposer, mais le regard déterminé du jeune homme l'en dissuada. Il se contenta de dire qu'en ce cas, ça ne le regardait pas. L'inconnu masqué demanda à Vivan de lui donner ses mains ; il les prit par le bas en tournant ses paumes vers le ciel. La tête de l'étranger basculant d'un coup en avant. Les bras de Vivan se mirent à trembler, puis ce fut tout son corps. Ses yeux se révulsèrent, il gémit comme un possédé tandis que sa bave et sa morve coulait, il poussa un hurlement et tomba au sol, encore agitée de spasmes. Aÿ se précipita vers lui.

- Qu'est-ce vous lui avez fait ? s'écria Fillajör. Je n'ai jamais assisté à une séance de voyance pareille !
- Vous rencontrerez de nouveau P'tit Père dans trois jours, à la fête du village d'Ozenblu. Il sera toujours vivant et en bonne santé, il aura juste besoin d'un bon bain. Je viendrai avec vous.
- Je me passerai bien de votre compagnie, reprit le marchand en essayant de voiler sa surprise.
- Vous n'arriverez pas vivant sans moi.

Pendant une minute, il n'y eut plus aucune parole échangée dans la roulotte, les seuls bruits émanant de Vivan qui peinait à reprendre le contrôle de son corps.

- On fait demi-tour, parvint-il enfin à dire. Direction Ozenblu.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Mieux vaut croquer la vie à pleines dents que vivre ses dents pleines à croquer (ce qui ne veut strictement rien dire).
avatar
Fou
Admin

Nombre de messages : 5335
Age : 24
Localisation : Au beau milieu de nulle part, puis à droite sur 500 mètres
Date d'inscription : 02/03/2008

http://www.tomberduciel.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Luce le 8/7/2013, 17:44

L'herbe mâchouillée par les poneys répondait harmonieusement aux crépitements du feu de camps au cœur de la nuit.
Adossé à une selle, Alexis endormie contre lui et les yeux perdus dans les étoiles, Théo brisa le silence :
-Ça va pas être de la tarte, cette histoire. Arrivés à la Source, dans l'idée où on aura réussi à s'en approcher, comment on va faire pour récupérer l’énergie ?
Paloma plaça son marque page et ferma son livre pour répondre à Théo :
-C'est pourquoi je vous ai demandé de trouver le fragment que vous avez rapportés du pays de Huly. Nous avons mis la main sur une autre partie de l'objet, et il nous en manque encore trois.
-Et c'est pourquoi on va dans cette partie si flippante de Saenteh. Vous allez voir, ça va être fun ! On dit que des fantômes de voyageurs hantent toujours cet endroit ! Les canyons noirs sont les repères de monstres sans noms et dormir est là bas impopssiiiiiiiblleeeuuuuh !!
Termina Raven jouant avec les ombres au dessus du feu. Paloma soupira :
-Si on veut récupérer l'énergie, il nous faut les cinq parties de ce cristal catalyseur. Après seulement on pourra le rapporter aux Anciens Dragons qui l'utiliseront pour annuler la malédiction. Et ton peuple retrouvera sa véritable forme, mon Roi.
-Et tu seras ma reine, ma Sorcière.
Raven quitta les flammes pour se blottir contre sa future moitié. Son sourire se perdit dans les boucles rousses de Paloma, qui repris sa lecture, une expression tout aussi apaisée sur le visage.
avatar
Luce
Amis Artiste

Nombre de messages : 626
Age : 24
Localisation : Quelque part entre le ciel et la terre...
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Fou le 8/7/2013, 19:51

- On s'arrête, dit Fillajör. Les chevaux ont besoin de repos.

Le reste de la journée s'était déroulé dans une ambiance détestable. L'inconnu masqué restait silencieux, à peine émettait-il parfois quelques grognements étouffés, et son odeur était pestilentielle. Malgré son recroquevillement dans un coin de la roulotte, il semblait impossible de l'ignorer, et même Aÿ et Fillajör qui discutaient de bon cœur auparavant peinaient à échanger quelques mots. Le dîner se déroula dans les mêmes conditions.

- Il faudra prendre garde à rouler vers l'est, dit le marchand pour rompre le silence. Nous risquons sinon d'aller aux fameux canyons noirs. Ça risquerait de nous retarder... définitivement.
- Oui, on en a entendu parler, dit Aÿ. J'espère que Petit Père ne se dirigera pas là-bas...
- Ce n'est pas sur le chemin menant à Ozenblu, ni sur le trajet direct vers le Pouvoir. Il n'y a aucune raison qu'il y soit.

L'inconnu se mit à gémir de plus en plus fort. Vivan crut d'abord que c'était la mention des canyons noirs qui avait produit cette effet, puis il se rendit compte que le manteau de l'homme avait une tâche qui grandissait à vue d’œil. Il n'eut pas le temps d'alerter les autres que l'étranger tomba au sol en crachant du sang. Fillajör ouvrit le manteau de l'homme qui essaya vainement de l'en empêcher pour découvrir une plaie immense et dégoulinante laissant sortir tripes et boyaux, tenue par un bandage ridicule.

- C'était ça l'odeur ! s'écria le marchand. Comment avez-vous fait pour tenir aussi longtemps ? Vous devriez être évanoui ou mort avec une blessure pareille !


Dernière édition par Fou le 8/7/2013, 20:41, édité 1 fois

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Mieux vaut croquer la vie à pleines dents que vivre ses dents pleines à croquer (ce qui ne veut strictement rien dire).
avatar
Fou
Admin

Nombre de messages : 5335
Age : 24
Localisation : Au beau milieu de nulle part, puis à droite sur 500 mètres
Date d'inscription : 02/03/2008

http://www.tomberduciel.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Rasenti le 8/7/2013, 20:24

Exeus marchait d'un pas tranquille dans la nuit noire, en plein cœurs d'une forêt grouillante de bruits étranges et de murmures inquiétants. Il se sentait bien ici. Le Pouvoir l'avait tiré de sa longue torpeur et l'attirait maintenant à lui, comme un souvenir qui appelle à retrouver toute sa réalité. De plus l'éclat qu'avait retrouvés la douleur et la colère dans ce monde le galvanisait. Tant que la mort existera, lui aussi existera. Et tant qu'il existera, la mort existera aussi. Mais il n'était pas pressé. Le Pouvoir n'attendait que lui, tout autre serait détruit par sa puissance.
Il venait de se réveiller d'un sommeil de plus d'un demi millénaire et sa soif de sang était inextinguible. Il avait laissé sur son sillage un doux parfum de destruction. Un petit village à l'Ouest de Kaëla, avait connu quelques pertes lors de son passages. Disons pas plus de la moitié de sa population. Exeus aurait bien anéanti le village entier, mais tous ses Ceros n'étaient pas encore réveillés, et sa force avait grandement diminué depuis le temps qu'il avait passé endormi...
Il se promit de revenir raser ce village lorsque le Pouvoir serait sien.
Une forme colorée vint se poser sur son épaule.
-Maître, vous croiserez un groupe de quatre personnes à un kilomètre si vous continuez dans cette direction.
-Des proies apeurées ? Juste quand je me languissait de l'odeur du sang, merci Shun.
-Ce sont des magiciens Maître, j'ai senti en eux une grande puissance magique, je vous conseille de les éviter, vous n'êtes pas encore en état pour prendre ce genre de risques.
-Hum, voilà qui est fâcheux... Kiro, Drei et toi êtes les seuls qui vous soyez réveillés pour le moment, ça limite mon champ d'action.
-Vous avez les trois meilleurs !
-Ne dit pas de bêtises ! Tu sais très bien que vous êtes mes Ceros les plus faibles, je n'ai juste pas encore assez de force pour pouvoir réveiller les autres.
-Si on peut plus blaguer...
-Tu sais bien que je n'aime pas tes blagues. Je vais éviter ce groupe, comme tu me le conseilles, repars en éclaireur.
-Merci Maître, bien Maître.
Le lézard s'envola de l'épaule noire et dure d'Exeus dans un crissement de griffes et le Dieu bifurqua légèrement afin d'éviter le groupe d'amis. Il attrapa une chauve souris au vol et la démembra d'un geste. Il s'arrêta un instant afin de se délecter de l'odeur de la mort qui s'approchait petit à petit de l'animal au fur et à mesure que celui-ci agonisait. Lorsque la chauve souris rendit son dernier souffle Exeus reprit sa marche, heureux.
avatar
Rasenti
Futur Artiste

Nombre de messages : 1207
Age : 24
Localisation : A la frontière des mondes...
Date d'inscription : 11/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Versus

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum