Une sombre histoire d'éléments

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une sombre histoire d'éléments

Message par Luce le 7/2/2017, 15:50

Le voyage apporte avec lui des longs moments de solitudes et d’égarement de l'esprit, au court desquels des personnages saisissent à nouveau leurs armes poussiéreuses. C'est le cas de mes grands classiques : Théo, Alexis, Paloma et Raven reprennent du service !

Je vais poster là les descriptions et histoires de mon monde, qui sont loin d'être définitives et qui ont désespérément besoin d'un œil extérieur... La première est l'histoire des dragons, la deuxième l'histoire des hommes et la dernière, la première ébauche de l'histoire et des personnages.

Je suis méga ouverte aux critiques ! =)

avatar
Luce
Amis Artiste

Nombre de messages : 626
Age : 25
Localisation : Quelque part entre le ciel et la terre...
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une sombre histoire d'éléments

Message par Luce le 7/2/2017, 16:33

Les dragons

Leur passé :

    Le peuple des dragons était plus répartit en races qu'en pays. Il y en avait plusieurs, les dragons des mers, des airs, sous terre.. Ils avaient chacun un pouvoir tiré des quatre éléments. L'élément terre par exemple pouvait être l'élément des dragons nains qui vivent sous la surface, mais aussi l'élément des peuples des montagnes ou des forets. Il n'est pas forcément l'élément de la roche. Selon la race qui utilise l'élément de la Terre, ce peut être le pouvoir de la végétation ou de bouger les montagnes. La magie est omniprésente dans ce monde, elle en est la fondation. Les dragons peuvent vivre des centaines d'années, et se reproduisent très lentement. Ils pondent un œuf à la fois, et pas plus de trois. Ils ont construit des villes partout grâce à leur magie : dans l'eau, dans l'air, sous terre... Il n'y a pas de traces de dragons sur Terre car quand ils meurent ils retournent à l'état d'éléments.

    Ils se font la guerre en permanence, c'est un peuple guerrier et quelque peu buté. Mais une grande guerre éclate à l'apparition de l'être humain, vu par certains comme une menace, comme un être qui a sa propre âme et par d'autres comme une simple ressource. La guerre mène à des alliances, à des coalitions, l'esclavage, le bordel devient mondial au bout de milliers d'années et les tensions finissent par exploser dans une grande guerre sans merci pour la reconnaissance (ou non) de l'être humain, cette nouvelle civilisation en devenir. La guerre se tasse progressivement au bout de centaines d'années, faute de dragons pour la continuer. De milliards, ils deviennent des millions, puis des milliers. La disparition commence, l'homme se développe.

    Les générations survivantes dragons finissent par se regrouper pour trouver une fin diplomatique à la guerre de leurs aînés. Ils forment un gouvernement réunissant toutes les races restantes, dirigé par une reine et un roi qui ne sont pas un couple. Ils ont chacun une famille de leur côté, ils règnent à deux comme des collègues. Le roi est élu par les mâles et la reine par les femelles. Ils disposent d'un conseil de huit généraux, chacun en choisit quatre. Après c'est une organisation royale classique ouverte à la démocratie. Au bout de quelques dizaines d'années à réparer la planète, et devant l'affaiblissement des dragons et le renouveau des tensions dues aux hommes, est voté de justesse la décision que les dragons s’effaceront au profit des humains, en mêlant les dragons restants à cette nouvelle race au moyen d'un sort. C'est ainsi que onze des plus puissants dragons restants (le roi et la reine, des commandants et quelques dragons du peuple) forment le groupe des Sentinelles, et jettent le sort en se sacrifiant : ils deviennent des immortels figés dans la pierre, gardiens de la malédiction des dragons pendant que les autres prennent la forme d'êtres humains.

    Le sort consiste à sceller les quatre éléments dans des coquilles. Ils sont scellés dans les ruines des quatre plus discrètes villes de l'aire des dragons. Chaque élément est protégé par une créature légendaire, créé par les Sentinelles, que seul les dragons ont la puissance de terrasser (de façon à empêcher les hommes d'accéder à ce pouvoir). En utilisant le cœur d'une montagne dans lequel ils mettent tout leur pouvoir, ils créent l'Adda Ezeru. C'est la pierre qui permet de transformer les dragons en hommes, étant la fusion des quatre éléments et créant ainsi le "pouvoir de la vie/lumière/truc de fou". Les Sentinelles s'enterrent autour de cette pierre pour la garder, réduit au statut de statue qui pense et communique. Ils sont les seuls à conserver leur forme dragonesque, mais peuvent observer la vie humaine de leurs descendants grâce à la pierre qui est reliée à toute vie dragon.

Près de 700 000 dragons rejoignent les 4 millions d'êtres humains qui se sédentarisent, délivrés de toute magie et des dragons (ce qui donne grosso merdo 14% de la population à ce moment là). Les faux hommes sont plus résistants que les êtres humains. Ils résistent mieux aux maladies, aux blessures et ont une espérance de vie légèrement plus longue. La vie dragon se transmets héréditairement, chaque lignée ayant qu'un nombre limité d'élu par génération. Si un des parents porte le gène, au moins un des enfants l'aura. Si les deux parents portent le gène, tous les enfants l'auront. De cette façon l'Adda Ezeru équilibre les pertes des lignées qui s'éteignent sans descendants.


Le réveil :

    Des millénaires plus tard, le monde sans magie des hommes entre dans la même impasse guerrière. Les Sentinelles décident de reprendre le contrôle avant que la Terre ne disparaisse et que tout le monde crève, les dragons compris. Alors qu'elles pensaient pouvoir se libérer de leur sort, elles se découvrent avec effroi plus faible qu'elles ne l'ont jamais été (va essayer de dormir pendant des millénaires et te reveiller tout frai en même temps...) Elles ne peuvent plus se déplacer, victime de leur propre sort. Figées dans la pierre, elles ne peuvent que relâcher une infime partie de leur pourvoir, qui éveille les éléments mais qui ne brise pas leur coquille. Et les Sentinelles ne peuvent pas aller vaincre les créatures légendaires qui protègent la coquille des éléments. Des siècles passent, et rien ne s'arrange. Les éléments sont, eux, bien réveillés et se concentrent au fil des années dans leur coquille, menaçant dans leur puissance grandissante et confinée la totalité de la planète et de ses êtres vivants. Des siècles durant, les quatre éléments magiques deviennent plus puissant et faute d'avoir des dragons pour les contrôler, les bribes de pouvoir libérés vont se rependre sur Terre en cherchant réceptacle. Les éléments vont rencontrer les lignées descendantes des dragons-hommes, et PAF, les premiers élémentaires humain naissent.

    Les Sentinelles sont toujours coincées, et dans leur immobilité, elles sont les seules à savoir le danger, et en sont accessoirement les principales responsables. Leurs avis différent sur comment gérer le problème. Certaines veulent éradiquer l'espèce humaine, qui selon eux à faillie à la chance que les dragons leur ont gracieusement offerte. D'autre veulent seulement sauver la planète par tous les moyens possibles, d'autre veulent une coopération des deux races pour la pérennité de la Terre. Et d'autres ont des avis entre tout ça. L'autorité du roi et de la reine s'est émoussée avec les millénaires et le fait que tout le monde soit bloqué par le sort n'arrange rien. N'arrivant pas à se mettre d'accord et basculant dans un conflit figé sans fin, chacun d'entre eux va recentrer son pouvoir, choisir ses pions et commencer à les faire bouger.


Chronologie générale :
Extinction des dinosaures : - 65 millions d'années
Développement des dragons : -30 millions d'années
Sédentarisation des dragons et agriculture : -20 millions d'années
Développement des hommes : - 7 millions d'années
Guerres dragons : -15000
Sort de disparition des dragons : -9500
Sédentarisation des hommes (5m d'hab) : -9500
Éveil des dragons : 2100
Guerres humaines : 2109
Histoire : 2677


Chronologie du réveil :
2100 : Décision des Sentinelles de revenir
2109 : Libération des éléments pendant les guerres humaines entre deux bombes destructrices
2109 : Oupsi on est coincés !
2130 : Les humains se restructurent, retour des villes
2200 : Les éléments cherchent leurs maîtres, apparition des premiers élémentaires humains
2400 : Les Sentinelles sont officiellement en guerre les une contre les autres, les premiers pions humains se placent sur l'echequier des dragons.
2677 : Le roi contacte Paloma
[/justify]
avatar
Luce
Amis Artiste

Nombre de messages : 626
Age : 25
Localisation : Quelque part entre le ciel et la terre...
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une sombre histoire d'éléments

Message par Luce le 7/2/2017, 16:56

Les hommes

Je vous passe l'histoire de l'humanité, je la prends comme elle est. Et me permet d'extrapoler le futur Wink

La grande guerre :

En 2100, l'humanité est à un tournant décisif. Trop de monde, trop de pauvreté et une infime partie de la population se partage les richesses. Le climat, les maladies, les famines... les classiques. Beaucoup de pays se sont regroupés pour faire face aux problèmes, des alliances massives se sont formées. Mais elles ne fonctionnent pas si bien, et surtout se querellent avec les invasions de certaines puissances. Le climat politique dégénère pour des ressources, et tout le monde finit par se taper dessus. La grosse artillerie est sortie pour le peu de ressources restantes en 2109, les hostilités sont déclenchées par l'Amérique du Nord qui attaque l'Europe en conséquence de son alliance avec l'alliance Asiatique qui galère contre la Chine (une puissance à elle seule). Tout part en couilles j'vous dit ! Les 23 milliards d'habitants de l'époque connaissent alors la guerre nucléaire. En 2 ans de bombardement qui vont crescendo, plus de 9 milliards d'âmes périssent sous les raids qui ont finit par toucher les grandes villes. Dans le siècle qui suit, l'hiver nucléaire tue les survivants et les autres espèces de la planète.

Après la guerre :

A l'aube du XXIIIème siècle, il reste à peine 2 milliards d'être humain sur une terre stérile et vide à l'ombre d'un nuage de cendres qui recouvre l'ensemble de la planète. Les villes, indépendantes de tout gouvernement car ils se sont tous effondrés, se reconstruisent là où les survivants se réunissent, sur les ruines des anciennes ou à côté. Le reste des richesses et savoirs humains sont investi dans la technologie et les grands dômes de verre (appelé bulle) soutenus par un pilier central, commencent à recouvrir les villes pour les protéger des nuages acides et de la pollution extérieure. Les hommes sont désormais cloîtrés dans des villes aseptisées où pratiquement la totalité des ressources sont créées artificiellement.

Le ciel est recréé indoor, les villes atteignent des niveaux de population entassée ahurissants d'en moyenne 3 millions d'habitants. Elles commencent à s'organiser en niveaux, en doubles dômes... les inégalités sont toujours là. La technologie se développe à grande allure, les villes se ferment définitivement. Les voyages sont rares, et uniquement pour des raisons importantes comme le commerce de ressources vitales. L’extérieur disparaît des conversations, et est regelé au passé ou aux rêves. L'enfermement de ces villes les poussent à développer chacune leur mode de vie, et des spécialités font surface. Elles ont chacune leurs propres système gouvernemental, certaines sont repassées à la royauté, d'autres sont restées aux maires, ou d'autres ont un président, un dictateur ou une assemblée. Un épais nuage noir entoure les villes, il est dit que c'est l'hiver nucléaire qui n'a pas disparu pour conserver les hommes dans les villes, mais la réalité est que c'est la propre pollution de la ville qui le génère. En effet, les éléments libérés ont commencés à soigner la Terre.

Retour de l'organisation collective :

C'est à ce moment là que l'humanité, partiellement reconstituée, retrouve une organisation collective. Les villes se rapprochent de leurs voisines, les réseaux se recréent. Internet reconnecte le monde. Se basant sur la géographie et la proximité plus que les anciens pays dont les frontières ont été atomisées, des coalitions se forment pour avoir plus de pouvoir au seins du conseil mondial qui réunit les quelques 1700 villes du monde. L'organisation mondiale commence à poser des règles, des décrets comme par exemple l'interdiction de créer des armes en général et SURTOUT de destruction massives pour éviter de nouvelles guerres (mais c'est quasi impossible de vérifier qui fait quoi étant donné que tout le monde est cloîtré dans sa bulle). Elle impose aussi un contrôle drastique des populations dans l'idée de conserver l’existence humaine, tout en interdisant les expériences douteuses sur la création d'être humains/de clones après la découverte de fermes à enfants bien glauques dans certaines villes. Toute sortie des bulles est absolument interdite.

Les retombées de la guerre ont rendu les hommes des villes aussi infertiles que la planète, l'espérance de vie a considérablement diminué avec les maladies génétiques et les déformations des corps. La science a fait des bons considérables et la procréation médicalement assistée est monnaie courante pour faire face à la stérilité. Les habitants doivent tous être pucés. Ces puces contiennent leur carte d'identité, leur dossier médical, casier judiciaire, ils ont un GPS qui les autorise ou non à pénétrer dans certaines parties de la ville... ils sont suivis, espionnés, doivent produire des enfants ; au moins deux par couples pour repeupler la planète.

Les élémentaires apparaissent dès le 23ème siècle, une centaine d'année après la guerre. Les hommes ignorant l’existence même des dragons et de la magie, ils en déduisent que c'est une conséquence des retombées nucléaires. Au début craints et rejetés, ils sont rapidement engagés comme guerriers pour remplacer les armes qui sont maintenant interdites de production. Certains ont bien essayé d'en faire des esclaves mais ils s'en sont mordus les doigts. Ils aspirent maintenant à des positions de commandants, leur pouvoir leur donne de l'importance. Ils n'accèdent cependant que difficilement aux hautes sphères de pouvoir, car ils restent des énigmes aux yeux de l'humanité et la peur des autres les enferme dans un repli sur eux-même. Le pouvoir de maîtriser un élément se transmets génétiquement, de parent en enfant : c'est les lignées dragons. Malgré les tentatives (officielles ou officieuses), les hommes n'arrivent pas à trouver ni contrôler le gêne puisqu'il relève de la magie et donc invisible.

Les fantômes :

Pendant le développement des villes, des hommes font le choix d'en sortir ou de ne pas les intégrer. Des populations nomades affrontent l'hiver nucléaire, puis se sédentarisent (ou pas). Ils développent une organisation en petits villages, ou petites villes. Ils reprennent l'agriculture, l'élevage, conservent certains animaux. Ils recommencent à vivre comme les hommes du Moyen-âge. Leur mode de vie les rends plus résistants, leur espérance de vie est en moyenne plus longue que celle des citadins. Ils sont aussi plus fertiles, mais à peine. Ils ont développé leur propre technologie, leur propre internet, bien que plus limité que celle des bulles. Ils sont les témoins de la renaissance de la planète, de sa viabilité. Mais ils sont considérés comme un danger par les dirigeants des villes, qui se gardent bien de dévoiler à leurs sujets que la planète est viable ! Les fantômes ne peuvent pas être contrôlés avec les puces, ils sont libre et leur savoir mets en danger l'organisation bien huilée et productive des villes. Très peu de gens savent que l'extérieur est vivable, les dirigeants s'arrangent pour garder les populations enfermées et contrôlées pour produire leurs richesses. Si les villes s'ouvraient, ils savent que les hommes reviendraient à un mode de vie qui ne leur rapporterai plus autant. Le changement les terrifient.

Les fantômes sont les premiers élémentaires à naître, ils sont plus puissant, car en contact direct avec la nature. Cette information est vite constatée et régulièrement, certains sont enlevés pour servir d'esclaves dans les villes. Ils sont considérés comme des animaux, sans culture et sans âme. La coalition mondiale refuse leurs représentants et les exclue du processus de gouvernement. Leurs élémentaires (appelés en général sorciers) se sont donnés comme mission de reconstruire ce que les guerres ont détruit. Ils sont donc en général des ermites voyageurs.
avatar
Luce
Amis Artiste

Nombre de messages : 626
Age : 25
Localisation : Quelque part entre le ciel et la terre...
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une sombre histoire d'éléments

Message par Fou le 11/2/2017, 09:50

Très très cool, et comme tu m'as posé la question, ça m'a aussi l'air très cohérent ! Smile

Seule question : les fantômes, c'est le surnom donné aux élémentaires ermites ou bien à tous les hommes vivant hors des grandes villes ?

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Mieux vaut croquer la vie à pleines dents que vivre ses dents pleines à croquer (ce qui ne veut strictement rien dire).
avatar
Fou
Admin

Nombre de messages : 5335
Age : 25
Localisation : Au beau milieu de nulle part, puis à droite sur 500 mètres
Date d'inscription : 02/03/2008

http://www.tomberduciel.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une sombre histoire d'éléments

Message par Aryko le 12/2/2017, 11:19

Waaa, de la lumière, moi qui ne faisais que passer !

Alors je joue moi aussi à faire de la demiurgerie et j'adore disséquer des univers pour en voir leur cohérence et leurs failles. Donc tu vas être servi (surtout coté biologie, domaine que j'affectionne particulièrement pour la démiurgerie).
Sinon je m'excuse par avance, j'ai écrit un gros pavé (sur word ça fait 3 pages), je suis un peu brouillon et je fais toujours pleins de fautes.


Dragons :

 - Fertilité des dragons :
Spoiler:
Comme tu n'en parle pas, je suppose que le sexe ratio est équilibrer chez les dragons.
Si tu as autant de mâles que de femelles, il faut systématiquement 2 descendants par femelles et que toutes survivent jusqu'à ce qu'elles aient pondu 2 mômes pour que la population soit stable. Or, il y a maximum 3 descendants par femelle. Ça laisse très peu de marche de manœuvre, surtout si la dynamique démographique est à la croissance et que leur culture est guerrière.
Donc faut changer quelque chose, ça peut être :

___La fertilité max des femelles plus élevée que 3. Après ça veut pas dire qu'elles vont passer leur temps à pondre, la fertilité peut être lié à la culture, aux ressources disponibles, à la démographie souhaitée, et donc varier, comme nous quoi.
___Le sex ratio, si y'a plus de femelles que de mâles, ça marche.
Chez certaines tortues, crocodiles, lézards, le genre d'un individu dépend de la température d'incubation de l'œuf → contrôle du sex ratio possible.
___Les dragons changent de genre au cours de leurs existences, ils peuvent donc tous être femelles à un moment ou a un autre. Le changement de genre peut être cyclique, ou dépendre du statut sociale.
___Les dragons sont hermaphrodites (du coup reine/roi ...).

 - Hérédité « draconique » :
Spoiler:
Bon, c'est un peu plus compliquer à critiquer puisque tu fait intervenir la magie, mais tu peux avoir le même résultat sans faire intervenir la magie, à toi de voir.
___Assurer les lignées : La population commence avec 14% de draconique porteur chacun de 2 gènes draconique parmi 4 millions d'humains. Leur fertilité n'est pas affecté et leur survie est plus grande (à moins qu'ils ne soient négativement discriminés) → je me fais pas trop de soucis quant à la pérennité des lignées draconiques. Sauf si les draconiques sont éparpillés dans des toutes petites populations humaines, auquel cas le facteur « pas d'bol » peut avoir son importance.
___Après, si tu veux absolument des mécanismes de régulations, là encore, pas besoin de magie. L'activité sexuelle des draconiques peut dépendre de leurs densité. Si par exemple les draconiques sécrètent un phéromone particulier, il peuvent être renseignés sur la proportion de draconique dans leur entourage (voir dans leur descendance) et adapter leur comportement en conséquence, consciemment ou non. Ça peut aussi favoriser ou au contraire limiter les couples draconique (suivant si on veut assurer les lignées ou si on veut répandre les gènes draconiques dans toutes la populations).
___Il est possible de dire que seule un spermatozoïde porteur de gène draconique puisse féconder un ovule draconique (y'a de toute façons des mécanismes de reconnaissances, alors pourquoi pas) et inversement. On a donc 2 gènes draconiques ou aucun. 2 draconique ont ½ chances d'avoir un enfant draconique avec 2 gènes (contre ½ avec 1 seul gène, ¼ avec 2 et ¼ avec 0 sans reconnaissance) mais du coup ça pose le problème de la consanguinité → faut que les draconiques ne soit pas également répartis dans la population humaine.
___Le gène dragon est il sujet au mutation ? Avec quelles conséquences ? C'est important de se posé la question puisque les lignées vont se faire irradier.
___Support de l'hérédité : Je ne connais pas ton niveau en science donc je sais pas si le choix du gène comme support de l'hérédité est un choix mûri ou si c'est par défaut.
Pour commencer, s'agit t'il d'un gène ou d'un/d' allèle-s ? Le gène est le support d'un type d'information (couleur des yeux) et l'allèle ses différentes variantes (bleue, marron …). La question est donc, les draconiques ont ils quelque chose en plus, ou en différents, y'a il un équivalent chez les non-draconiques ? Il peut aussi s'agir d'un gène uniquement présent chez les draconiques avec différent allèles (1 par élément, par ex).
Il peut d'ailleurs y voir plusieurs gène pour un seul caractère, mais dans ton cas ça risque de fiche le bazar (personnes plus ou moins draconique, complexification de l'hérédité).
Sinon il existe d'autres façons de transmettre des caractères de manière héréditaire. Par exemple les mitochondries (usine à énergie que l'on trouve dans les cellules) sont transmises par la mère à ses descendants parce qu'il y en a dans le cytoplasme (liquide autour du noyau (dans lequel il y a l'ADN de l'espèce) de la cellule) de l'ovule (Ça vas ? Ça suit?). Bon après y'a de l'ADN dans les mitochondries, mais ce que je voulais montrer c'est que tu peux dire que l'hérédité est assuré par un truc qui se trouve dans les cellules même si c'est pas dans le noyau (et donc pourquoi pas, sans prendre la forme d'ADN), c'est pas aberrant. Je trouve que ça permet d'assumer le coté « ta gueule c'est magique ».

-  Chipotage « Soigner la Terre » :
Spoiler:
AAAAAAAAAAAH ! (entends tu le crie de l'écologue ?)
Une formulation pompeuse mais néanmoins exact serais « rétablir un écosystème favorable aux humains ». La différence ? Même après des extinctions de masse causés par un hiver atomique mondial, la biodiversité se rediversifiera et constituera de nouveaux écosystèmes, c'est juste que les humains n'en feront probablement pas partie. La Terre était elle malade lors des crises précédentes ? Y'avait il eu besoin de la soigné ? Et avant l'apparition des humains ça tournais pas rond ?
C'est donc une formulation basé sur une métonymie (Terre = écosystème) personnifié (Soigné) d'une vision anthropocentriste (si l'humanité va mal, tout va mal).
Bon c'est une formulation très répandu et simple pour se faire comprendre, mais je l'aime pas du tout.


-  Avant et pendant la grande guerre :
Spoiler:
___23 Milliards d'humains ? : ça fait du peuple, la question c'est où. Je vois 3 possibilités : dans/sur l'eau, sous terre, dans l'espace.
___Guerre nucléaire : y'a 2 usages pour les armes nucléaires : dissuasifs ou tactique. Dissuasifs, ton but c'est de défoncé le plus de monde avec le moins de bombe possible en réponse à une attaque, donc tu commences par les grandes villes. Tactique, ton but c'est de gagner militairement, tu utilises la bombe pour défoncer des positions stratégique tout en sachant que tu vas sûrement t'en prendre en retour. Si tu es un petit pays tu ne peux que faire du dissuasifs parce qu'à la première frappe que tu encaisse, t'as perdus. Si t'es un grand pays, tu peux encaisser plusieurs bombes, donc tu peux faire du tactique. Bilan : Je vois pas un conflit nucléaire généralisé durée 2 ans, je pense que ça fini beaucoup plus vite que ça.

-  Après la guerre :
Spoiler:
___Ancien monde : Qu'en reste il niveau technologie, savoir, culture, quelles langues sont utilisées, y'a t' il des rancœurs entre les descendants des anciens ennemis, 100 ans, ça laisse peu de temps pour le pardon suite à une guerre atomique nan ? Y'a il eu des génocides ? Où en est la spiritualité ? Y'a des chances que la guerre atomique soit vécu comme un apocalypse, qu'en pense les survivants croyants ? Nouvelles croyances ? Nouveaux cultes ? Quelles places pour les institutions religieuses dans les bulles ?
___Monde post apocalyptique : dans celui que tu décris (radioactivité + nuage de cendre permanent) je vois mal comment les humains ont pu survivre. Nuage de cendre = photosynthèse très faible → peu de ressource disponible à becter, et en terme de besoin énergétique les humains c'est pas des musaraignes. De plus, tu dis qu'en gros y'a des extinctions d'espèces de masse, de base pour les humains c'est pas la fêtes ce genre de scénario (d'ailleurs ça commence, dans la vrai vie réelle), mais couplé à l'ambiance post-apo …
___Où sont les survivants, un peu partout sur le globe ? Surtout à certains endroit ? (genre presque tous sur un même continent).
___Parmi les effets de la radioactivité observé sur les animaux à Tchernobyl (sur les cervidés, de mémoire), y'a des malformations du cerveau : en quelques générations tes survivants seront surement un peu plus cons en plus du reste.
___Une manière de contourner peut être que le conflit nucléaire épargne certaines grosses régions, par ex une partie de l'Afrique qui alterne entre regarder de loin  le conflit des autres puissances (pour savoir qui soutenir) et trop occupé à gérer leurs conflits bien à eux (sauf peut être le Mali, le Niger ..., faut bien s'approvisionner en Uranium quelque-pars hein …). Du coup, ça peut être une zone refuge.
___2 milliards d'humains après 100 de post apo, y a des chances que leur avancé technologique consiste principalement en se réaproprier les savoirs d'avant guerre. Faut des formateurs, des structures adaptés et du temps à consacrer à la recherche pour qu'il en sorte quelques choses, mais tel que tu décris ton monde, on peut se demander comment ils arrivent à se nourrir et comment ils produisent leur énergie, donc faire de la recherche …
___Sinon elles font quelles tailles les villes ? Quelles densités de populations ? (d'ailleurs, 2 milliards dans des villes de 3 millions, ça fait 666,666... villes. Petite sataniste va!)

Bon après j'avoue avoir quelques lacunes en hiver nucléaire mondiale sur 100 ans dans un monde + ou – magique et précédemment surpeuplé.

-  Retour au collectif :
Science :
Spoiler:
___Il est comment leur internet, satellite ? cablé ? Antenne ? Comment ils le mettent en place (faut sortir des bulles nan ?) ? Avec quelles énergies matières ? Le régime des bulles à l'air totalitaire et verrouillé, internet c'est risqué vu les secrets gardés nan ? Ou tous n'y ont pas accès ?
___Encore une fois, il est où le monde, partout ? Ou surtout quelque part ? Comment les villes ont elles réussi à reconstituer des réseaux entre elles.
___« La science fait des bons considérable » est peu conciliable avec « l'espérance de vie a considérablement diminué avec les maladies génétiques et les déformations des corps » à moins d'avoir un système de caste, où les chercheurs sont très favorisé et que la production d'énergie ne soit pas trop un problème (genre grèce antique, avec pleins d'esclave). D'où tire t'ils les ressources primaires si ils sont confinés dans les bulles.

Politique :
Spoiler:
___Il me semble contradictoire de mener une politique de repopulation de la terre alors que l'on dit que dehors c'est nul, on fait rien qu'à mourir et que d'ailleurs t'as pas le droit d'y aller.
D'ailleurs mener des politiques actives de croissance démographique c'est rarement une bonne nouvelle pour l'égalité homme-femme, faut contraindre les femmes à un rôle de pondeuse. Et si la fertilité est un problème, on peut même imaginer que les hommes les plus fertiles soit transformés en étalon reproducteur, ou que la polygynie soit autorisée/encouragée.
___Les élémentaires sont ils des reproducteurs favorisés ? Avec quel succès ? Sont ils spécialement endoctrinés ? Quelle est leur proportion, toujours 14% ? Pourquoi ne prennent il pas le pouvoir ? Y'a il des élémentaires parmi les dirigeants/caste supérieur ? Avec quelles conséquences ?
___Le système de puce est adopté par toutes les villes ? Pareillement ? Ils ont le même fonctionnement politiques ? Pour ce qui est des « fermes à enfants bien glauques » il est à parier que leur éthique soit bien différents de la notre après ce qu'ils se sont pris sur la tronches. Du glauque pour nous peut être de la survie pour eux.
___S'il est interdit de sortir des bulles, il est beaucoup plus facile pour chaque villes de choisir ce qu'elle montre d'elle aux autres.
___Où en est la spiritualité ? La diversité des cultures ?
___Où en est la population mondiale, la densité, les zones peuplés, comment coloniser/construire de nouvelle bulles si c'est nul dehors

Ça fait beaucoup de critiques au doigt mouillé et j'avoue que c'est bien plus facile de critiquer que de construire un univers. Surtout que je me doute que tu as bien plus d'idées et de détails en tête que tu n'en as écrit ici.
Donc voila, fait ton tri parmi mes remarques et propositions.
Amuse toi bien  Very Happy

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
fonetik vɛ̃kra
avatar
Aryko
Modérateur des Artistes
Modérateur des Artistes

Nombre de messages : 2064
Age : 26
Localisation : Quelque-par par là
Date d'inscription : 25/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une sombre histoire d'éléments

Message par Luce le 12/2/2017, 21:11

Mec, ton message m'a fait l'effet d'un rayon de soleil flamboyant sortit tout droit du nuage noir de la galère, accompagné des vocalises d'une cinquantaine de chérubins.
Je vais bosser sur tout ce que tu as soulevé, qui clairement, va largement combler mes lacunes oh combien nombreuses en biologie/écologie. J'ai soudainement un demi million de questions à te poser ! Je me permettrai de les mettre là, si tu as du temps à tuer, n'hésite pas à l'utiliser pour pulvériser mes ignorances.

Aryko, je ne trouve pas de mot plus fort pour t'exprimer ma gratitude : MERCI.
avatar
Luce
Amis Artiste

Nombre de messages : 626
Age : 25
Localisation : Quelque part entre le ciel et la terre...
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une sombre histoire d'éléments

Message par Aryko le 14/2/2017, 18:40

Luce a écrit:Mec, ton message m'a fait l'effet d'un rayon de soleil flamboyant sortit tout droit du nuage noir de la galère, accompagné des vocalises d'une cinquantaine de chérubins.
Oui je fais souvent cet effet.

Ben ça fait plaisir, donc hésites pas si t'as des questions ou juste besoin d'un avis extérieur.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
fonetik vɛ̃kra
avatar
Aryko
Modérateur des Artistes
Modérateur des Artistes

Nombre de messages : 2064
Age : 26
Localisation : Quelque-par par là
Date d'inscription : 25/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une sombre histoire d'éléments

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum