Mort infantile / Sombres Pensées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mort infantile / Sombres Pensées

Message par Evadrias le 24/5/2008, 19:14

- Enfin...

Elle s'avança dans la pièce avec élégance. La pièce était sombre. Les volets étaient fermés, et aucune lumière ne parvenait dans la pièce. Seule une minuscule veilleuse apportait faiblement son éclat. La poussière avait submergé l'endroit, le rendant encore plus usé et froid. Les murs miteux semblaient réfugier pourritures et insectes sur un même terrain d'entente. Le parquet rayé faisait vibrer son orchestre au moindre pas. Sur le sol, on pouvait aperçevoir des jouets enfantins, des peluches : lapins et nounours en tous genres jonchaient la pièce. Des doudous plutôt curieux d'ailleurs, leur éclatant pelage blanc étant tinté d'un rouge vif, sanglant et chaleureux à la fois. La femme laissait derrière elle des marques de talons ensanglantés. En avançant dans la pièce, elle entrevit le cadavre d'un homme, âgé d'une trentaine d'année. Elle ignora le corps. Puis elle se retrouva face au corps d'une jeune femme, elle le contourna avec mépris et fierté. Elle continua son chemin jusqu'à un lit. Un lit simple et banal, pourtant la femme eu l'air de prêter attention à ce lieu de rêve. Elle se pencha et souleva les draps avec conviction. Elle perdu son sourire ingrat lorsqu'elle découvrit, non pas son butin, mais deux ou trois coussins. Elle se figea, tendant l'oreille au moindre bruit, analysant chaque mouvements de la pièce. Elle retourna près du cadavre masculin et entrepit de l'enjamber afin d'avoir accès à la porte située derrière. Elle entra alors dans une salle de bain, toute aussi miteuse et répugnante, à son image. Elle y vit alors, assis sur le rebord de la baignoire, un petit garçon d'environ six ans. Le petit, en larmes, se crispa de peur à la vue de l'étrangère. La femme s'approcha de lui, se mit à genoux et parla, d'un ton calme et serrin:
- Bonsoir mon petit Nicolas. Je sais ce qui est arrivé à tes parents. Le sort a été cruel envers eux. C'est affreux, certes très douloureux et triste, mais si tu me suis, on pourra les réveiller. Quand on aura pris toutes tes affaires, on ira chez moi et on trouvera un médicament pour eux, d'accord? N'ai pas peur, tu peux me faire confiance. Comme autrefois. Je suis sure que tu te souviens de moi, n'es-ce pas? Allez, sèches tes larmes. Si tu fait ce que je dis, tes parents reviendront. Mais pour ça, il faut que tu fasses tout ce que je te demande. Alors, vas-tu obéir à mes désirs ou laisser tes parents tous seuls? Vas-tu faire ce que je veux, mon petit chéri ?
L'enfant regarda la femme avec méfiance. "Allez, mon petit.. Ce n'est pas compliqué, tu as juste à dire oui. Un simple oui de tes lèvres me suffit, ou même un simple signe de tête. Allez, dis oui mon chéri, fais le pour tes parents.. Pour que je puisse te garder à l'abri.. A l'abri de cette vieille peau qui te sers de tante.. Dis oui, pour que je puisse enfin t'avoir avec moi.. Pour qu'enfin je te contrôle.. Pour qu'enfin.. Enfin.. Je puisse avoir mon jouet, ma marionette, mon automate. Dis oui mon garçon, que j'ai enfin l'esclave que je désire.. Je vais mouler tes pensées à ma manière, et tu m'obéiras, jour et nuit, au doigt et à l'oeil. Allez mon cher, très cher Nicolas.. Dis, oui!" La femme ne perdait pas patience, attendant une réponse de l'enfant. Elle repris la parole :
- Alors mon petit ? Tu as le choix, viens avec moi et tu pourras revoir ta maman et ton papa, ou vas avec ta tante et ne revois plus jamais tes parents !
Le petit regarda à travers la fenêtre, il vit sa marraine, dehors l'attendant, prête à rentrer dans les ruines. Il pourrait crier, s'échapper.. C'est vrai, après tout, cette femme n'était pas très maline. Elle aurait pu l'enlever par la force, mais en même temps, elle aurait perdu la confiance de Nicolas. Et Nicolas, lui, n'est-il pas trop jeune pour comprendre les malheurs qui pèsent sur lui ?
- Je ferais.. Je ferais ce que tu veux.. murmura-Nicolas, pour papa et maman..
Le petit fondit en larmes. Un sourire démoniaque illumina la visage de la femme. Ca y est ! Elle l'avait enfin ! Son esclave..
- Très bien mon chéri, allons-y.
- D'accord.. Mamie..
avatar
Evadrias
Amis Artiste

Nombre de messages : 784
Age : 24
Localisation : Les Paradis Artificiels.
Date d'inscription : 27/02/2008

http://evadrias.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mort infantile / Sombres Pensées

Message par Un univers dans la tête le 24/5/2008, 20:15

sombre... mais ça mérite d'être approfondit et d'avoir une suite.
avatar
Un univers dans la tête
Artiste Maudit

Nombre de messages : 2166
Age : 25
Date d'inscription : 12/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mort infantile / Sombres Pensées

Message par Fou le 25/5/2008, 07:25

Je suis desolé il y a des bons trucs mais l'espèce de drame familial au final je trouve que ça fait un peu ridicule, surtout d''imaginer une vieille avec un couteau dans les mains.
Et puis "le petit Nicolas" ça me fait penser aux petites histoires et au surnom du président.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Mieux vaut croquer la vie à pleines dents que vivre ses dents pleines à croquer (ce qui ne veut strictement rien dire).
avatar
Fou
Admin

Nombre de messages : 5335
Age : 24
Localisation : Au beau milieu de nulle part, puis à droite sur 500 mètres
Date d'inscription : 02/03/2008

http://www.tomberduciel.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mort infantile / Sombres Pensées

Message par blueeangeel le 2/6/2008, 17:43

Alors moi je veux la suite!!!!!!!!!!! C'est excellent cheers Je trouve qu'elle est troop méchante la grand-mère. Mais je trouve aussi que c'est intéressante de faire passer le vieille grand-mère pour une méchante, au lieu qu'elle soit toute gentille^^. En tout cas, pauvre petit Nicolas!
avatar
blueeangeel
Intégré

Nombre de messages : 129
Age : 26
Localisation : Là, où il n'y a, ni bien, ni mal
Date d'inscription : 28/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mort infantile / Sombres Pensées

Message par Un univers dans la tête le 2/6/2008, 20:11

après, une seconde écriture peut améliorer le texte.
avatar
Un univers dans la tête
Artiste Maudit

Nombre de messages : 2166
Age : 25
Date d'inscription : 12/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mort infantile / Sombres Pensées

Message par Nere le 4/4/2010, 23:44

Je suis d'accord avec Ununi et Fou. Ca mérite une suite néanmoins ^^

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
"Il arrive au bout et referme la bouche. Mon dernier lien avec ce monde saute comme un maillon dans une chaîne. Je m'en vais en laissant derrière moi une forte odeur de soufre. Juste histoire qu'on se souvienne de moi. "
La trilogie de Bartiméus - L’Amulette de Samarcande by Jonathan Stroud
avatar
Nere
Admin

Nombre de messages : 3113
Age : 24
Localisation : Word, 9ème page, paragraphe 4
Date d'inscription : 25/02/2008

http://ivoryfeather.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mort infantile / Sombres Pensées

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum