La mort des Amants / Heart Story

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La mort des Amants / Heart Story

Message par Lyryana le 2/3/2008, 09:11

C’est le chaos, c’est la fin. Ils vont tous nous tuer jusqu’au dernier. Je pleure comme une pauvre idiote devant ma fenêtre, le regard accroché aux stries sanglantes qui décorent ce ciel d’incendie, mes larmes transparentes se mêlant aux cris de désespoir et à la poussière, terrible, des corps tombés...
Terrée au fond de ma chambre, une couverture sur les épaules, je me sens profondément faible et égoïste. Mes pensées ne vont pas à ceux qui meurent, ni à ma famille qui souffre, mais elles vont d’abord à Lui. Je prie sans cesse et sans relâche pour le voir arriver, pour voir son corps, ses cheveux noirs briller dans la lumière des flammes, entendre sa voix et sentir ses mains mettre fin à mon calvaire. Lui seul m’intéresse. Lui seul pour qui je me meurs d’inquiétude. Il me semble que mon coeur se déchire au fur et à mesure que je fixe le bas de la rue, cherchant l’espoir, l’espoir ! De le voir arriver. Je l’aime, je l’aime ! Et mon amour se sent torturé par l’incertitude. Je ne veux pas mourir sans lui. Je me tuerais si je mourrais sans lui.
Soudain, la porte de ma chambre est défoncée. Alors je pousse un cri déchirant. Non, non, ça y est, ils m’ont découverte, et ils vont me faire la peau avant même que j’ai pu lui dire une dernière fois que je l’aimais. Je resterais éternellement tourmentée, fantôme pâle et souffrant cette terre rouge dévastée, pour ne pas l’avoir revu ni senti. Voici où vont les âmes torturées. Mais je ne me laisserais pas faire.
Je me retourne, Il est là.

Sans un mot, sans un regard, je me lève d’un bond et me jette contre lui. Je ne sais plus où je suis, qui je suis, plus rien ne m’importe. Il est là, je sens son torse chaud et musclé sous sa chemise blanche, je sens ses bras qui m’enserrent et son amour, tout brûlant sous sa peau, qui passe en mon corps comme un lien invincible. Je ne veux rien dire, rien penser, je reste juste contre lui dans la béatitude du soulagement et du bonheur égoïste. Il est plus fort que tout. Il les détruira, eux tous, qui font cette guerre. Cet amour n’a pas besoin de visage, il est fait de préssentiments et d’harmonie totale entre nos deux êtres mortels, faibles et tourmentés. Et c’est pour ça qu’il restera à travers les siècles.
Je retrouve peu à peu l’usage de la parole, et je me détache pour couvrir son visage de mes mains et de mes lèvres. J’enlève les mèches de son front, je suis la courbe de ses joues et de ses pomettes sur lesquelles mes pouces s’appuient, et je contemple mon amour, mon visage chéri et aimé, qui m’apparaît comme la bénédiction dans l’horreur. A son tour, il me regarde, mon contemple, ébahi et fier, tremblant de son amour, et il m’embrasse, comme il ne m’a jamais embrassé. Une fois, deux fois, trois fois, nos langues se mêlent, nos bouches se mordent, nos esprits sont déments ; mes ongles s’enfoncent dans son dos, ses mains m’encerclent à jamais, et il me garde jalousement contre lui, prêt à tout pour ne pas me laisser. Je transpire, lui aussi, c’est la chaleur, la peur et l’amour qui nous rendent ainsi, plus fort et plus terribles. Peu importe ce qu’il pourrait arriver, parce qu’on est ensemble, et même la Mort nous paraît dérisoire face à ce que nos âmes ressentent.
Ses doigts caressent mon front blond et sèchent mes larmes, tandis que ses yeux parcourent toute ma peau, comme pour graver en leur mémoire le souvenir de mon visage. Soudain, tout semble plus lent, plus magique, plus tragique. On sait ce qui va se passer. Et on s’en fiche. On est heureux, et égoïstes. C’est magnifique.
Ce qui se passe est magnifique. Il défait le châle autour de mes épaules, puis enlève ma robe de lin pour me serrer nue contre lui. C’est sublime, parfait, terrifiant. A mon tour je désire le déshabiller, ici, maintenant, dans la poussière et la terre, devant la fenêtre ouverte sur la peur et la cupidité des Hommes, dont les lueurs orangées jettent sur Notre monde une lumière doucereuse de fatalité. Il m’allonge sur cette robe, et parcourt mon corps doré de sa bouche. Je ne veux pas parler, ça ne sert à rien, il sait tout ce que je pense, tout ce que mon coeur dit, il le ressent. Tandis qu’il me serre avec toute sa force et que nous faisons l’amour dans ce climat de haine, un poème de Baudelaire flotte dans mon esprit comme une mélodie brumeuse et endormante.
« Nous aurons des lits plein d’odeurs légères, des divans profonds comme des tombeaux... » Mon corps frissonne, ma bouche laisse échapper des soupirs de plaisir, tout comme lui, qui sans un mot me fait parvenir le futur. « Usant à l’envi nos chaleurs dernières, nos deux coeurs seront deux vastes flambeaux... » Oh oui mon amour, je sais que c’est notre dernière nuit. Je sais que je vais mourir dans tes bras, et je n’attends que ça, oh oui, tue moi avant qu’ils ne me prennent et ne m’emportent loin de toi... Je connais la fin, c’est notre mort parfaite, ce ricanement somptueux au nez de la Guerre, cette victoire sur la Haine, cette gloire de l’Amour. Unis à jamais dans l’éternité. Et celui qui nous séparera connaîtra notre vengeance éternelle.
« Un soir fait de rose et de bleu mystique, nous échangerons un éclair unique, comme un long sanglot, tout chargé d’adieux... » Le soir n’est pas rose, et il or, rouge et noir, et cet éclair qui passe, est-ce celui que je ressens maintenant ? Tu m’emmènes loin de tout, et je pourrais croire que je suis heureuse dans tes bras, si je ne savais pas que l’espoir est mort. J’ai un éblouissement, mon corps s’embrase, mon amour s’exprime par un long cri d’extase, et tu m’embrasses, tu me chéris, tu me garde contre toi, allongée...
Je n’ai pas besoin de tes mots. Je sais ce qui va se passer. Et pourtant, tu me serres dans tes bras, et tu pleures contre moi. Moi aussi, je pleure. Nous sommes stupides. Mais nous devons dire adieu à la vie. Nous n’aurons pas d’enfants, ni d’avenir ensemble, si ce n’est dans la mort. Tu me murmures que c’est dommage, et que la guerre est cruelle. Je te réponds que tout va me manquer, et que c’est notre égoïsme commun qui nous pousse à cet acte désespéré, pour tous les enculer, et leur faire comprendre à quel point nous sommes supérieurs à eux et à leurs envies matérielles. Tu poses ton front contre le mien, et nous laissons tomber nos dernières larmes. Notre amour est parfait. Et nous ne voulons pas qu’il se fasse oublier.
Il n’intéressera personne, notre rêve. Tout le monde s’en foutra. On nous oubliera, parmi tous les morts, personne ne se souviendra de nous, les deux amants de l’Espagne. Nous ne serons plus que deux noms, écris sur les registres de l’administration. Mais pour nous, ce sera plus. Ce sera un symbole. Je sais que c’est stupide. Mais je veux le faire. Je n’ai plus envie de vivre dans le conflit. Je veux leur prouver. Et qui sait, un jour, on pensera à nous, qui sait ? Peut-être qu’un jour, dans une histoire quelconque, nous serons là, notre histoire sera là, dans le coeur d’une ou d’un adolescent, et que finalement, notre mort semblera héroïque. Et à ce moment là, je guiderais les doigts de l'artiste et influerait sur sa pensée.
C’est injuste, ce monde, mon amour. Les Hommes sont pris par l’envie d’assouvir leurs désirs, et lorsqu’ils ne peuvent pas, ils deviennent fous et perdent le contrôle. Et c’est pour ça que nous sommes forts. Parce que ce n’est pas le désir qui nous agite. Nous sommes bien plus loin de cela. Non, c’est une force, une certitude, une chose naturelle et merveilleuse, incomprise des âmes qui souffrent de l’Envie et qui sont aveuglées par le Diable.
Tu pleures plus que moi. Je suis insensible, et j’ai honte, au fond de moi. Tu as peur de mourir. Tu verses encore des larmes de terreur, mêlées à ta plus profonde envie. Tu te dis que c’est idiot de mourir, que si ça se trouve tout va s’arranger et qu’on pourrait être heureux ensemble. Mais non. La Vie est cruelle, elle nous empêchera. Je veux te garder à moi pour toujours. Et je veux mourir avec toi.
Je n’ai plus d’espoir, pourrais-tu jamais me pardonner ? Plus rien ne m’agite, juste une fatalité décisive et immuable. Ne tente pas de me convaincre. Je sais qu’il y a encore de l’espoir. Mais je n’ai plus la force d’y croire.
Non, non, je refuse que tu meures en regrettant ton geste. Où tu t’en vas sans moi, et tu me laisses mourir de désespoir, ou tu pars avec moi. Tu dois faire ton choix, mon amour...
Un bruit sourd, semblable à la foudre, frappe le sol de mon immeuble. Les saligauds, ils ont envoyé une décharge sur notre demeure. L’odeur du feu parvient à mes narines, et je lui jette un regard désespéré. Nous sommes pris au piège. Nous allons mourir, quoi qu’il arrive.
Alors, les yeux pleins de larmes, il m’embrasse une dernière fois, avec tout son amour, et, prenant le pistolet noir, il se tire une balle dans la tête.
Il reste dans mes bras. La sang coule de sa bouche et de sa tête. Et pourtant, il semble endormi, douloureusement. Alors, je caresse ses boucles noires, et ferme ses beaux yeux bruns. Je me serre, fort, fort contre lui, de façon à ce que nous restions enlacés pour l’éternité. Et alors, à ce moment là, je ferme les yeux, et je tire, dans ma bouche.
Le sang gicle, et mon souffle part : je meurs.

« Et plus tard un ange entrouvrant les portes, viendra ranimer, fidèle et joyeux,
les miroirs ternis et les flammes mortes. ».



Hommage à Charles Baudelaire, et à son magnifique poème "La Mort des Amants"
avatar
Lyryana
Futur Artiste

Nombre de messages : 1467
Age : 25
Date d'inscription : 27/02/2008

http://daughter-of-love.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort des Amants / Heart Story

Message par blueeangeel le 2/3/2008, 17:44

Shocked Elle est troop bien ta nouvelle sur les amants. Franchement chapeau!!!!!!!!! Tu as beaucoup d'imagination, pour écrire une nouvelle comme ça. Je te souhaite de continuer comme ça, surtout ne t'arrêtes pas. Continue à nous faire rêver grâce à tes créations de nouvelle d'amour^^.
avatar
blueeangeel
Intégré

Nombre de messages : 129
Age : 26
Localisation : Là, où il n'y a, ni bien, ni mal
Date d'inscription : 28/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort des Amants / Heart Story

Message par Evadrias le 4/3/2008, 20:31

Je suis restée muette face à ton récit.
La façon dont tu as mélangé l'amour des deux amants ainsi que leur fatal destinée est superbe.
Bravo, c'est une texte sublime! ^^
avatar
Evadrias
Amis Artiste

Nombre de messages : 784
Age : 25
Localisation : Les Paradis Artificiels.
Date d'inscription : 27/02/2008

http://evadrias.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort des Amants / Heart Story

Message par Youle le 9/3/2008, 10:33

Jesus <Amen Magnifique, je trouves que tu écris super bien !! C'est Wahou ><

C'est triste aussi, bwavo ^^

COntinue !

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Champion of the World of GOLD MODEM ! Mais caché !

http://blog.chezleyoule.com/

La Terre coule, profitez !
avatar
Youle
Admin

Nombre de messages : 1928
Age : 27
Localisation : Ailleurs
Date d'inscription : 24/02/2008

http://blog.chezleyoule.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort des Amants / Heart Story

Message par Nere le 9/3/2008, 15:09

.... J'trouve pas de mots là.... C'est ... je ne trouve pas de therme...

Je trouve que les commentaires diverses sont dérisoires, toutes ces tentatives de décrire l'indescriptible... d'expliquer l'inexplicable... le don...

Même un modeste "Bravo" ne saurait te dire combien ce texte est ce qu'il est...

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
"Il arrive au bout et referme la bouche. Mon dernier lien avec ce monde saute comme un maillon dans une chaîne. Je m'en vais en laissant derrière moi une forte odeur de soufre. Juste histoire qu'on se souvienne de moi. "
La trilogie de Bartiméus - L’Amulette de Samarcande by Jonathan Stroud
avatar
Nere
Admin

Nombre de messages : 3113
Age : 24
Localisation : Word, 9ème page, paragraphe 4
Date d'inscription : 25/02/2008

http://ivoryfeather.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort des Amants / Heart Story

Message par Fou le 9/3/2008, 21:56

Bon, je vais me faire des ennemis.
Blandine, je suis desolé, mais je crois que tes histoires ne sont pas DU TOUT faites pour moi.
Pour moi, ce genre de trucs, c'est fait pour tes superbes poèmes: les sentiments.
Et une nouvelle, c'est une histoire, pas un amas de sentiments (pour MOA).
"Tu as beaucoup d'imagination, pour écrire une nouvelle comme ça. " : Je ne suis pas trop d'accord là-dessus : imaginer une bonne grosse scène de désirs et d'envies (pour rester poli), je pense qu'on peut tous le faire.
Allez-y, huez-moi !
Bref, tu écris hyper-méga-super-vachement-grave bien, mais je n'aime pas du tout ce que tu racontes. J'ai l'impression de me mater un film porno avec les personnages en train de pleurer en même temps (si c'est vraiment le cas, faut croire que les autres aiment).
...Ce que je suis romantique... -_-''
avatar
Fou
Admin

Nombre de messages : 5335
Age : 25
Localisation : Au beau milieu de nulle part, puis à droite sur 500 mètres
Date d'inscription : 02/03/2008

http://www.tomberduciel.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort des Amants / Heart Story

Message par Nere le 10/3/2008, 18:28

Prem's sur la ligne des ennemis :

Alors... pour commencer... mon chère et tendre Kevin... mon admirable conformiste... TOUT NE S EXPLIQUE PAS !!!

Je dirais que c'est ta timidité qui t'empèche d'amirer... Mais en même temps tu connais, et sait apprécier le style de Lyry' donc ça m'étonne...
Dans cet amas de sentiment, il y a une histoire, infime certe, mais il y a une base, sur laquelle sont fondés ces idées et cet imagination sensuellement débordante...
Bien sur qu'elle a de l'imagination !! Qui aurait eu l'once d'un soupçon d'une pointe de.. pour créer une histoire comme ça !! C'est justement ce débordement de sentiments, de caresses et de ce fin fil d'histoire qui t'enfouis... Comme un gros moelleux au chocolat :p

Après j'admet que ces écrits ne sont peut être pas fait pour toi... Mais alors tu n'aimes pas le style de Lyry'...

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
"Il arrive au bout et referme la bouche. Mon dernier lien avec ce monde saute comme un maillon dans une chaîne. Je m'en vais en laissant derrière moi une forte odeur de soufre. Juste histoire qu'on se souvienne de moi. "
La trilogie de Bartiméus - L’Amulette de Samarcande by Jonathan Stroud
avatar
Nere
Admin

Nombre de messages : 3113
Age : 24
Localisation : Word, 9ème page, paragraphe 4
Date d'inscription : 25/02/2008

http://ivoryfeather.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort des Amants / Heart Story

Message par Fou le 10/3/2008, 19:08

... En ce bas monde, tout s'explique Ju', desolé de casser ton trip d'écrivain rêveur débordant de fantaisies et de tendresses.

Si tu te creusais plus la tête, tu comprendrais pourquoi tu aimes tant cette histoire (à notrer que j'y ni suis pas, moi, dans ta tête). On dirait un type en train de gueuler "DIEU N'EXISTE PAS", sans chercher à comprendre si ses propos sont fondés.

"Timidité" ? Il faudra que tu sois plus clair sur ce point-là Ju', moi, je ne comprends pas de quoi tu parles.

Ta "base", comme tu l'appelles, est une histoire bateau et donc pas vraiment ce que j'appelle une "histoire recherchée". Imagination sensuellement débordante -> sous-entendu que plus tard, elle nous écrira le Kamasutra ?

Tes deux (car il n'y en a pas trois, j'ai compté) petits points ne me permettent pas vraiment de comprendre ce que tu veux dire.
Ça ne m'enfouit pas, vu que je n'arrive pas à comprendre si c'est une histoire ou un poème.
De plus, je n'aime pas le chocolat, métaphoriquement ou pas.

Sur le dernier point, je pense que Blandine n'a pas fini de m'étonner ! Smile


Pour finir, Blandine, ne te pends pas en lisant ça. Dis-toi que je ne suis qu'un brin de poussière parmi tout tes admirateurs... ce qui n'est pas sans fondements ! Wink

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Mieux vaut croquer la vie à pleines dents que vivre ses dents pleines à croquer (ce qui ne veut strictement rien dire).
avatar
Fou
Admin

Nombre de messages : 5335
Age : 25
Localisation : Au beau milieu de nulle part, puis à droite sur 500 mètres
Date d'inscription : 02/03/2008

http://www.tomberduciel.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort des Amants / Heart Story

Message par Nere le 10/3/2008, 19:37

Non tout ne s'explique pas, on peut pas expliquer comment avons nous reçu ce don...
Ni expliquer la mort ou la destiné et caetera...

Mais d'accord, je m'incline, je ne peux et ne veux pas changer ta façon de penser et d'apprécier de toute façon ^^
Tu n'aimes pas, point barre.
Même si le chocolat c'est bon clown

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
"Il arrive au bout et referme la bouche. Mon dernier lien avec ce monde saute comme un maillon dans une chaîne. Je m'en vais en laissant derrière moi une forte odeur de soufre. Juste histoire qu'on se souvienne de moi. "
La trilogie de Bartiméus - L’Amulette de Samarcande by Jonathan Stroud
avatar
Nere
Admin

Nombre de messages : 3113
Age : 24
Localisation : Word, 9ème page, paragraphe 4
Date d'inscription : 25/02/2008

http://ivoryfeather.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort des Amants / Heart Story

Message par Fou le 10/3/2008, 19:42

Ce don nous est donné apr le hasard de la génétique my dear Ju'. Tu devaris faire ça à l'école en ce moment d'ailleurs en SVT.
La mort s'explique par le fait que le coeur finit par être "fatigué".
La destiné s'explique par tout un tas d'événements qui se croisent.

En fait, j'aime bien le chocolat au lait (j'ai honte) ! clown

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Mieux vaut croquer la vie à pleines dents que vivre ses dents pleines à croquer (ce qui ne veut strictement rien dire).
avatar
Fou
Admin

Nombre de messages : 5335
Age : 25
Localisation : Au beau milieu de nulle part, puis à droite sur 500 mètres
Date d'inscription : 02/03/2008

http://www.tomberduciel.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort des Amants / Heart Story

Message par Nere le 10/3/2008, 19:45

Nouveau post dans Phylo pour
Ce don nous est donné par le hasard de la génétique
...
Pas du tout d'accord x)

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
"Il arrive au bout et referme la bouche. Mon dernier lien avec ce monde saute comme un maillon dans une chaîne. Je m'en vais en laissant derrière moi une forte odeur de soufre. Juste histoire qu'on se souvienne de moi. "
La trilogie de Bartiméus - L’Amulette de Samarcande by Jonathan Stroud
avatar
Nere
Admin

Nombre de messages : 3113
Age : 24
Localisation : Word, 9ème page, paragraphe 4
Date d'inscription : 25/02/2008

http://ivoryfeather.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort des Amants / Heart Story

Message par Fou le 10/3/2008, 19:47

Relis ton livre. En 3ème on le fait, je m'en rappelle.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Mieux vaut croquer la vie à pleines dents que vivre ses dents pleines à croquer (ce qui ne veut strictement rien dire).
avatar
Fou
Admin

Nombre de messages : 5335
Age : 25
Localisation : Au beau milieu de nulle part, puis à droite sur 500 mètres
Date d'inscription : 02/03/2008

http://www.tomberduciel.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort des Amants / Heart Story

Message par Nere le 10/3/2008, 19:51

Oui oui, mais pas d'accord que ce don est génétique.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
"Il arrive au bout et referme la bouche. Mon dernier lien avec ce monde saute comme un maillon dans une chaîne. Je m'en vais en laissant derrière moi une forte odeur de soufre. Juste histoire qu'on se souvienne de moi. "
La trilogie de Bartiméus - L’Amulette de Samarcande by Jonathan Stroud
avatar
Nere
Admin

Nombre de messages : 3113
Age : 24
Localisation : Word, 9ème page, paragraphe 4
Date d'inscription : 25/02/2008

http://ivoryfeather.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort des Amants / Heart Story

Message par Fou le 10/3/2008, 19:53

... C'est la fée au dessus du berceau ? Eh Peter Pan, c'est le hasard de la génétique tout ça, que veux-tu que ça soit d'autre ?

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Mieux vaut croquer la vie à pleines dents que vivre ses dents pleines à croquer (ce qui ne veut strictement rien dire).
avatar
Fou
Admin

Nombre de messages : 5335
Age : 25
Localisation : Au beau milieu de nulle part, puis à droite sur 500 mètres
Date d'inscription : 02/03/2008

http://www.tomberduciel.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort des Amants / Heart Story

Message par Nere le 10/3/2008, 19:54

J'ai dit ouverture d'un post dans phylo !! XD

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
"Il arrive au bout et referme la bouche. Mon dernier lien avec ce monde saute comme un maillon dans une chaîne. Je m'en vais en laissant derrière moi une forte odeur de soufre. Juste histoire qu'on se souvienne de moi. "
La trilogie de Bartiméus - L’Amulette de Samarcande by Jonathan Stroud
avatar
Nere
Admin

Nombre de messages : 3113
Age : 24
Localisation : Word, 9ème page, paragraphe 4
Date d'inscription : 25/02/2008

http://ivoryfeather.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort des Amants / Heart Story

Message par Fou le 10/3/2008, 19:55

Soit ! XD
Aurait-on fait du HS ?! Suspect

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Mieux vaut croquer la vie à pleines dents que vivre ses dents pleines à croquer (ce qui ne veut strictement rien dire).
avatar
Fou
Admin

Nombre de messages : 5335
Age : 25
Localisation : Au beau milieu de nulle part, puis à droite sur 500 mètres
Date d'inscription : 02/03/2008

http://www.tomberduciel.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort des Amants / Heart Story

Message par Nere le 10/3/2008, 19:58

Ben depuis le début en fait... C'est sencé être des critiques sur l'oeuvre de Lyry' donc... Rolling Eyes

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
"Il arrive au bout et referme la bouche. Mon dernier lien avec ce monde saute comme un maillon dans une chaîne. Je m'en vais en laissant derrière moi une forte odeur de soufre. Juste histoire qu'on se souvienne de moi. "
La trilogie de Bartiméus - L’Amulette de Samarcande by Jonathan Stroud
avatar
Nere
Admin

Nombre de messages : 3113
Age : 24
Localisation : Word, 9ème page, paragraphe 4
Date d'inscription : 25/02/2008

http://ivoryfeather.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort des Amants / Heart Story

Message par Youle le 11/3/2008, 13:42

Whalala !! STOOOP Neutral

Eh !

Voila un commentaire construit... Twisted Evil

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Champion of the World of GOLD MODEM ! Mais caché !

http://blog.chezleyoule.com/

La Terre coule, profitez !
avatar
Youle
Admin

Nombre de messages : 1928
Age : 27
Localisation : Ailleurs
Date d'inscription : 24/02/2008

http://blog.chezleyoule.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort des Amants / Heart Story

Message par Nere le 11/3/2008, 17:20

:D, merci monsieur l'administrateur XD

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
"Il arrive au bout et referme la bouche. Mon dernier lien avec ce monde saute comme un maillon dans une chaîne. Je m'en vais en laissant derrière moi une forte odeur de soufre. Juste histoire qu'on se souvienne de moi. "
La trilogie de Bartiméus - L’Amulette de Samarcande by Jonathan Stroud
avatar
Nere
Admin

Nombre de messages : 3113
Age : 24
Localisation : Word, 9ème page, paragraphe 4
Date d'inscription : 25/02/2008

http://ivoryfeather.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort des Amants / Heart Story

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum