Sombres destins / Pensées Sombre (Karmo + Lyry')

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sombres destins / Pensées Sombre (Karmo + Lyry')

Message par Skilos le 8/10/2008, 18:56

Ici commencent des textes écrits, imaginaires ( je tient à préciser ) ...


Ma main tremble, les phalanges picotent, je sent le sang couler, lentement le long de ma main, de mes doigts, puis entend le son provoqué par chaque goutte tombant sur le béton. Je devrais me sentir vidé, apaisé en quelques sortes, mais non, rien à y faire le monde est toujours identique à celui que j'ai quitté et ma rage est toujours aussi présente. Elle n'as pas voulu de mon cœur, je l'accepte, il gravitait autour d'elle en permanence, telle une lune invisible mais depuis l'instant ou il fut rejeté, il vague dans le monde seul, sans but précis, sans raison apparente, libre mais toujours enchainé, loin de moi. Ainsi privé de lui, tout est plus simple tout est plus horrible et plus mauvais. Se défouler ne sert à rien, il faut faire mal, beaucoup de mal... et je suis la première victime de cette fureur incontrôlable, de ces bas instincts qui gouvernent quand l'âme n'as plus la force de s'opposer au pouvoir du mal. Je n'en serait pas la seule. Il est réveillé, il est là, en moi, je le sens au fond de mon être, il se débat, il veut se libérer il veut sortir et prendre le contrôle. Pour l'instant je n'ai pas besoin d'en arriver là, j'attends avec une patience infinie le moment ou elle sera là, insouciante de ce qui l'attend. Mon cœur hurle de loin, demandant à ce qu'on en finisse, d'arrêter cette folie avant le début mais il ne commande plus, tel un roi en exil il ne peut que pleurer sur ce qui suivra.
Elle est là, je perçois le bruit de ces pas, elle entrera dans l'allée dans quelques instants et me trouvera en face d'elle, comme prévu. La voici, elle est si belle, une forme angélique sous la faible lumière émanant des étoiles et de la lune. La lumière dans ses cheveux blonds forme une couronne et je la voit telle une reine s'avançant à pas lents vers moi, si innocente et naïve. Je commence à douter, est-ce raisonnable ? Toutes ces questions qui me traversent l'esprit et m'empêchent d'avancer. Non ! C'est décidé je n'abandonnerai pas maintenant. Le tissu dans la main je m'approche d'elle, elle m'affiche un sourire à faire plier un arbre, mais je continu, n'affichant aucune émotion jusqu'à l'instant ou elle est assez proche pour que je puisse apprécier l'odeur de son shampoing. J'avance pour la serrer contre moi, mais à la place, en quelques mouvements secs et violents me place derrière elle, immobilisant sa tête de la main gauche et pose le tissu imprégné de chloroforme sur son nez et sa bouche. Elle se débat vigoureusement, me tape du pied m'enfonce son coude dans le ventre, elle essaye d'échapper à mon étreinte, mais rien n'y fait, la fureur se déversant sur moi me rend sourd et aveugle à ses protestations et la douleur ressentie n'importe pas, ce n'est rien... Elle est si proche de moi, ses cheveux caressent mon visage et je me délecte de leur arôme divin. Ses coups faiblissent, elle combat de moins en moins, faible, elle s'effondre dans mes bras, je l'allonge sur le sol et enlève le tissu. Comme prévu elle ne bouge plus. Je me lève, et la contemple, tel un rêve, couchée à terre les jambes repliées, les bras sur son torse, les cheveux ébouriffés et le souffle lent et régulier. Je perçois les gémissements lointains de mon cœur à cette vue mais n'y accorde pas d'importance, ce qui est fait ne peut être défait et ce qui suivra ne pourra être empêché.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
« Il faut vivre comme on pense, sinon, tôt ou tard, on finit par penser comme on a vécu. »
Paul Bourget
avatar
Skilos
Modérateur des Artistes
Modérateur des Artistes

Nombre de messages : 1252
Age : 27
Localisation : Le Corps en France le Coeur a Chypre
Date d'inscription : 06/05/2008

http://www.opk.c.la

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sombres destins / Pensées Sombre (Karmo + Lyry')

Message par Skilos le 8/10/2008, 19:38

"Je sais que tu ne peut pas le faire" Telle une lame tranchant mon rêve cette phrase s'abat sur moi. Elle le sait, elle en connais suffisamment sur moi pour savoir que je ne pourrais pas lui faire de mal.
"Détache moi, aller arrête ça ce n'est pas drôle et ça ne nous avance en rien, tu le sais bien, tu n'obtiendras rien de moi de la sorte". Je n'avait pas prévu tout ceci, je me retrouve perdu, dans un gouffre de pensées contradictoires. Je ne sais plus que faire. Elle est allongée sur la veille table béton du garage . Elle ne peut se libérer et me demande de le faire. J'ai fait tout ceci pour rien ? Je ne sais quoi lui répondre, peut être aurais-je du la bâillonner?
"Tu te pose plein de questions c'est ça ? Écoute c'est fini, ça sert à rien tu ne peut plus rien gagner comme ca, tu sais ce que je pense et ce que je ressens et tu ne peut rien y changer, arrête, c'est ridicule."
"Ridicule?" ma voix à peine audible remplit l'endroit " ridicule ? Tu pense vraiment ça ? Tout ce que j'ai fait ? Tout ce que je ressens, ridicule ?" La colère commence à monter en moi, je me sens mieux.
"Non tu sais bien que ce n'est pas ce que je voulais dire. Tu as le droit de m'aimer, je n'y peut rien mais là tu vas trop loin, arrête çà détache moi et laisse moi partir". Ces mots, je savait qu'elle allait les prononcer mais je suis toujours immobile à l'observer, puis je me penche et prend un large couteau sous la table.
"Tu ne me fait pas peur, pose çà." s'exclame t elle .
Je lui présente mon plus beau sourire "Je sais, ce n'est pas le but " puis j'avance la lame vers son torse, doucement. Elle parle beaucoup trop, je prend un bandeau et la bâillonne pour la faire taire, elle se débat mais elle ne peut pas y échapper. JE reprend le couteau et tranche lentement, en prenant mon temps les coutures de sa chemise blanche. Je la laisse en soutien gorge et observe la scène. Elle à l'air si faible, mais elle n'est pas en mon pouvoir, je la regarde dans les yeux et n'y voit rien d'autre que du dédain, et peut être un poil d'embarras . Elle considère peut être cela comme gênant, c'est un début... J'effleure ses mains puis suit les formes de ses bras, de ses épaules et enfin son ventre du bout des doigts.
"N'as tu rien à me dire maintenant ? Ne veut tu pas me convaincre que cela ne sert à rien ?" lui dis-je. Je pose un baiser sur son front, caresse ses cheveux et avance vers la sortie en éteignant la lumière, la laissant dans une obscurité totale, écoutant les sons étranglés produits par sa gorge et déchirant mon âme.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
« Il faut vivre comme on pense, sinon, tôt ou tard, on finit par penser comme on a vécu. »
Paul Bourget
avatar
Skilos
Modérateur des Artistes
Modérateur des Artistes

Nombre de messages : 1252
Age : 27
Localisation : Le Corps en France le Coeur a Chypre
Date d'inscription : 06/05/2008

http://www.opk.c.la

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sombres destins / Pensées Sombre (Karmo + Lyry')

Message par Skilos le 8/10/2008, 20:44

Ses gémissements ne durèrent pas longtemps. Je reste assis là, sur le sol froid sans faire de bruit, la laissant dans sa profonde solitude. Je m'approche d'elle, lentement, sans faire de bruit, me repérant avec les différents bruits qu'elle émet, dans ses essais inutiles pour se libérer. Je perçois un râle de découragement, elle viens de se rendre à l'évidence qu'elle ne peut pas s'échapper. Cela me brise en mille morceaux, mais je reste là prés d'elle, immobile et silencieux. Doucement, j'approche ma main de l'endroit ou doit se situer sa gorge, j'effleure son menton puis caresse son cou sans forcer. Un cri étouffé pas le tissu lui échappe et son corps tremble. Elle remue, sans défense, dans tous les sens, mais cela ne dure pas longtemps, elle à l'air de se calmer, après son moment de peur elle se ressaisit et reste immobile, marmonnant quelques paroles. J'aimerai bien savoir ce qu'elle a à dire mais la laisser parler lui redonnerai le pouvoir, ce qui est hors de question. Je reste ainsi quelques instants, debout, la main posée sur son cou, puis m'allonge prés d'elle sur la table, l'enlace et la sert contre moi, sans rien dire, sans bouger, dans un moment de pur contact physique. Je pose ma tête sur sa poitrine et reste ainsi, le regard perdu dans l'obscurité absolue. Elle ne bouge pas, ne se débat pas.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
« Il faut vivre comme on pense, sinon, tôt ou tard, on finit par penser comme on a vécu. »
Paul Bourget
avatar
Skilos
Modérateur des Artistes
Modérateur des Artistes

Nombre de messages : 1252
Age : 27
Localisation : Le Corps en France le Coeur a Chypre
Date d'inscription : 06/05/2008

http://www.opk.c.la

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sombres destins / Pensées Sombre (Karmo + Lyry')

Message par Lyryana le 8/10/2008, 21:04

...
Gaah.

C'est magnifique.

C'est trop bien.

Continue.

X_X
avatar
Lyryana
Futur Artiste

Nombre de messages : 1467
Age : 25
Date d'inscription : 27/02/2008

http://daughter-of-love.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sombres destins / Pensées Sombre (Karmo + Lyry')

Message par Lyryana le 8/10/2008, 21:49

Je précise que Karmo & Moi nous sommes associés pour ces nouvelles. ^^


Dans l’obscurité, je sens les larmes qui commencent à tomber, indéniablement. Voilà, je le savais, ça devait arriver un jour... Pourtant, il m’avait prévenu qu’il pouvait être dangereux, et moi, et moi qui croyait tant qu’il n’allait pas le faire... Je m’étais trompée, j’avais eu trop confiance.
Il ne bouge pas, je sens son souffle chaud contre ma poitrine, et je sens, au fond de lui même, tout l’amour qui l’avait fait souffrir, toute cette rage contenue, cette façade, ce sourire qu’il avait du garder même pour moi, malgré mes supplications... Sa respiration devient rapide, et je sais, je sais qu’à ce moment là il se venge de toutes les heures de souffrances vaines, où il poussait des hurlements étouffés, et qu’il me regardait lui sourire, ignorante, innocente, et en fait si cruelle. A cet instant précis, il me jette à la figure tout sa haine et tout son amour, et il me fait mal, si mal, il me serre si fort, que le souffle me manque. Je ne peux pas bouger, il m’étouffe, je me débats, pour reprendre de l’air. Non, je ne veux pas mourir. Très calmement, il me maintient, de sa poigne de fer. Il est tellement fort... Comment vais-je faire pour le convaincre, il m’a enlevé tout moyen de parole... Et cette obscurité... Ah, mais pourquoi, pourquoi... Ah, je sais, tout ce que tu veux, c’est me faire peur... C’est me sentir, tout doucement, glisser vers toi, t’appartenir, être soumise par la peur, et toi ! Toi, tu riras de moi, et je gémirais, comme un animal blessé... Mais tu t’en fous... Hein, dis moi que tu t’en fous, dis moi que tu ne m’aimes pas et que tu es heureux maintenant de me faire subir tout cela... Dis moi que tu en as rêvé, ordure... Et maintenant, tu es heureux. Je sais que si je me débats, je meurs. Tu t’emporteras, d’une de ces terribles colères dont tu m’as parlé, et tu m’achèveras... Mais que faire... Mon Dieu, la peur me fait perdre la tête... Il s’est détaché de moi, et il me regarde, plissant les yeux dans l’obscurité pour mieux me détailler. Ah, il sait quelles sont mes peurs les plus profondes, mes angoisses les plus terribles, et il va se faire une joie de me les faire goûter, une par une. Je tremble de peur. Je commence à faiblir. En fait, c’est tellement plus dur que tout ce que j’avais pu imaginer... Il aurait du renoncer, parce qu’il m’aime, mais non, orgueil, orgueil, j’ai trop cru, j’ai trop espéré, et maintenant il veut se venger. Je suis punie. Les larmes redoublent d’abondance, et je commence à sangloter, seule, en fait toute seule, abandonnée. C’est la fin. J’ai froid, je tremble, mon coeur explose. Allez, fais-le, tu en meurs d’envie... Vas-y, souille-moi, fais moi plier à ta volonté, qu’on en finisse, par pitié... Ecoute-moi... Si tu vois mes yeux, regarde-moi... Pitié, je t’en supplie, pitié...
avatar
Lyryana
Futur Artiste

Nombre de messages : 1467
Age : 25
Date d'inscription : 27/02/2008

http://daughter-of-love.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sombres destins / Pensées Sombre (Karmo + Lyry')

Message par Skilos le 9/10/2008, 11:13

La douleur que j'éprouve dépasse les limites que je m'était fixées. Chaque parcelle de mon corps exige que je me penche, que je la libère puis la console. Je ne peut pas. Je l'observe dans la pénombre et l'écoute sangloter, à quelques centimètres de moi. La première partie est achevée, je viens de conquérir sa peur mais je n'éprouve pas le sentiment de triomphe attendu. Saleté ! J'aurais cru que cela allait être plus dur, l'entendre gémir est déchirant, mais justement, cela devait être une récompense pour ce qui allait suivre, pour tout ce que je n'ai pas encore fait. Non ! Elle n'as pas le droit ! Même çà, elle m'as déjà tout pris, elle n'as pas le droit de me prendre cet ultime plaisir. Je vais donc faire avec. Il ne faut pas qu'elle voie mon désarroi. Elle as peur, elle n'as plus confiance en moi. Certes, sa confiance ne fut jamais absolue ,et c'est peut être bien cela qui amena la situation présente, mais elle ne me croyait pas capable de lui faire du mal, c'était déjà ça, mais si insuffisant... Sa confiance s'est envolée trop vite, je recois ses pleurs comme un coup bas. C'était donc ça la limite ? Maintenant qu'elle est dépassée je n'ai plus rien à craindre. Je sens mon âme embrasée geindre, et tout mon corps brule, mais je ne dévoile rien, tous ces moments passés à cacher ma nature m'ont endurci. Elle ne m'as jamais fait vraiment confiance, cette révélation s'abat sur moi comme une coulée de lave. Ma rage revient, OUI ! Tu est là, toi, tu as toujours été là pour moi dans les pires moments et tu as souffert avec moi toutes ces humiliations, tous ces moments de profonde solitude que j'ai passé, isolé, abandonné. Tu as droit à ce plaisir, toi plus qu'aucun autre, tu l'as acquis de façon indigne certes, mais c'est toujours ton droit. Une haine si longtemps contenue se déverse sur moi, encore une fois, je tremble, il faut que je me contrôle ! Prenant quelques bougies laissées là quelques jours auparavant, je les place aux points cardinaux de la pièce et les allume. Je la voit clairement maintenant et la douleur que j'éprouve à la vue de cet être malheureux, à ces yeux cuisants est noyée au fond de ma colère. "Dis moi que tu m'aime ..." Elle m'observe, les larmes coulant encore sur ses joues roses. Elle ne dit rien, mais semble se calmer. Je reprend le large couteau posé à terre et m'approche d'elle. Je distingue nettement de la peur dans ses yeux humides. Oh que ces yeux sont splendides... Prés à briser le cœur que je ne possède plus. Je tend ma main au dessus de son ventre, approche le couteau doucement, et entaille lentement la chair. Tout ce dont j'avais besoin c'était ta confiance absolue...

Ton ventre devient rouge, une petite flaque de sang se forme au milieu. Les gouttes tombent, l'écoulement continue, lentement, l'entaille n'est pas très profonde mais le liquide rouge ruisselle sans montrer l'intention de s'arrêter. Ma main me fait mal mais je n'y pense plus. Doucement je la remonte vers ta poitrine, et laisse couler ma vie, trempant ton soutien gorge. Je caresse alors ton bassin, tes cotes, leur donnant des tons rougeâtres. "Ma vie t'appartient, je t'offre le fluide qui m'anime, j'espère que cela te fait plaisir...". Je prend un fil, j'attache une extrémité au plafond, puis à l'autre bout, juste au dessus de son visage, le couteau sanglant, la pointe tournée vers sa bouche. "S'il te plait, tu n'as rien à dire..." Je lui détache le tissu de la bouche, tout en la regardant dans les yeux. Ces yeux plein d'alarme et d'incompréhension, mais soumis, elle tremble, son regard troublé me laisse et fixe désespérément la lame. Je lui passe l'index sur ses lèvres parfaites. J'éteins deux des bougies et en approche une d'elle. On voit dans la pénombre le couteau scintiller, et la première goutte tomber sur ses lèvres.


Dernière édition par Karmojal le 9/10/2008, 19:28, édité 3 fois

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
« Il faut vivre comme on pense, sinon, tôt ou tard, on finit par penser comme on a vécu. »
Paul Bourget
avatar
Skilos
Modérateur des Artistes
Modérateur des Artistes

Nombre de messages : 1252
Age : 27
Localisation : Le Corps en France le Coeur a Chypre
Date d'inscription : 06/05/2008

http://www.opk.c.la

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sombres destins / Pensées Sombre (Karmo + Lyry')

Message par Fou le 9/10/2008, 16:57

Bande de tarés.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Mieux vaut croquer la vie à pleines dents que vivre ses dents pleines à croquer (ce qui ne veut strictement rien dire).
avatar
Fou
Admin

Nombre de messages : 5335
Age : 24
Localisation : Au beau milieu de nulle part, puis à droite sur 500 mètres
Date d'inscription : 02/03/2008

http://www.tomberduciel.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sombres destins / Pensées Sombre (Karmo + Lyry')

Message par Nere le 4/4/2010, 23:10

MDR !!!!!! J'étais dans le mood et tout, et là je lis le com' de Fou... XD
Vous êtes bien tarés tous les deux c'est vrai, mais vous vous associez à merveille !
On retrouve votre style (très proche). Ca manque peut être un peu d'originalité.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
"Il arrive au bout et referme la bouche. Mon dernier lien avec ce monde saute comme un maillon dans une chaîne. Je m'en vais en laissant derrière moi une forte odeur de soufre. Juste histoire qu'on se souvienne de moi. "
La trilogie de Bartiméus - L’Amulette de Samarcande by Jonathan Stroud
avatar
Nere
Admin

Nombre de messages : 3113
Age : 24
Localisation : Word, 9ème page, paragraphe 4
Date d'inscription : 25/02/2008

http://ivoryfeather.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sombres destins / Pensées Sombre (Karmo + Lyry')

Message par Fou le 5/4/2010, 08:53

Mais il est lourd avec son originalité lui ! >.>

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Mieux vaut croquer la vie à pleines dents que vivre ses dents pleines à croquer (ce qui ne veut strictement rien dire).
avatar
Fou
Admin

Nombre de messages : 5335
Age : 24
Localisation : Au beau milieu de nulle part, puis à droite sur 500 mètres
Date d'inscription : 02/03/2008

http://www.tomberduciel.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sombres destins / Pensées Sombre (Karmo + Lyry')

Message par Youle le 5/4/2010, 09:34

Effrayantesque ! Je ne peux que trop vous "Brrr" et

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Champion of the World of GOLD MODEM ! Mais caché !

http://blog.chezleyoule.com/

La Terre coule, profitez !
avatar
Youle
Admin

Nombre de messages : 1928
Age : 27
Localisation : Ailleurs
Date d'inscription : 24/02/2008

http://blog.chezleyoule.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sombres destins / Pensées Sombre (Karmo + Lyry')

Message par Nere le 5/4/2010, 16:15

Ben idem que déjà dis. J'aimerais bien retrouver leur style dans un autre type de littérature. J'ai par exemple été agréablement surpris de l'histoire d'amour de Karmo' ^^

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
"Il arrive au bout et referme la bouche. Mon dernier lien avec ce monde saute comme un maillon dans une chaîne. Je m'en vais en laissant derrière moi une forte odeur de soufre. Juste histoire qu'on se souvienne de moi. "
La trilogie de Bartiméus - L’Amulette de Samarcande by Jonathan Stroud
avatar
Nere
Admin

Nombre de messages : 3113
Age : 24
Localisation : Word, 9ème page, paragraphe 4
Date d'inscription : 25/02/2008

http://ivoryfeather.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sombres destins / Pensées Sombre (Karmo + Lyry')

Message par Lyryana le 6/4/2010, 16:10

C'est de l'histoire ancienne. Very Happy
avatar
Lyryana
Futur Artiste

Nombre de messages : 1467
Age : 25
Date d'inscription : 27/02/2008

http://daughter-of-love.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sombres destins / Pensées Sombre (Karmo + Lyry')

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum