Attaque nocturne/ Nouvelle du thème de Rasenti

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Attaque nocturne/ Nouvelle du thème de Rasenti

Message par Lyryana le 30/11/2009, 19:08

La petite fille avait peur. Très peur. Tout de blanc vêtue, elle apparaissait comme un rayon de lune opalescent entre la cime noire et rugueuse des arbres. Le vent sifflait dans les pins, transportait sa plainte de forêt en forêt, au cœur de l'immense montagne. Elle avait peur.
Elle n'aurait pas du quitter le village. Elle n'aurait pas du quitter sa chaumière, la douce lumière de sa maison, le feu. Elle n'avait que cinq ans. Elle savait que le pays était peuplé de créatures dangereuses, noires, d'étranges malédictions millénaires qui planaient à travers les bois. Elle savait qu'elle courrait un risque. Mais elle s'était perdue.
Bêtement. Elle s'était attardée. Curiosité d'enfant, pure inconscience ? Elle ne le savait pas. Mais elle était terrifiée. Son petit cœur battait vite. Elle entendit des bruits, et se mit à courir, mais les bruits l'entourèrent, se rapprochèrent, devinrent pressants, et soudain, elle percuta un homme. Elle hurla de frayeur et leva ses grands yeux plein de larmes sur son agresseur.
C'était un homme, très beau, très grand, très blanc. Il était vêtu d'un grand manteau noir qui tombait jusqu'à terre. Il se baissa à son niveau en s'accroupissant, et elle put regarder son visage : fin, pâle, très beau, aux grands yeux noirs et aux cheveux d'ébène, retenus en catogan. Il sourit, et elle vit ses dents blanches, lisses, polies comme de l'ivoire, sur les gencives rouge sang. Elle prit soudain peur, mais il la retint, lui caressa la joue d'une main satinée et murmura :
- Qu'y-a-il, petite fille ? Tu t'es perdue ?
Elle ne répondit pas, gémissant doucement. Sa voix était celle du diable, une voix qu'elle connaissait, chaleureuse et tendre, sensuelle et terriblement persuasive. Ses oreilles bourdonnaient. Elle ne savait plus où elle était. La main, devenue chaude, descendit le long de son cou frais et serra son bras potelé, dans un geste d'une troublante ambiguïté. Il déclencha une certaine satisfaction dans le visage de l'homme, qui fut illuminé d'un sourire pervers. Dans ses yeux, une lumière rouge passa, vacillante, comme la flamme d'une bougie, et la main se serra. Et là, elle vit l'appétit déchirer la chair, elle vit la bouche s'ouvrir et les dents s'allonger, acérées, monstrueuses canines, elle sentit l'étreinte se resserrer, la tête se pencher au creux de sa gorge, le souffle contre sa veine, et elle hurla ! Elle hurla : "Non !"
Alors l'homme disparut. Elle déglutit, tremblante, paniquée. Elle regarda autour d'elle et vit qu'elle se trouvait au milieu d'une clairière désolée. Le vent était fais, mais il n'y avait aucun bruit, aucun, pas le moindre. Elle entendait clairement sa respiration haletante, les battements de son cœur, et c'est tout ce qu'elle entendait. Le cercle d'arbres où elle se trouvait semblait se dresser au dessus d'elle de façon menaçante, oppressante, découpant violemment le ciel sans étoiles au dessus d'elle. Elle s'allongea par terre, recroquevillée. On la chercherait. Elle ferma les yeux, humant l'odeur de la terre et de l'herbe sèche, brûlée par l'ancien soleil. Il n'y avait pas un bruit. Pas un bruit. Et puis soudain, elle entendit, et le son lui glaça le sang jusqu'au plus profond de ses veines.
Un hurlement, d'abord étouffé, puis distinct. Un autre, puis trois, puis quatre, comme un hymne à la faim et à la lune. Les loups. Ils étaient là, des centaines, des milliers, autour d'elle, elle sentait leur odeur écœurante, animale, celle des poils, du sang séché, de l'haleine carnivore, putride et décomposée. Ils la regardaient, ils étaient autour d'elle, tous, et la fixaient, les yeux jaunes et luisants, les babines baveuses prêtes à mordre. Ils s'approchèrent. Elle se sentait paralysée. Ils avancèrent encore. Ils étaient tout près, et elle ne pouvait plus bouger, elle restait immobile, les yeux exorbités par la terreur. Un grand loup gris la toucha presque. Elle sentait qu'elle allait mourir. Alors elle hurla. Elle hurla de toutes ses forces, les yeux crispés sous l'effort. Et à son cri se rajouta le hurlement du grand loup, qui commença à galoper autour d'elle. Il galopait, et tous les autres le suivaient, dans un cercle infernal de plus en plus serré. Elle entendit le clapotement de leurs pattes, comme un roulement de tambour annonçant sa fin, leurs aboiements, leurs grognements, elle sentit qu'ils la collaient, la touchaient, elle sentit leurs pattes, leur fourrure, leur langue, leurs crocs, et ne cessait de hurler, dans un long cri sans fin, tandis que le rire démoniaque de l'homme résonnait à ses oreilles, rire sadique et satisfait, et elle hurlait non, non, non, non !

Stéphanie se réveilla en pleurs, en sueur, un cri étouffé au fond de sa gorge. Elle rabattit la couverture sur elle et fondit en larmes en la serrant le plus fort possible. Cinq ans. Cela faisait cinq ans qu'elle faisait ce même rêve, chaque soir de novembre, ce rêve terrible, angoissant, opressant. Cinq ans, parce qu'un soir, un homme avait décidé d'être un loup pour elle, et de lui dévorer son innocence.


Dernière édition par Lyryana le 4/12/2009, 15:46, édité 1 fois
avatar
Lyryana
Futur Artiste

Nombre de messages : 1467
Age : 25
Date d'inscription : 27/02/2008

http://daughter-of-love.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attaque nocturne/ Nouvelle du thème de Rasenti

Message par Nere le 30/11/2009, 19:20

Thank you =)
Donc :
Tout d'abord, comme l'on dit les aminches, on retrouve bien évidemment ton style, toujours aussi marqué, qu'on apprécie tant. Néanmoins, je ne te cacherai pas mon "soupir", en lisant "Cela faisait cinq ans qu'elle s'était fait violer" (et pis c'est "faite" en passant ^^). J'ai trouvé que c'était trop, que le rêve en lui même était génial.
En fait, tu devrais vraiment appuyer sur le fait que ça soit un rêve, raconter un peu plus loin dans le temps pour savoir ce qu'elle fait d'autre que de rester immobile... Mais le coup du viol, j'ai trouvé ça un peu trop gros. Ou alors... ou alors amener ça différemment, plutot qu'avec la phrase qui vient comme ça d'un seul coup.
J'ai particulièrement adoré la "ronde des loups" ^^
En fait, ça illustrerait très bien le viol... donc garde l'idée, mais amène la différemment peut être.

PS: j'ai corrigé quelques fautes ^^

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
"Il arrive au bout et referme la bouche. Mon dernier lien avec ce monde saute comme un maillon dans une chaîne. Je m'en vais en laissant derrière moi une forte odeur de soufre. Juste histoire qu'on se souvienne de moi. "
La trilogie de Bartiméus - L’Amulette de Samarcande by Jonathan Stroud
avatar
Nere
Admin

Nombre de messages : 3113
Age : 24
Localisation : Word, 9ème page, paragraphe 4
Date d'inscription : 25/02/2008

http://ivoryfeather.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attaque nocturne/ Nouvelle du thème de Rasenti

Message par Evadrias le 1/12/2009, 19:12

J'aime énormément, tu écris vraiment très bien.
C'est magnifique, bravo !
Applaudit
avatar
Evadrias
Amis Artiste

Nombre de messages : 784
Age : 24
Localisation : Les Paradis Artificiels.
Date d'inscription : 27/02/2008

http://evadrias.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attaque nocturne/ Nouvelle du thème de Rasenti

Message par Lyryana le 1/12/2009, 19:29

Je comprends tout à fait ce que tu veux dire, Nere, mais j'avais envie de donner une dimension psychologique à tout cela. Un peu d'originalité. Alors peut-être que c'est un peu lourd, en effet, quand on y repense. Mais je voudrais plutôt avoir l'avis de tout le monde, vois-tu. =)

Merci Evy chérie. <3
avatar
Lyryana
Futur Artiste

Nombre de messages : 1467
Age : 25
Date d'inscription : 27/02/2008

http://daughter-of-love.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attaque nocturne/ Nouvelle du thème de Rasenti

Message par Rasenti le 2/12/2009, 20:13

Perso je suis assez d'accord avec Nere, le texte est génial, mais il faudrait introduire la phrase du viol autrement si tu veux que ça soit vraiment perfecet ! Wink
(Bien que la perfection ne soit qu'un fantasme de l'homme qui la recherche sans cesse sans jamais la trouver...)
avatar
Rasenti
Futur Artiste

Nombre de messages : 1207
Age : 24
Localisation : A la frontière des mondes...
Date d'inscription : 11/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attaque nocturne/ Nouvelle du thème de Rasenti

Message par Lyryana le 4/12/2009, 15:46

Voilà, j'ai fait une modif, dites moi si c'est mieux.
avatar
Lyryana
Futur Artiste

Nombre de messages : 1467
Age : 25
Date d'inscription : 27/02/2008

http://daughter-of-love.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attaque nocturne/ Nouvelle du thème de Rasenti

Message par Nere le 4/12/2009, 15:58

GENIAL !!!! 10/10

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
"Il arrive au bout et referme la bouche. Mon dernier lien avec ce monde saute comme un maillon dans une chaîne. Je m'en vais en laissant derrière moi une forte odeur de soufre. Juste histoire qu'on se souvienne de moi. "
La trilogie de Bartiméus - L’Amulette de Samarcande by Jonathan Stroud
avatar
Nere
Admin

Nombre de messages : 3113
Age : 24
Localisation : Word, 9ème page, paragraphe 4
Date d'inscription : 25/02/2008

http://ivoryfeather.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attaque nocturne/ Nouvelle du thème de Rasenti

Message par Antinéa le 4/12/2009, 18:37

Superbe.
Mais pourquoi Stéphanie?
avatar
Antinéa
Amis Artiste

Nombre de messages : 834
Age : 25
Date d'inscription : 09/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attaque nocturne/ Nouvelle du thème de Rasenti

Message par Lyryana le 4/12/2009, 20:03

Pas la moindre idée. C'est un prénom qui fut une obsession pour moi à un moment de ma vie.
avatar
Lyryana
Futur Artiste

Nombre de messages : 1467
Age : 25
Date d'inscription : 27/02/2008

http://daughter-of-love.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attaque nocturne/ Nouvelle du thème de Rasenti

Message par Antinéa le 4/12/2009, 20:58

Etrange.
avatar
Antinéa
Amis Artiste

Nombre de messages : 834
Age : 25
Date d'inscription : 09/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attaque nocturne/ Nouvelle du thème de Rasenti

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum