V pour Vendetta, le film VS la BD.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

V pour Vendetta, le film VS la BD.

Message par Lyryana le 27/12/2009, 08:31

Alors, maintenant que j'ai enfin vu et lu les deux, et que ma culture générale me semble inachevée de ce côté, je me permets de faire un petit article sur le sujet.

Pour ceux qui ne connaissent pas, V pour Vendetta est l'histoire d'un gouvernement totalitaire futuriste qui voit son bel ordre être troublé par la venue d'une ancienne victime de son fonctionnement : V. Anarchiste, amateur de théâtre, portant cape et chapeau, V a le pouvoir de tout changer en changeant les gens. Et sur sa route, il va rencontrer Evey, qu'il va mener à sa suite et dont il va faire son héritière.
Bon, dit comme ça, ça sonne moyennement. Toujours est-il que ces deux oeuvres font partie de mes préférées. On y traite d'un sujet intéressant, un gouvernement totalitaire qui manipule sa population, qui n'est pas dupe. On y voit les horreurs, mais surtout, on y voit ce que pensent les gens, lorsqu'ils n'ont plus la liberté d'agir. Un monde de peur, mais un monde d'espoir, que V va réssuciter.

Il y a certaines différences entre la BD et le film, mais tout deux semblent très bien illustrer l'idée principale. Cependant, je m'en vais faire une distinction.

Le film : faisant partie de mes films préférés, je vais tenter d'être la plus objective possible. En le comparant avec la BD, on ne peut pas dire que c'est une mauvaise traduction. Le fait est que pour condenser 3 livres en un seul film, il faut choisir soigneusement sa trame. Les costumes et les décors sont magnifiques, V a totalement la classe et est très bien interprêté par Hugo Weaving, celui qui fait Elrond dans le Seigneur des Anneaux. Simplement, certains personnages sont moins creusés, comme par exemple le chancelier Sutler ou même Evey, qui apparait plus comme une jeune fille jolie et innocente, alors que dans la BD, elle doit se prostituer pour survivre, et est plus que blessée par la vie. Le film n'insiste pas assez sur le fait qu'elle a tout perdu, et que c'est ce qui la retient auprès de V. Ni sur la démence du commandeur. Cependant, le film se regarde magnifiquement : belle musique, roses, histoires terribles, phrases superbes. On ne s'en lasse pas, même si ils ont du accentuer le romantisme entre le protagoniste et la jeune femme, sinon, c'est pas drôle. Dommage, ça avait quelque chose d'intéressant, de les voir unis dans l'idéal seul.

La BD : réalisée par Alan Moore, le maître des maîtres, la BD est excellente. Un peu longue, mais vraiment divine. C'est une recherche psychologique très profonde qui y est détaillée avec délectation. Et V, ce héros, ce fou, ce phénomène, avec son parler théâtral et son exceptionnelle rapidité. Le commandant, et sa passion pour le Destin. Les horribles commandeurs du Doigt. Les femmes fatales, ces belles salopes. Celles qui doivent s'en sortir malgré tout. Evey, qui a tout perdu, à la fois très jeune et très vieille. Et au fond, la liberté, la fin de l'ordre, le début d'une nouvelle ère après le chaos. Non, on ne s'en lasse pas, c'est vraiment génial. Par contre, le prix de 30 € fait mal. Si vous avez la flemme, ne voyez que le film, mais ça vaut la peine de lire le bouquin, qui donne une étendue encore plus vaste du sujet. Voilà, c'est tout ce que j'ai à dire.
avatar
Lyryana
Futur Artiste

Nombre de messages : 1467
Age : 24
Date d'inscription : 27/02/2008

http://daughter-of-love.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum